Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Marvel Must Have Nos avis sur la collection

 


 
En résumé
 

Marvel Must Have, nos avis vous diront si cette collection contient le fin du fin ? Parce que la collection commence à être conséquente et qu’elle est aussi relativement jeune, nous nous sommes dit qu’il serait de bon ton de vous proposer des avis sur les Marvel Must Have. Ces avis courts permettront de vous […]

 
Infos techniques
 

Editeur :
 
Publié 18 octobre 2021 par

 
Dans le détail...
 
 

Marvel Must Have, nos avis vous diront si cette collection contient le fin du fin ?

Parce que la collection commence à être conséquente et qu’elle est aussi relativement jeune, nous nous sommes dit qu’il serait de bon ton de vous proposer des avis sur les Marvel Must Have. Ces avis courts permettront de vous aiguiller et ils vous redirigeront aussi vers une critique plus complète si besoin.

N’oubliez pas que vous retrouver tous ces titres chez Excalibur Comics.

excalibur comics avis marvel must have

Annihilation

annihilation must have avis marvelVous aimez Les Gardiens de la Galaxie, les vaisseaux dans l’espace, les grandes batailles et les personnages avec un code moral limite ? Eh bien, Annihilation est fait pour vous. La mini-série a redéfini le cosmique de Marvel et a donné certaines inspirations aux films de James Gunn. Annihilation voit la galaxie Marvel être envahie par une force cataclysmique qui va nécessiter la réunion de plusieurs races et héros galactiques. Le récit bénéficie d’un très bon rythme, de beaucoup d’action et de personnages très travaillées.

Le seul problème de cette édition est qu’elle occulte certains épisodes qui permettent de connaître les personnages, notamment Nova. A vous de voir si vous voulez connaître absolument tout sur le récit. Sinon, le récit existe dans un gros omnibus et peut se trouver d’occasion dans son format Select.


 

Astonishing X-Men

Les X-Men décident de redevenir des super-héros au service de l’humanité qui les craint! Après leur passage en cuir et uniformes d’école sous la houlette de Grant Morrison, les voici de retour en costumes et en force sous la plume de Joss Whedon et John Cassaday pour un renouveau plein d’élan !

La formation réduite à Cyclope, Emma Frost, Wolverine, Kitty Pryde et Le Fauve va donner un souffle héroïque à cette équipe. Les dessins clairs de Cassaday (Planetary) apportent un vent Pulp à nos mutants qui renouent avec des trames où chacun montrera la part héroïque en lui. Finis les tourments de l’ère Morrisson, les X-Men redeviennent Astonishing, époustouflants. Ce récit en forme de renouveau se lit sans connaissances particulières des X-Men, renouant avec leurs idéaux de départ.

Les dessins apportent une limpidité des scènes tout en posant avec finesse l’expression de leurs émotions. Un récit qui montre en quoi les X-Men sont véritablement surdoués pour nous faire vibrer.


Avengers La séparation

La séparation est un très bon récit à la fois si vous aimez les Avengers et si vous aimez La Sorcière Rouge. Pour eux, c’est le début d’une renaissance (à suivre dans Evasion). Pour elle, c’est le début de la déchéance.

Une déchéance magnifiquement mise en scène ici dans une histoire où les personnages sont menés à bout par un Brian M. Bendis qui excelle dans les dialogues et les situations explosives. C’est tendu, super bien rythmé. Pour les dessins, il faut apprécier le crayon de David Finch, très sombre, avec un trait épais et une colorisation très noire. Ici, on est mitigés sur son style. A vous de voir en cherchant des planches sur le web.

Mais en tout état de cause, c’est un récit aisément accessible sur les Avengers et c’est pas rien !


Avengers Réunion

A venir


Black Panther Qui est la Panthère Noire ?

Un arc fort divertissant et bien rythmé pouvant servir à introduire le personnage de Black Panther à tout lecteur néophyte désireux de le découvrir en comics.

Pour les autres, habitués aux comics super héroïques, cela reste une bonne histoire permettant de rafraîchir le héros africain qui fêtait ses 60 ans l’an dernier avec une “origin story” digne d’un long-métrage.

Au scénario, on retrouve Reginald Hudlin, un auteur afro-américain qui a participé à la création de Milestone Media et de Static Choc. Aux dessins, on retrouve John Romita Jr. qui est ici bien plus propre qu’aujourd’hui. Loin d’être un indispensable sur le héros mais une lecture facilement accessible. Pour un peu plus cher, privilégiez Rise of the Black Panther.

Lien vers la critique complète

Captain Le rêve est mort

Suivant les événements de Civil WarSteve Rogers, le Captain America s’est rendu aux autorités, ce dernier s’est rendu et se rend à son procès. Mais il est froidement abattu sur les marches du palais de Justice. S’en suit des investigations pour chercher le coupable. Black Widow et Faucon enquêtent pour le SHIELD. Bucky Barnes et Sharon Carter, l’ex agent premier du SHIELD font de même de leurs côtés. Crossbones, Sin et Red Skull ne sont pas très loin!

