Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Rattrapage Comics : Lazarus tome 1 à 4

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
3 votants

 

Point(s) fort(s) :


Des personnages forts
L'univers bien construit
Une intrigue dense et bien écrite
Des dessins adaptés

Point(s) faible(s) :


Peut être trop grisâtre en terme de teinte


 
En résumé
 

Lazarus est une petite bombe que nous offrent Greg Rucka et Michael Lark. Un récit d’anticipation puissant et pertinent porté par des personnages forts. La série brasse de nombreuses thématiques en mettant l’emphase sur le développement de ses personnages et leurs sentiments ! Un must tout simplement !

 
Infos techniques
 

Histoire : Greg Rucka
Dessin : Michael Lark
Encrage : Michael Lark
Couleur : Stefano Gaudiano
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

N’est pas un Lazare qui veut !

Dans un futur proche et dystopique, les gouvernements ne sont plus que des concepts archaïques : le monde n’est plus divisé par zones géographiques mais par frontières financières. La richesse est synonyme de pouvoir, mais elle n’est l’apanage que d’une poignée de familles qui la conservent jalousement. Le reste de l’humanité peut bien aller au Diable… Dans chaque famille, une personne est élue pour subir un entrainement intensif, et obtenir le meilleur de ce que l’argent et la technologie peuvent offrir. Cette personne est à la fois la main qui frappe et le bouclier qui protège ; le représentant et le gardien de son clan, son… Lazarus ! Dans la famille Carlyle, le Lazarus est une femme, sexy et redoutable, baptisée Forever. Laissée pour morte dans un combat sans merci, Forever ne devra son salut qu’à ses insoupçonnables ressources. Mais est-elle prête à affronter la vérité ? Ceci est son histoire…


Lazarus est une des premières séries du catalogue Glénat. Scénarisé par le talentueux Greg Rucka, et dessinée par le talentueux Michael Lark.

Série d’anticipation dystopique, celle-ci est auréolée d’une belle aura, en raison de la renommée de son scénariste. Mais objectivement, qu’est ce que vaut ce Lazarus ?

Lazarus : un univers riche et intelligent !

L’univers de Lazarus nous place dans un contexte post apocalyptique avec un monde considérablement modifié. Les pays et les gouvernements n’existent plus, seuls restent des “familles” se divisant différents territoires.

Le système de caste faisant son retour avec les hauts placés de la famille, les serfs pouvant servir la famille et les déchets qui se contentent d’exister.

Chaque famille dispose de ses forces et ses faiblesses, chacune ayant ses atouts et la famille principale que l’auteur nous propose de suivre est la famille Carlyle ! Famille très en avance sur les technologies biologiques, permettant à ses membres de vivre beaucoup plus longuement que la moyenne.

Les Lazares, le nerfs de la guerre !

Rucka nous propose de suivre le Lazare Forever, une Lazare avancée et terriblement puissante. Celle-ci interagissant également avec les autres Lazares. Au fond, sont-ils des êtres humains, des membres à part de leur famille respective ou simplement des outils bon a servir et à être jeté ?

On se prends très vite d’empathie pour ses personnages touchants, complexes et aussi fragiles qu’ils sont puissants. On y suit le destin de Forever, ses doutes et ses craintes, dans un monde qui évolue, et au bord de la guerre civile.

Rucka distille également de nombreuses sous-intrigues qui viennent densifier les enjeux du récit, nous laissant toujours haletant et désireux de la suite.

Un récit puissant et maîtrisé de bout en bout !

Lazarus est un des meilleures comics que vous pouvez trouver ! Que ce soit via ses personnages complexes, son univers riche, son contexte en plein évolution et nécessitant de s’investir lors de la lecture, tout est la pour offrir une lecture puissante et qui vous marquera longtemps !

Tout au long des 4 tomes, on découvre petit a petit l’univers, qui se dirige vers une guerre aux multiples enjeux.

Aucun temps morts et une gestion du rythme impeccable qui font encore une fois exemple des talents de Greg Rucka (Black Magick, The Old Guard). L’auteur y traite la notion de famille ainsi que le pouvoir et la hiérarchisation qui l’accompagne !

Une partie artistique parfaitement adaptée !

Les dessins de Michael Lark sont parfaitement adaptés. Son trait est racé et puissant, avec des visages détaillés et un sens de la mise en scène qui lui fait honneur. Si parfois certaines postures font un peu “raides” on reste plusieurs fois bouche bée devant le travail accompli.

Les décors sont riches, même si l’histoire ne permet guère de fantaisie à ce niveau. Ainsi l’on tourne les pages avec un plaisir certains, bien plonge dans cette atmosphère si particulière.

Lazarus est une série d’action anticipation de très haute volée. Si le tout est volontairement très gris et sombre, il se dégage une humanité et une intensité rare qui font de cette oeuvre un must have tout simplement !

 

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Thésard dans sa dernière ligne droite. Passionné de récits d'aventures (policier, SF, Fantasy, S-H...) que ce soit en Film, séries, jeux videos, romans et bien sur l'ensemble du 9e art !


Vos commentaires :

Accueil Forums Rattrapage Comics : Lazarus tome 1 à 4

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #34773

      Lazarus est une petite bombe que nous offrent Greg Rucka et Michael Lark. Un récit d’anticipation puissant et pertinent porté par des personnages forts. La série brasse de nombreuses thématiques en mettant l’emphase sur le développement de ses personnages et leurs sentiments ! Un must tout simplement !

      [Retrouvez l’article de loic-kernoutlook-fr à l’adresse Rattrapage Comics : Lazarus tome 1 à 4]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.