Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Knight Terrors

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
8 votants

 

Point(s) fort(s) :


Une mini-série Deadman déguisé en event.
Un ennemi intéressant.
Certains dessins assez bons.

Point(s) faible(s) :


Encore une étape dans le fil rouge.
Très hétérogène au niveau des dessins.


 
En résumé
 

Lorsque les héros découvrent l’un de leurs ennemis dans le Hall de Justice, leur enquête les mène vers un nouveau méchant appelé Insomnia qui utilise ses pouvoirs pour engloutir le monde dans ses cauchemars. Le seul moyen de sauver le monde du sommeil éternel est d’appeler à l’aide un héros improbable : Deadman !

 
Infos techniques
 

Scénario : Joshua Williamson
Dessin : Collectif
Encrage : Collectif
Couleur : Collectif
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 3 mois par

 
Dans le détail...
 
 

En ce début d’année 2024, Urban Comics lance la vague des publications Dawn of DC. Et pour bien l’accompagner on retrouve l’event de l’été dernier connu sous le nom de Knight Terrors. Une vague de cauchemar quitte l’inconscient collectif pendant que le responsable, un mystérieux Insomnia, recherche une pierre mythique.

Alors que vaut cet event ? La réponse tout de suite !

Les Knight Terrors de la nuit

Tout commence lorsque Batman, Wonder Woman et Superman reçoivent une alerte au bâtiment abandonné de la Ligue de Justice (suite à Dark Crisis). Ils y retrouvent leur vieil ennemi Dr Destiny, à priori mort. Mais soudain, un nouveau vilain nommé Insomnia surgit, endort nos héros et libère une vague de cauchemars et de monstres. Seul reste Deadman pour sauver le monde.

Le point fort du récit est centré sur son personnage principal : Deadman alias Boston Brand. Il s’agit de l’esprit d’un ancien acrobate de cirque assassiné durant une performance. Cependant, une déesse lui accorda la permission de rester dans le monde des vivants pour résoudre son meurtre. Deadman a la faculté de posséder le corps de quiconque. Une certaine métaphore peut être vu lorsqu’il prend possession durant cette série d’un personnage bien mis en avant par l’éditeur.

Pour en revenir à Deadman, son écriture est excellente, au-delà de la simple utilisation en tant que gimmick scénaristique. Dans mes souvenirs, cela fait facilement depuis Brightest Day que ce funambule fantomatique n’avait pas été mis autant en avant. De plus, l’aspect horreur est correct. Si on est loin de ce que le comics indépendant peut offrir, Williamson et son équipe d’artistes se font plaisir sur certaines mises en page ou encore certains designs de créatures.

deadman-knight-terrors-urban-comics

Un cauchemar exquis ?

Alors est-ce que ce titre est sans défaut ? Hélas non.

Si un grand nombre de dessinateurs sont sur ce récit, leurs styles sont trop distincts les uns des autres. Sur la mini-série Knight Terrors, il n’y a pas d’impact car chacun d’eux a une partie bien distincte du récit. En revanche, sur le numéro final, c’est un sacré mélange qui se fait. N’étant pas un fan du style de Howard Porter (qu’on retrouve aussi sur le numéro d’introduction de l’event), cet ensemble ne me convainc pas.

De plus, un autre défaut est que ce récit se retrouve à être comme Dark Crisis et Lazarus Planet : une étape de plus vers un event pour le moment inconnu, même pour les lecteurs VO. Les quelques indices sont trop disparates même si on peut se faire une idée du but final.

Avant de conclure, il est bien de préciser que Knight Terrors a été accompagné d’un très grand nombre de mini-séries en deux numéros centrés sur différents personnages. Aucun de ces récits n’a de vrai impact sur l’histoire globale de Knight Terrors, la raison pour laquelle Urban Comics a choisi de ne pas les inclure. Cependant, certains d’entre eux seront dans les différents tomes sur le personnage affecté (Nightwing, Batman, Green Lantern, Superman…)

En conclusion, Knight Terrors reste un récit blockbuster tout à fait convenable de DC Comics. S’il est légèrement moins bon que Dark Crisis, il reste tout à fait correct. L’ensemble graphique assez hétérogène pourra déplaire à certains. En revanche, il s’agit d’un récit tout à fait correct pour que Urban conclue la partie Infinite de son éditorial pour lancer Dawn of DC.

Vous pouvez retrouver Knight Terrors chez notre partenaire Excalibur Comics.

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Toutes les images présentes sur ce site sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Elles sont utilisées au titre du droit de citations prévu par l’Art.L.122-5 3° du Code de la propriété intellectuelle.

Pour toute réclamation, contactez nous
Lien direct : https://www.lescomics.fr/reclamation-droit-dauteur/

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 


Vos commentaires :

Accueil Forums Knight Terrors

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #45723
      MidnighterComics
      Participant

      Lorsque les héros découvrent l’un de leurs ennemis dans le Hall de Justice, leur enquête les mène vers un nouveau méchant appelé Insomnia qui utilise ses pouvoirs pour engloutir le monde dans ses cauchemars. Le seul moyen de sauver le monde du sommeil éternel est d’appeler à l’aide un héros improbable : Deadman !

      [Retrouvez l’article de midnightercomics à l’adresse Knight Terrors]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.