Ici, on est face à une poursuite du run de Brubaker sur le porte bannière étoilé. Ce n’est donc pas aisément accessible mais totalement lisible avec Le Soldat de l’Hiver.

L’originalité de la chose est de poursuivre un titre sans son héros principal que l’on fait tuer pour se concentrer sur les persos secondaires. On s’attarde très peu sur le défunt (tiens tiens!) pour se pencher sur les divers enquêteurs et sur les assassins. Bucky a la classe et devient un personnage plus qu’intéressant. Il veut rendre justice à son ami qui a cru en lieu et l’ai aidé à recouvrer la mémoire. Les dessins de Steve Epting et Mike Perkins sont toujours très bons.


Captain America Le Soldat de l’Hiver

Steve Rogers alias Captain America, le héros patriote rescapé de la seconde Guerre Mondiale après une congélation involontaire est de retour dans un récit complet sélectionné par Panini. Le super soldat au bouclier en vibranium est troublé, il traque un assassin mystérieux issu d’expérience soviétique durant la Guerre Froide. Ce tueur surnommé le Soldat de l’Hiver n’est pas un inconnu pour Steve Rogers.

Une très bonne histoire à lire avec grand plaisir entre l’action contemporaine et les flash-back de la seconde Guerre Mondiale. Ce récit complet a inspiré le scénario du film Captain America 2 – The Winter Soldier.


Civil War

marvel must have avis civil warComment peut-on encore présenter Civil War aujourd’hui ? C’est le récit évènement qui a marqué durablement Marvel dans le cœur du lectorat ! Mark Millar propose un récit d’action très divertissant, moins profond qu’on pourrait le penser.

L’affrontement entre Captain America et Iron Man est idéologique mais voit aussi beaucoup de bourre-pifs distribués ! Loin d’être un must have à notre avis, cela reste un récit Marvel incontournable et assez simple à lire. De plus, les dessins de Steve McNiven assurent le grand spectacle.

Notre podcast sur Civil War

Daredevil L’homme sans peur

Découvrez les débuts hésitants de Daredevil, ses erreurs de jeunesse, sa chute orchestrée par le Caïd et enfin, sa renaissance ! Une très bonne œuvre où on ne voit que vraiment que l’Homme Sans Peur en action et dans sa tenue définitive qu’à la dernière partie du bouquin.

Frank Miller donne un nouveau souffle à Matt Murdock et Daredevil en revenant sur ses origines et ses débuts. Il démontre une fois de plus son talent d’auteur sur les comics après Daredevil – Born Again et ses travaux chez DC Comics sur Batman.

Le récit initiatique de Miller, sombre et dense, associé au trait puissant de Romita Jr dressent le portrait d’un Matt Murdock trouvant sa voie dans une ambiance entre film d’arts martiaux et polar sombre. Il y croise alors les figures qui transformeront l’homme à jamais et construiront le héros au costume de diable. C’est un récit complet sur une origin story profonde du héros, dans laquelle chacun peut y lire comment dépasser un traumatisme et une perte pour trouver sa voie propre. Entre vengeance et justice, les pas du justicier seront un jeu d’équilibriste.

Datant du début des années 1990, les dessins de John Romita Jr. sont encore bons à l’époque ! Un véritable must have de chez Marvel à mon avis, à lire et relire.


Daredevil Renaissance

must have marvel avis daredevil renaissanceQue se passerait-il si l’identité de Daredevil tombait entre les mains de son ennemi juré, le Caïd ? Lorsque Frank Miller et David Mazzucchelli dessinent les contours de la réponse, c’est pour faire voler en éclats la vie du héros de Hell’s Kitchen, et transformer sa vie en descente aux enfers.

Tout Daredevil pourrait se résumer dans ce récit, formant l’alpha et l’oméga de ce qui constitue l’homme sans peur. C’est une véritable déconstruction du héros qui est menée à la fois méticuleusement et à la fois dans un rythme haletant. Matt Murdock demeure un héros dont la dépression restera un point majeur depuis ce récit. Être sans peur consistera ici à oser renaître lorsque tout est perdu. Un récit des plus héroïques car avant tout racontant ce qui fait le héros en chaque être humain, ses failles y compris.

Une des plus belles épopées Marvel de tous les temps signée Frank Miller et David Mazzucchelli. Bref, un Must-Have pour tout lecteur de super-héros et de comics !


