Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Beta Ray Bill chez Panini Comics

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
3 votants

 

Point(s) fort(s) :


Artistiquement unique et bluffant !
Une histoire touchante qui rend hommage à ce personnage !
Très bien construit !
Très accessible !

Point(s) faible(s) :


Un récit qui se montre finalement assez court.
On aurait aimé que l'auteur aille plus loin dans son concept.


 
En résumé
 

Quel plaisir de lire un nouveau récit de Daniel Warren Johnson ! Même chez Marvel il arrive à offrir un récit qui s’éloigne des standards pour proposer son propre univers et ses propres questionnement. Toujours plus riche visuellement, on ressort ravi de cette lecture qui aurait pu aller encore plus loin !

 
Infos techniques
 

Scénario : Daniel Warren Johnson
Dessin : Daniel Warren Johnson
Encrage : Daniel Warren Johnson
Couleur : Mike Spicer
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 1 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Vous auriez THOR de vous en priver !

Il y a des auteurs/artistes qui ont ce petit truc qui fait que vous ne pouvez rater aucun de leur projet. C’est le cas de Daniel Warren Johnson. Alors même si cela concerne Beta Ray Bill, un personnage dont j’ignore tout, je ne pouvais me résoudre à passer à cote de ce deuxième projet chez les Big Two après Wonder Woman Dead Earth ! Voyons donc de quoi il en retourne pour ce comics sur Beta Ray Bill proposé en grand format par Panini Comics !

Beta Ray Bill, une tête de mule ?

Le personnage de Beta Ray Bill a été crée par Walt Simonson qui a réalisé un run considéré comme culte sur le personnage de Thor. Il a aussi contribué à une grande part de sa mythologie en s’inspirant plus fortement encore de celle venue des pays nordiques.

Ce personnage, autrefois rival avant de devenir allié de Thor nous est ici présenté très simplement et de manière parfaitement accessible. Il est d’ailleurs à noter que ce récit s’inscrit comme une annexe au run de Donny Cates sur Thor, se passant après que Thor Odinson ait détruit l’arme de Beta Ray Bill. Mais cela se suit parfaitement sans connaissance du travail de Donny Cates.

Ce geste a conduit à détruire l’opportunité pour ce bon vieux Bill de retrouver son apparence d’origine, grâce à l’enchantement offert par Odin. Le privant ainsi des plaisirs de l’amour notamment. Une apparence dont il a hérité suite à ses modifications physiques dans le but de devenir un combattant capable de protéger son monde natal.

Ceci accentuant également son terrible sentiment d’infériorité fasse au puissant fils d’Odin, adulé de tous. Toute cette remise en question de sa vie et son destin, vont le faire entamer un grand voyage afin de se trouver une arme qui pourra lui permettre de réparer sa vie.

Un récit épique, intense et sentimentalement fort.

Comme souvent, l’auteur se montre généreux dans son récit. Cette quête épique va être ponctuée de scène d’action grandioses, de suspense et de développement de l’univers de Thor. Plusieurs personnages viendront enrichir le récit et l’aventure en permettant à Beta Ray Bill de se livrer davantage.

De plus, la quête ne se cache pas d’être avant tout une quête de soi, une quête pour se (re)trouver. Flirtant facilement vers les récits indés. Prouvant également qu’une mini-série peut suffire a offrir une aventure digne de ce nom à un personnage, et ainsi le développer énormément !

Et si tout ça était vain ? Et si cette quête n’était pas ce qu’il fallait à notre héros ? Où se trouve réellement le bonheur et l’accomplissement de soi ? Autant de question que l’auteur nous posera sans vraiment y répondre. Nous laissant, nous spectateur, le soin de tirer nos propres conclusions. On pourra tout de même regretter une histoire un peu courte, qui aurait pu aller beaucoup plus loin et se permettre encore davantage de folie.

Belle raie, Bill !

Visuellement le trait de Daniel Warren Johnson reste fidèle à lui-même. Absolument typique et unique, le trait se bonifie au fil des œuvres et de l’expérience de l’auteur qui grandit. Étant son propre auteur, il peut se permettre de se lâcher et s’offrir des scénarios lui permettant de développer son style et ses capacités.

Dernière œuvre en date, ce récit offre des planches et des compositions absolument sublimes. Des doubles pages à tomber, un découpage dynamique mais toujours lisible, des designs riches… Bref on se régale encore une fois et il est bon de voir un tel talent bénéficier petit à petit de la reconnaissance qu’il mérite. Avec le grand format proposé par Panini Comics, Beta Ray Bill est s’apprécie encore plus, permettant de profiter du trait très détaillé et précis de DWJ.

Beta Ray Bill est un récit intense et touchant. Imparfait dans le fait qu’il ne va pas aussi loin que ce que l’on pouvait espérer, il offre cependant un voyage magnifique que l’on relira avec grand plaisir à chaque fois que l’envie se fera sentir.

 

Ils ont kiffé :

libraire en ligne indépendante comics

Beta Ray Bill est à retrouver chez notre partenaire Excalibur Comics !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Thésard dans sa dernière ligne droite. Passionné de récits d'aventures (policier, SF, Fantasy, S-H...) que ce soit en Film, séries, jeux videos, romans et bien sur l'ensemble du 9e art !


Vos commentaires :

Accueil Forums Beta Ray Bill chez Panini Comics

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #40444

      Quel plaisir de lire un nouveau récit de Daniel Warren Johnson ! Même chez Marvel il arrive à offrir un récit qui s’éloigne des standards pour proposer son propre univers et ses propres questionnement. Toujours plus riche visuellement, on ressort ravi de cette lecture qui aurait pu aller encore plus loin !

      [Retrouvez l’article de loic-kernoutlook-fr à l’adresse Beta Ray Bill chez Panini Comics]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.