Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Original Sin

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
3 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un pitch intriguant
Une enquête passionnante à suivre
Utilisation astucieuse de divers personnages secondaires
Les dessins de Mike Deodato Jr

Point(s) faible(s) :


Une fin bâclé
Nick Fury qui es-tu ?
Beaucoup de bruit pour peu d'impact


 
En résumé
 

Si il n’est pas sans défaut, Original Sin n’en reste pas moins une histoire originale proposant une atmosphère unique et aux multiples personnages intéressant. Néanmoins un rythme trop soutenu ainsi qu’une fin bâclé et mysterieuse laisseront tout les honneurs à la partie graphique parfaitement en accord avec l’ambiance.

 
Infos techniques
 

Histoire : Jason Aaron, Ed Brubaker, Mark Waid
Dessin : Mike Deodato Jr, Javier Pulido, Jim Cheung, Paco Medina
Encrage : Mark Morales, Guillermo Ortego, Dave Meikis, Juan Vlasco
Couleur : Frank Martin, Javier Rodriguez, Justin Ponsor
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 4 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Who Watches The Watcher ?

Dans Original Sin, un event Marvel, Uatu, le Gardien est assassiné. Le témoin de l’univers part et laisse ses secrets ouverts. Si personne n’est visé au départ, une gigantesque enquête aux conséquences et ramifications multiples va être lancée pour retrouver le meurtrier.

L’avis de Alex (ComicsQuest) :

Depuis plusieurs années, il est de bon ton de dire que les events/crossovers proposé par Marvel Comics ou DC Comics n’ont plus le même impact et la même portée qu’auparavant. Néanmoins, il serait aussi bon de rappeler que toutes ces histoires ne doivent pas forcément être équivalentes.

Pan, t’es mort !

Le Gardien est mort ! Bien plus que tout autres personnages, il est celui qui a assisté aux divers bouleversements de l’univers Marvel depuis toujours. Sa mort, en plus de constitué une idée vraiment original, aurait pu permettre à Jason Aaron de jouer avec les connaissances et savoirs multiples que Uatu à entasser aux fils des âges, est-ce ce qu’il a fait ? Pas vraiment.

Qu’on soit clair Original Sin est loin d’être un mauvais comics comme certains le pensent. Même si Jason Aaron ne va pas assez loin dans ses idées, sa tentative d’instaurer un climat de paranoïa constant sur fond d’enquête cosmique est plutôt cool. Là où ça coince en revanche, c’est dans la manière de faire. En effet, tout s’enchaine bien trop vite et même si l’auteur joue à merveille avec les nerfs de ces personnages, pas sûr que nous concernant, on le prenne aussi bien. On le comprend notamment avec le personnage de Nick Fury, que l’auteur s’évertue à traiter comme un homme de l’ombre. Mais à force d’être nappé de mystère, les héros ne voient rien et nous non plus.

Le top reste quand même cette fin plus qu’abrupte. Elle est ce qui, je pense, à contribuer en grande partie à l’échec de ce titre chez les lecteurs. On comprend ce que Aaron cherche à raconter mais ça ne mène finalement à rien. Finalement, on a un peu de peine pour tout ceux ayant participer à cette enquête.

Un casting sympa

En parlant de personnages, qui dit enquête/espionnage dit forcément seconds couteaux. Pour ce faire, les meilleurs se doivent d’intervenir. Du Soldat de l’hiver à Gamora en passant par Moon Knight ou Frank Castle, c’est le festival des personnages qui mériteraient une série solo chaque année. Chacun est utilisé de manière à faire avancer le récit dans le bon sens. Également, les interactions entre eux sont réussis. Tantôt tendus, tantôt drôles, la dynamique entre certains laisse à penser que Aaron ne les réunis que pour les faire interagir.

Côté dessin, si les variants sont signés par l’inimitable Gabriele Dell’Otto, la partie graphique est assuré en grande partie par Mike Deodato Jr. Son style colle à merveille à cette enquête spatiale. Ainsi, chacun des personnage est détaillé et ils sont pour la plupart affublés de tenues vraiment top. Les tons gris et ocres qui couvrent le récit sont également là pour nous plonger au mieux dans cette histoire. La partie graphique est donc le gros point fort de ce titre.

 

Si il n’est pas sans défaut, Original Sin n’en reste pas moins une histoire originale chez Marvel, proposant une atmosphère unique et aux multiples personnages intéressants. Néanmoins, son rythme trop soutenu ainsi qu’une fin bâclé  laisseront tout les honneurs à la partie graphique parfaitement en accord avec l’ambiance.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Toutes les images présentes sur ce site sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Elles sont utilisées au titre du droit de citations prévu par l’Art.L.122-5 3° du Code de la propriété intellectuelle.

Pour toute réclamation, contactez nous
Lien direct : https://www.lescomics.fr/reclamation-droit-dauteur/


 
Quand il n'est pas en hibernation ComicsQuest parle beaucoup (trop) de Bucky Barnes. Accro aux sidekicks et à Scott Snyder, il est ce qu'on peut appeler l'atout "jeune" de la bande.


Vos commentaires :

Accueil Forums Original Sin

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #32926
      ComicsQuest
      Participant

      Si il n’est pas sans défaut, Original Sin n’en reste pas moins une histoire originale proposant une atmosphère unique et aux multiples personnages intéressant. Néanmoins un rythme trop soutenu ainsi qu’une fin bâclé et mysterieuse laisseront tout les honneurs à la partie graphique parfaitement en accord avec l’ambiance.

      [Retrouvez l’article de comicsquest à l’adresse Original Sin]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.