Daredevil : Sous l’aile du diable

daredevil aile du diable must haveC’est par ce récit que Daredevil est relancé en 1998 par un duo d’enfer : Kevin Smith et Joe Quesada. Si la religion est une trame de fond de Daredevil, cette histoire va être celle qui questionne sa foi. Karen Page, sa fiancée retrouvée, quitte Matt Murdock. L’antéchrist apparaît sous les traits d’un bébé et est confié au héros en habit de diable. Un jeu de piste s’engage alors pour l’homme sans peur qui voit sa foi éprouvée dans une mise en abîme. Où se situe la frontière entre la réalité et l’illusion, la foi et la lucidité ?

Daredevil se voit entraîné dans une course où ses sens aiguisés ne seront peut-être pas suffisants pour le sauver de l’aveuglement. Mené de main de maître par Smith et Quesada, avec Palmiotti aux ombres et lumières, cette aventure de Daredevil est un must have des comics Marvel qui reprend les thèmes majeurs de l’homme sans peur pour leur donner une nouvelle épaisseur. Des plans du film Daredevil reprendront trait pour trait ce run, désormais iconiques.

Ici, vous en avez la version réussie de bout en bout !


Deadpool Il faut sauver le Soldat Wilson

Paraît-il que ce récit est un le summum à lire sur Deadpool ! Eh bien, après lecture, on n’a pas forcément été complètement convaincus. Le récit profite clairement de l’instabilité mentale de son héros. La structure est confuse, alternant sans cesse flashbacks et temps présent. Le tout interroge quant à la véracité des évènements contés par un Wade Wilson auditionné par une cour spéciale.

Le problème du récit, c’est sa vulgarité et sa laideur. Les dessins sont assez vilains, brouillons avec des compositions difficiles à lire. Et le récit est d’un vulgaire. Femmes à gros seins et grosses fesses mises en avant n’importe comment. Une sexualisation outrancière, donc à laquelle s’ajoute de la violence et des injures tout le temps et partout, pas aidé par une mauvaise traduction.

Bref, dirigez-vous plutôt vers les titres écrits par Gerry Duggan.


Deadpool Massacre Marvel

deadpool marvel must have avisCe comics aurait dû se nommer Deadpool massacre son lectorat ! Ici, le titre profite du fait que Deadpool est conscient d’être un personnage de fiction pour l’emmener tuer ses camarades.

Ce qui aurait pu donner quelque chose de sympathique, méta et créatif se transforme vite en concours de violence basse du front. Notons tout de même des mises à mort très créatives et souvent drôles. Et les dessins assurent bien pour donner du relief à toute cette stupidité ambiante.

Si vous cherchez donc un comics Deadpool 100% fun et pas prise de tête, c’est celui qu’il vous faut. Au-delà de ça, comme dit au-dessus, allez sur les titres écrits par Gerry Duggan. Eux profitent pleinement de toutes les possibilités offertes par le personnage.


Fantastic Four Marvel Knights

A venir


Fantastic Four Une Solution pour tout

Jonathan Hickman sur les Fantastic Four constitue certainement l’un des plus moments de l’histoire des personnages ! D’après beaucoup, il existe quatre grands auteurs sur la famille Marvel : le duo Lee / Kirby, John Byrne et Jonathan Hickman.

Pourquoi ? Parce que le scénariste aime mettre en place des concepts étranges, jouant sur les théories les plus farfelues et parvenant à construire des intrigues au long cours. Ce récit est donc très bien. Son problème : il est une simple entame. La suite n’existe pas. Et c’est dommage. Mais c’est un excellent moyen de découvrir les débuts d’un run excitant et très malin, respectant à fonds ses personnages. Peu porté sur l’action mais sur la réflexion, l’intelligence de ses personnages, le récit est différent des autres récits Marvel.

Bref, un excellent récit même si on rêverait d’avoir la suite un jour !


Les Gardiens de la Galaxie Cosmic Avengers

gardiens de la galaxie avis must have marvelAvant la sortie du film Marvel, l’éditeur demande à Brian M. Bendis, auteur phare à ce moment de relancer les personnages. Lancé quelques temps plus tôt à la suite des évènements de Annihilation, l’équipe avait été dissoute du fait d’évènements que nous tairons.

Ici, l’auteur met beaucoup en avant Peter Quill, alias Star-Lord pour présenter ses origines et les mettre au centre des enjeux du tome introductif. Une idée très sympa sur le papier mais qui tombe rapidement à plat. L’arrivée peu compréhensible de Iron Man dans l’équipe pose des soucis car il est trop mis en avant. Les Gardiens sont donc mis en retrait et c’est très dommage. D’autant que l’action est elle au rendez-vous avec un duo Rocket et Groot très bien mis en avant et très drôle. Si vous souhaitez réellement lire un Must Have sur ses personnages Marvel, à notre avis, foncez plutôt sur la série de Dan Abnett et Andy Lanning disponibles en Deluxe.

Reste les dessins qui sont splendides. Steve McNiven dépote et nous en met plein les yeux.


