Le 1er collectif comics de France

 


 
 

DC Univers Rebirth Deathstroke

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
3 votants

 

Point(s) fort(s) :


Le travail sur Deathstroke toujours intéressant
Certaines planches
Wally West New 52 qui sert à quelque chose

Point(s) faible(s) :


Une édition chiche en contenu bonus
Le déséquilibre des dessins
La transparence des personnages
Le déséquilibre narratif de l'ensemble


 
En résumé
 

Ce récit DC Univers Rebirth Deathstroke est assez plat. S’il fonctionne sur son personnage principal, le crossover est assez déséquilibré, faute à des personnages trop mis de côté. Surtout, il semble véritablement utile qu’aux seuls aficionados de la série sur Slade WIlson et sa famille. Le reste n’a que peu d’importance et d’intérêt.

 
Infos techniques
 

Histoire : Dan Abnett, Ben Percy, Christopher Priest
Dessin : Paul Pelletier, Brett Booth, Khoi Pam, Larry Hama, Carlo Pagulayan, Roberto J. Viacava
Encrage : Norm Rapmund, Wade Von Grawbadger, Jason Paz, Sean Parsons, Andrew Hennessy
Couleur : Andrew Dalhouse, Carrie Strachan, Jim Charalampidis, Jeromy Cox, Adriano Lucas
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 5 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Fast-Deathstroke

Le contrat Lazare est un crossover entre Teen Titans, Titans et Deathstroke publié par DC Comics, il y a deux ans. Republié sous le nom DC Univers Rebirth Deathstroke par Urban Comics, il faut savoir dans quoi vous mettez les pieds.

Plutôt qu’être un crossover en lien avec l’intrigue Rebirth, c’est avant tout une histoire liée au travail de Christopher Priest dans Deathstroke. Ici, Slade Wilson veut tenter de sauver son fils décédé il y a des années pendant qu’il se battait avec les Teen Titans de l’époque (depuis devenus les Titans, vous suivez ?). Il décide alors de capturer Wally West (le roux, vous suivez toujours ?), revenu depuis le lancement de l’ère Rebirth, afin de pouvoir voyager dans le temps et empêcher cette mort.

Comme dans tout le run de Priest sur le mercenaire de DC, c’est avant tout un travail sur les échecs, les fautes personnelles et l’incapacité de Slade Wilson à montrer une once d’humanité et d’amour envers ses enfants qui irrigue ce récit. Cette quête désespérée d’un personnage qui fait des choix mauvais avec des intentions louables est toujours intéressante à suivre.

Malheureusement, le crossover ne fonctionne pas. Déjà, il met trois épisodes à démarrer. Sur quatre épisodes, c’est tout de même couillon. Surtout, l’intégration des Teen Titans de Damian ne marche pas du tout. Si on peut comprendre la présence des Titans menés par Dick Grayson puisqu’ils étaient présents lors de la mort du fils de Slade, l’intégration des jeunes justiciers est franchement négligeable. Déjà parce que ça plombe totalement les développements de Ben Percy. Ensuite, parce que la plupart des membres ne servent à rien, Damian montre simplement son incompétence de plus en plus crasse à gérer une équipe et une forme d’immaturité que l’on ne retrouve qu’ici. Pour Wally West, l’un est plus intéressant que l’autre à suivre mais il est symptomatique du problème du récit. En effet, les seules interactions qui fonctionnent sont systématiquement celles où Slade est présent. Reste que le final tombe comme un cheveu sur la soupe et sent la précipitation.

En fait, le gros soucis, c’est qu’au-delà de Wally (les deux), Damian, Slade et Jericho, les personnages sont transparents. Beast Boy fait des vannes, Roy se pose des questions, Dick joue à Batman, Lilith a des doutes. Tout est très classique et peu avenant pour qui cherchait une forme de remake du fameux Judas Contract de Marv Wolfman et George Pérez.

Du côté des dessins, il y a de gros déséquilibres. De manière globale, on sent le projet fait en express, surtout pour le dernier numéro où l’encrage est souvent grossier et le trait parfois limité. Pourtant, il y a une grande énergie, notamment lors des moments où la speed-force est présente.

Bref, ce récit DC Univers Rebirth Deathstroke est assez plat. S’il fonctionne sur son personnage principal, le crossover est assez déséquilibré, faute à des personnages trop mis de côté.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums DC Univers Rebirth Deathstroke

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Comics Grincheux, il y a 5 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #27937

    Comics Grincheux
    Admin bbPress

    Ce récit DC Univers Rebirth Deathstroke est assez plat. S’il fonctionne sur son personnage principal, le crossover est assez déséquilibré, faute à des personnages trop mis de côté. Surtout, il semble véritablement utile qu’aux seuls aficionados de la série sur Slade WIlson et sa famille. Le reste n’a que peu d’importance et d’intérêt.

    [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse DC Univers Rebirth Deathstroke]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.