Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Black Widow par Kelly Thompson Tome 1 : Des liens indéfectibles

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) fort(s) :


Généreux dans l'action, fin dans son portrait des personnages.
Les planches, totalement folles !
Les dialogues, savoureux.

Point(s) faible(s) :


Parfois un peu trop rapide


 
En résumé
 

Avec cette relance de Black Widow, Kelly Thompson et Elena Casagrande nous offrent un récit d’action très intense. Creusant dans l’intime de l’espionne, le comics offre une nouvelle dimension à l’héroïne

 
Infos techniques
 

Scénario : Kelly Thompson
Dessin : Elena Casagrande
Couleur : Jordie Bellaire
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 3 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Liens de la frappe

Black Widow revient sous la plume de Kelly Thompson avec Des liens indéfectibles. Nouvelle série pour l’espionne qui cumule les séries relativement courtes depuis de nombreuses années. Mais ce nouveau tome semble ambitieux pour Black Widow.

Twists & turns !

Dès le départ, on est surpris. A peine quelques pages et un twist assez monstrueux se produit. Je ne le spoilerai pas car cela gâcherait beaucoup de l’intérêt. Sachez seulement que Natasha Romanoff va se retrouver dans une situation inédite qui évite de ressasser une fois de plus le passé de l’espionne. Et mine de rien, grâce à cela, Kelly Thompson propose une vision inédite de l’espionne. L’héroïne devient plus attachante, plus humaine malgré ses aptitudes extraordinaires. Cela permet d’analyser l’individu sous les gadgets et de faire ressortir le meilleur.

Elle fait ainsi face à une menace assez conséquente qui va nécessiter des alliés. Comme souvent, on retrouve Clint et Bucky pour l’aider. Les deux compères sont superbement écrits. Leur relation compétitive est parfaitement mise en exergue au travers de nombreux tacles. Kelly Thompson s’en donne à cœur joie pour appuyer sur les traits de caractères des deux compères. Les dialogues sont très drôles, contrastant avec le sérieux de la situation vécue par Natasha.

Action à gogo pour dessins géniaux !

En cinq numéros, Kelly Thompson va alors proposer un récit d’action très rythmé, qui ne perd pas de temps et va parfois trop vite. Contrairement à ses habitudes, elle propose des dialogues relativement peu nombreux. Comprenant que l’efficacité de son récit se situera notamment dans l’action, elle fait dans l’économie de texte et laisse le dessin s’exprimer pleinement.

Et que dire de ce dessin ? Qu’il est génial ? Certainement mais cela ne serait pas suffisant. Elena Casagrande s’amuse à construire des séquences totalement dingues. Je l’ai découverte sur ce récit et je ne suis pas déçu.e. A mi-chemin entre Chris Samnee et Joëlle Jones, son découpage appuie sur les mouvements dynamiques de Black Widow. Chaque numéro propose une grosse séquence d’action, se déroulant sur quelques pages ou une pleine page et elles en mettent plein la vue. J’ai découvert une dessinatrice totalement dingue et je suis tombé.e raide dingue ! Alors, oui, le trait est encore un peu grossier par-ci, par-là et les échanges ne sont pas les mieux dessinés mais l’énergie est là ! La colorisation de Jordie Bellaire offre quant à elle des ambiances saisissantes.

Bref, pour cette relance de Black Widow avec Des liens indéfectibles, Kelly Thompson et Elena Casagrande nous offrent un récit d’action très intense. Creusant dans l’intime de l’espionne, le comics offre une nouvelle dimension à l’héroïne. A la croisée des runs de Rucka-Grayson et de celui de Waid-Samnee, ce nouveau duo parvient à offrir un portrait frénétique du personnage, la positionnant comme héroïne d’action comme nulle autre.

 

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 

Merci


 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Black Widow par Kelly Thompson Tome 1 : Des liens indéfectibles

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.