Le Gant de l’Infini

gant infini must have avis marvelThanos, le Titan amoureux de la Mort, détient le Gant de L’Infini. Entre ses mains, cette arme, ornée de joyaux aux incroyables pouvoirs, représente une terrible menace. Tous les héros de la Terre, entraînés par Warlock, devront se rassembler pour le combattre et sauver l’univers.

Œuvre majeure du comics cosmique de Marvel. Après La Quête de Thanos et avant Infinity War et Infinity Crusade, Jim Starlin et son équipe livrent ici un chef d’œuvre. Un récit indispensable, pouvant se lire seul, parfait pour la compréhension de l’univers cosmique chez Marvel et du personnage de Thanos, le Titan Fou amoureux de la Mort. Assurément, un immanquable.

Le lien vers la critique

House of M

Et si la réalité des Mutants se pliait au souhait de la Sorcière Rouge ? 15 ans avant de transformer la réalité dans sa série, Wanda Maximoff, fille de Magnéto, avait reconstruit la réalité après avoir entraîné la mort de trois Avengers et la dissolution de l’équipe. Rien de moins. Cherchant à fuir les conséquences de ses actes, la Sorcière Rouge plie la réalité à son désir et offre alors aux Mutants un paradis sous l’égide de son père Magnéto.

C’est alors House of M, une réalité où les Mutants règnent en héros tandis que les autres héros sont entrés en résistance. Olivier Coipel aux dessins offre aux héros une carrure mythique, une force et une majesté tandis que Brian M. Bendis au scénario forge une histoire pleine de rebondissements où la chute est annoncée. Mais si un individu se rappelle la réalité d’avant, quelles conséquences pour ce paradis mutant ? Un nouveau protagoniste apparaît qui restera dans les récits mutants, tandis que des ombres se dessinent dans ce paradis aux fissures identiques à celles de l’esprit de Wanda Maximoff.

Ce récit est une plongée en creux dans l’esprit d’une héroïne brisée qui voulait combler les désirs de son père, pour le meilleur, et pour le pire. Si les tragédies mêlées d’actions héroïques vous attirent, c’est must à lire !


Iron Man Extremis

Souvent considéré comme un des meilleurs récits sur Iron Man, dans l’équipe, nous sommes plutôt divisés. C’est ce qui a permis au héros d’évoluer et d’entrer dans la modernité. Pour cela, un nouvel outil permettant à Tony Stark de contrôler par la pensée son armure et des morceaux par-ci, par-là.

Le récit est bourré d’action, très généreux et très bien mis en images par Adi Granov. Mais le dessinateur a aussi un style extrêmement figé qui manque de dynamisme. Dommage parce les découpages très cinématographiques sont fabuleux. Le récit est quant à lui bourré d’idées sympas malgré son propos très simpliste.

Un récit mitigé donc mais c’est le seul disponible sur Iron Man dans cette collection.


Marvel Zombies

A venir


Marvels

Marvels nous propose de suivre l’Histoire de l’univers Marvel à travers les yeux d’un photo-reporter. Par ce prisme, Kurt Busiek et Alex Ross nous permettent d’apprécier l’impact qu’ont les super-héros sur les new-yorkais.

Le récit est accessible et pourra se relire facilement au fur et à mesure que les connaissances sur l’Univers Marvel s’accroissent. En effet, on décèlera de nombreuses références au fur et à mesure des relectures. De plus, c’est un comics très humain, porté sur les vies humaines plus que sur les grands combats. On a donc très peu d’action et beaucoup d’intimisme. Un must have à notre avis, soit pour découvrir Marvel, soit pour lire un bijou d’humanité. Et les planches de Alex Ross sont sublimes !

Lien vers la critique complète

Ms. Marvel Métamorphose

Kamala Khan est un des personnages récemment créé chez Marvel les plus populaires. La clé du succès ? Un personnage positif, qui cherche à faire le bien en toutes circonstances, en costume ou en civil. La jeune adolescente peut apparaître comme un Peter Parker féminin mais il lui arrive beaucoup moins de sales trucs.

Ce tome permet de découvrir l’héroïne lorsqu’elle débute, comment elle obtient ses pouvoirs. Le récit fonctionne en un arc introductif complet mais c’est tellement bien que vous voudrez lire la suite ! Le récit bénéfice du très bon travail de G. Willow Wilson pour nous plonger dans le quotidien d’une famille pakistanaise pratiquante. On découvre un quotidien ordinaire, proche du nôtre mais où la religion a une place importante. C’est une vraie bouffée d’air frais, notamment après des années à voir des personnages musulmans massacrés dans la fiction.

Et les planches de Adrian Alphona sont sublimes, dynamiques et offrant au personnage de Kamala beaucoup de force et de naïveté. Un trait souple et léger très beau et fait du bien.

Lien vers la critique

La mort de Wolverine

Wolverine a perdu son facteur auto-guérisseur depuis quelques temps et là, il sent que la fin arrive. Il va donc chercher à régler des comptes, afin de protéger sa descendance. Une intrigue en quatre numéros très plate. Le postulat de départ tombe rapidement à plat. Le scénario de Charles Soule ne fait que recycler des grands moments de l’histoire du personnage.

Le problème est double. Déjà, ils ne parleront pas à ceux et celles qui ne connaissent pas le personnage. Ensuite, ils ne servent pas à creuser ce qui arrive au héros mais simplement à rendre hommage aux grandes périodes. C’est d’autant plus dommage que le final tombe totalement à plat avec une mort fade et sans saveur.

Les dessins de Steve McNiven n’aident pas non plus. Le trait est souvent brouillon, à la fois trop propre et peu précis. Quelque chose qui souffle le chaud et le froid. Dommage car la colorisation est très belle.


New Avengers Evasion

évasion must have marvel comicsLa suite de Avengers : La séparation. Il reprend bien le concept, en ramenant une nouvelle équipe de Avengers sur le devant de la scène. Une équipe qui doit faire à une évasion de super-vilains, dirigés par Electro.

Non seulement l’action est excellente mais surtout, le récit amène les différents personnages à se réunir de façon très organique et logique. L’équipe est très sympathique à suivre avec des personnages que l’on aime beaucoup et sont très populaire. Et ce n’est pas gênant que l’on ait pas la suite car ce récit se suffit à lui-même. Véritablement auto-contenu, il permet de profiter d’une très bonne histoire fonctionnant comme un premier film. Là encore, le frein viendra peut-être des dessins de David Finch.

Mais il serait dommage de passer à côté de ce récit auto-contenu, ce qui est rare sur les Avengers.


Old Man Logan

Tout le monde connaît Wolverine, le mutant griffu. Mais en 2008 deux auteurs, Mark Millar et Steve McNiven, respectivement au scénario et au dessin, décident de relater les aventures d’un Wolverine dans un futur apocalyptique à la Mad Max. Que reste-t-il de Wolverine dans un monde déserté par les héros ?

Il reste Logan, un survivant qui devra sortir de son isolement pour une quête qu’il n’a pas cherché. Si le synopsis vous rappelle étrangement le film Logan, ça n’est pas un hasard, le récit empruntant le principe d’un Logan vieillissant et solitaire, amer et retenant ses griffes. Dans Old Man Logan, le mutant devra choisir entre les garder rentrées ou les sortir à nouveau dans un road movie post-apo où Steve McNiven sert à merveille le décor et où Mar Millar excelle dans l’art de tracer les sillons des héros perdus.

Le Must-Have ajoute au récit le Giant-Size Old Man Logan 1 qui voit Logan se venger du gang Hulk. Tout un programme en plein désert !

Lien vers la critique

Planète Hulk

Vous connaissez la force incroyable de Hulk. Vous avez déjà vu le film Gladiator. Mixez les deux dans un blender cosmique, et vous obtenez le fracassant Planète Hulk ! Après avoir été envoyé dans l’espace par ses amis Tony Stark et Reed Richards (qui ne rêve pas d’avoir de tels amis !), Hulk atterrit malencontreusement sur une planète où les esclaves sont faits gladiateurs.

Une version cosmique de la Rome antique qui voit notre géant de jade participer aux jeux de l’arène, mais sur l’échiquier la révolte gronde. Et bientôt Hulk et une poignée d’alliés chercheront à renverser le pouvoir en place pour gagner leur liberté, et peut-être trouver plus que ça au passage. Alliances, trahisons, combats épiques, Hulk en armure de gladiateur, romance galactique, voici le géant de jade en version John Carter ! Un trip antico-cosmique où Hulk mène sa révolution.

Des évènements qui mèneront tout droit à World War Hulk. Et si la trame vous rappelle un certain film avec Ragnarok dans le titre, ce n’est pas le fruit du hasard. Planet Hulk en est son récit brut et épique, sans l’humour potache, le souffle en plus !


Punisher Bienvenue Frank

Cynisme, dérision, humour noir et violence au rendez-vous pour le retour de Frank Castle alias le Punisher. Celui-ci est cette fois-ci pris en main par le duo Garth Ennis et Steve Dillon. Leur Frank Castle se lâche comme jamais et reste sans pitié contre la mafia New Yorkaise. Une première partie bien sanglante et fun. Les auteurs prennent même la liberté de ridiculiser un autre héros urbain de la Grosse Pomme. Une seconde où le Punisher est affaibli mais avec un récit qui ne perd pas son mordant.

Une histoire violente et sanglante avec un humour noir banalisée par la touche Ennis dans laquelle les traits reconnaissables des planches de Steve Dillon sont un ajout positif à cette ambiance bien particulière! Pas nécessairement le must-have de Ennis sur le personnage qui se trouve plutôt dans les Icons Punisher Max. Là, le scénariste peut se lâcher en touchant à des thèmes plus sombres et sérieux, en étant plus violent et plus cru.

Lien vers la review

Secret Invasion

secret invasion must have marvelInitiée par le scénariste phare de Marvel : Brian Michael Bendis , Secret Invasion voit la Terre infiltrée et ce depuis plusieurs années par les Skrulls, les aliens métamorphes ennemis de toujours des Krees. Comment les super-héros Marvel vont-ils pouvoir repérer leurs ennemis qui ont pris place dans toutes les franges de la société ?

Leinil Yu livre ici de très bonnes planches collant parfaitement à l’ambiance et l’histoire de ce blockbuster. Par contre les dernières pages signées Alex Maleev sont assez peu soignées, de même que la colorisation qui l’accompagne.

Secret Invasion est un event Marvel divertissant et bien bourrin. Fidèle à ce que l’on demande à un blockbuster de la Maison des Idées. Même si cela ne restera pas le meilleur event de Marvel, malgré l’équipe aux manettes, il reste un passage obligé pour amené à tout ce qui suivra ensuite, et il reste de bien meilleur qualité que certains événements récents.


Siege

siege must have marvelSiege est un récit qui va droit au but. C’est aussi la fin de la période dite Dark Reign, commencée avec les Dark Avengers. On assiste à la fin de la confrontation entre le HAMMER, les Dark Avengers de Osborn contre les Avengers et leurs alliés.

Ici, Norman Osborn décide d’assiéger la Cité d’Asgard flottant au-dessus de Broxton dans l’Oklahoma que l’on voit dans Thor Renaissance. Le Dark Reign de l’ex-Green Goblin devenu Iron Patriot prend fin. Bendis signe un récit guerrier et violent avec les excellentes et très bonnes planches de Olivier Coipel (cocorico !).

Bourrin et popcorn ! Souvent trop car le récit ne développe rien et se contente de conclure une période qui avait pourtant très bien commencé.


Spider-Man / Black Cat

Autant prévenir, les thèmes adultes et violents du récit en font un comics accessible à un public averti. Mais c’est un grand comics ! De ceux qui marquent et frappent le lectorat !

C’est un comics découpé en 2 parties. La première très tourné vers l’action et sur Spidey. La seconde, focalisée sur Black Cat, plus psychologique et où on découvre réellement ce que Kevin Smith a voulu faire. L’auteur nous plonge dans une intrigue noire, brutale. Pourtant, il ne cède pas aux sirènes voyeuristes ou malsaines que d’autres auraient donné au récit. Tout est fait avec sensibilité pour montrer une Felicia Hardy diablement intéressante.

Du côté des dessins, c’est le couple Dodson qui est aux crayons. Terry est aux dessins, Rachel à l’encrage et leur duo fait des merveilles.

Lien vers la critique

Spider-Man La dernière chasse de Kraven

La dernière chasse de Kraven est un récit sombre, profondément noir et puissant sur le personnage. Une forme de chant du cygne par J.M. DeMatteis sur un Kraven en plein baroud d’honneur.

Le récit est intéressant à plus d’un titre. Déjà, car il permet de préfigurer certains éléments de J.M. Straczynski avec un accent fort mis sur le symbolisme et le mystique. Ensuite, car l’ambiance est lourde et pesante, un ton auquel on n’est peu habitué, avec un final jusqu’au-boutiste. Le récit est nihiliste, désespérant et offre un Peter Parker au plus bas. Quelque chose de jamais vu jusque là et qui va parfaitement bien avec la période terrible que connaît le héros, avec son costume noir iconique.

Les dessins très crades, brouillons et sales vont parfaitement bien avec ce ton et cette ambiance. Véritablement un must have mais préparez-vous car le voyage est éreintant.


Spider-Man Le dernier Combat

spider-man must have marvel comicsLe Dernier Combat de Spider-Man signé Mark Millar est une grande réussite. En 12 numéros, l’auteur instaure une ambiance, une histoire et laisse une marque sur la vie du tisseur, accompagné des excellents Frank Cho et Terry Dodson aux dessins.

En effet, le rythme est trépidant dans cette histoire où les proches du Tisseur sont menacés un à un par ses pires ennemis. Chacun y va de son côté pour enfoncer Spider Man, utilisant parfois des événements de son passé. On retrouve plein d’ennemis de Spider-Man avec une approche brute. Mark Millar ne ménage aucunement ses personnages et encore moins le lecteur qui est entraîné dans une course contre la montre dont la seule finalité est de finir le volume.

Et les dessins sont très beaux avec un Terry Dodson en grande forme, aidé par Frank Cho.

Lien vers la review

Spider-Verse

Un pur divertissement ! Voilà, c’est simple, Dan Slott a réalisé un jeu pour fans, remplis de grands moments d’action mais qui a surtout beaucoup de cœur et d’âme.

On va suivre un défilé de Spider-gens pour aider notre Spider-Man à affronter une menace énorme.Chacun de ces personnages a une personnalité propre, un style visuel très identifiable. Certains vont devenir tellement populaires qu’ils auront leur série dérivée. On a donc un récit qui alterne entre grands moments d’action, des fuites et des combats et moments plus intimes, qui creusent les personnages face à immense menace. Une menace que l’on appréciera mieux si on a lu  avant, d’ailleurs. Ce n’est pas pour rien que le récit a inspiré Hollywood pour le film d’animation Spider-Man : Into the Spider-Verse !

Et les dessins sont vraiment très beaux, précis et avec une sublime colorisation. Bref, que du bon ! Donc, si vous aimez Spider-Man, offrez ce petit bijou !


Spider-Man Vocation

spider-man marvel must have avis vocationCe récit sur Spider-Man est le premier arc du run de J.M. Straczynski. Un run emblématique et qui fait beaucoup parler. Pour cause, le scénariste a bousculé l’univers de Peter Parker de façon drastique. Dans ce premier arc, on plonge en pleine mythologie indienne avec des liens avec les animaux totem et surtout, un ennemi redoutable : Morlun !

A ne pas confondre avec Morbius, le vampire même si les concepts sont proches. Toutefois, ce récit a un gros problème : il ne fait qu’introduire des pistes qui seront explorées ensuite. Si cela vous intéresse, mieux vaut aller vers les cinq tomes en Icons qui regroupe presque l’ensemble du run.

Reste un premier arc très intéressant qui propulse Peter Parker en plein âge adulte, en recherche de stabilité. Cela reste tout de même l’occasion de se faire un premier avis sur un récit controversé mais audacieux et unique en son genre.


Thanos L’ascension

thanos ascension must have marvel comicsDécouvrez comment un amour véritable engendre un torrent de sang et change non seulement le cours de la vie d’un jeune garçon mais aussi le visage de la galaxie. Devenu l’égal d’un dieu, Thanos sème la mort dans ce récit captivant où se mêlent tragédie, faux-semblants et destinée.

Jason Aaron livre ici un récit intéressant, voguant entre des nouveautés apportées au personnage durant son enfance, et d’autres moments déjà connus du Titan à la peau mauve. Dans une ambiance glauque voire malsaine, le lecteur n’en ressort pas indemne et comprend mieux la fascination de Thanos pour la Mort. Le mal n’est pas forcément inné, même chez Thanos, donc.

Du côté des dessins, l’italien Simone Bianchi signe l’intégralité de ce graphic-novel. Son style graphique très européen se reconnaît toujours entre mille autres artistes. Son très bon travail rend ici autant honneur au personnage du Titan Fou qu’au récit de Aaron.


Thor Renaissance

Ce récit est clairement un essentiel sur le personnage qui a servir de grande inspiration pour le film du MCU. On retrouve Joe Michael Straczynski à l’écriture et Olivier Coipel aux dessins.

Ensemble, ils ont redéfini le personnage, dans l’écriture et dans le look. On retrouve un Thor qui vient de renaître après la Civil War et doit rebâtir Asgard. Pour cela, il s’implante auprès des êtres humains, dans le Texas et impose un nouveau statut-quo. Mais évidemment, Loki rôde dans l’ombre afin de défaire le plan de son demi-frère.

Le récit est rythmé et riche en évènements. Mais vous n’aurez pas la fin puisque le reste du récit a été publié dans deux Deluxe : Renaissance et Victoire. Donc, pour lire le run en complet, mieux vaut partir là-dessus, même si le tarif n’est pas même.


Ultimate Spider-Man Pouvoirs et Responsabilités

A venir


Ultimate Spider-Man Qui est Miles Morales ?

Miles Morales est un personnage récent mais très populaire. Ici, grâce à ce tome, on découvre ses origines et ses débuts en tant que Spider-Man d’un univers alternatif alors que Peter Parker est mort dans un combat homérique.

Miles Morales est un jeune adolescent naïf, qui idolâtre Spider-Man et a assisté au décès du héros. Son envie de justice, son besoin irrépressible de faire le bien en font un personnage attachant très rapidement. Malheureusement, ce tome présente juste les tout débuts du héros, avec un rythme lent qui pourrait vous donner envie de continuer. Néanmoins, la suite n’existe que dans la collection Next-Gen et on vous recommande plutôt d’aller vers cette collection qui compile toutes les aventures de Miles en format souple et à prix très doux.

Mais au demeurant, c’est clairement un indispensable !


Uncanny Avengers

uncanny avengers must have marvelDans Uncanny Avengers, on retrouve une équipe atypique visant à ce que les X-Men et les Avengers collaborent. L’ingrédient magique est Rick Remender qui va mettre en place des personnalités fortes des deux côtés pour créer des dynamiques intéressantes. On a donc un casting qui doit gérer ses problèmes et les problèmes avec les autres. C’est un ensemble où chacun a sa place.

Et cette situation de renouveau, avec une alliance impossible va encore être plus mise à mal. Ainsi, Crâne Rouge profite de ce tumulte pour voler le cerveau de Charles Xavier et acquérir ses pouvoirs. Oui, c’est étrange mais ça permet à Rick Remender de construire une histoire qui a encore de la résonance aujourd’hui. La haine de l’autre, l’incompréhension envers les héros, le scénariste utilises les mécaniques de narration que l’on connaît chez lui. Rien ne va jamais, quand un problème est réglé, un autre survient rapidement.

Pour les dessins, John Cassaday est en demi-teinte. Le tout est assez fade, souvent peu précis, parfois grossier malgré un énorme dynamisme.


Venom La naissance du mal

A venir


Wolverine – Ennemi d’Etat

wolverine ennemi d'état avis must have marvelDoté d’un squelette d’adamantium, d’un pouvoir autoguérisseur et de griffes acérées, Wolverine est sans aucun doute le plus redoutable des X-Men. Mais cette arme fatale vivante a aujourd’hui changé de camp ! Le mutant a subi un lavage de cerveau et il est maintenant au service de l’organisation secrète appelée la Main. Il se fraie un chemin, toutes griffes dehors, au milieu de ses amis et ennemis et finit par tuer un X-Man.

Au programme de ce titre, deux mini-séries complètes, Ennemi d’Etat et Agent du S.H.I.E.L.D., les derniers épisodes de Wolverine signés Mark Millar. John Romita Jr assure le partie graphique. Un recueil must have sur le griffu rien que pour le voir se battre contre des alliés et des ennemis. Le scénar’ est bien trouvé mais on remarque que les dessins de Romita Jr commencent vraiment à décliner à cette période. Quand on voit comment il dessine l’Héliporteur du S.H.I.E.L.D, c’est assez honteux. Mais bon, l’action est toujours là et on s’y fait à ces dessins que je trouve assez irrégulier dans l’ensemble.


Wolverine – L’arme X

A venir


X-Men Genèse mutante 2.0

Le renouveau des X-Men dans les années 90, c’est Chris Claremont, le père historique des Mutants, et Jim Lee, un petit nouveau, qui le créeront. Une nouvelle genèse après des épisodes voyant les X-Men disséminés se rassembler à nouveau sous la houlette de leurs deux mentors historiques, Cyclope et Tornade.

Ici, nous suivons l’équipe menée par Cyclope, et pour un retour aux sources, quel meilleur ennemi que leur ennemi radical, Magnéto ? Ce récit a déjà été édité dans de nombreuses éditions, mais il a tout à fait sa place dans la collection Must Have tant il pose les jalons de ce qui définira les X-Men dans les années 90 et plus tard. Les planches sont punchy, Claremont est en forme pour mener les X-Men au bal des combats. Ce récit est à la fois la fin de Claremont sur les X-Men et les débuts de Jim Lee. Une sorte de passation historique pour un comics qui fait date et relance la franchise X-Men qui perd son « Uncanny » pour la première fois, entrant dans la légende par son record de ventes.

La série X-Men Legends (en v.o.) revient sur cette période actuellement, c’est dire comme elle a marqué les esprits jusqu’à aujourd’hui !


X-Men La saga du Phénix Noir

La saga des X-Men avec une majuscule, c’est la saga du Phénix Noir. C’est la saga qui a marqué les lecteurs à tout jamais, lorsque Jean Grey ayant fusionné avec une entité cosmique sombre du côté obscur et se transforme de force de vie en puissance de mort.

Chris Claremont au scénario inoubliable et John Byrne aux dessins mythiques confèrent toute la force des X-Men, leur conférant leur personnalité à travers cette tragédie qui voit les Mutants affronter leur plus grand drame : leur impuissance à sauver leur amie d’elle-même. Le récit est à la fois épique et tragique, et les années écoulées après la sortie de ces épisodes en 1983 pour la première version française dans Spécial Strange n’ont en rien altéré la puissance de cette histoire. Les X-Men entrèrent dans la maturité avec ce récit les changeant à tout jamais.

Et de nombreuses fois, tel un traumatisme, leurs aventures allaient revenir sur cette période à la fois épique et intime, ce qui fait le sel des récits marquants. Un Must Have pour qui veut comprendre les mutants.

Évidemment, nos avis sur la collection Marvel Must Have seront ajoutés au fur et à mesure de la disponibilité de futurs titres et de nos lectures.

 

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Marvel Must Have Nos avis sur la collection

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #40363
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Marvel Must Have, nos avis vous diront si cette collection contient le fin du fin ? Parce que la collection commence à être conséquente et qu’elle est
      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Marvel Must Have Nos avis sur la collection]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.