Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Automnal chez 404 Comics

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
10 votants

 

Point(s) fort(s) :


L'édition somptueuse.
Le scénario prenant.
Le malaise progressif.
La sous-lecture sur l'horreur humaine.

Point(s) faible(s) :


Quelques pages moins lisibles (mais en vrai ça peut se justifier avec le scénario).


 
En résumé
 

Les feuilles mortes, c’est l’horreur. L’automne touche à sa fin, et il est donc grand temps que l’on vous parle de Automnal, paru chez 404 Comics. Promesse d’un récit d’horreur dans cette saison du déclin, c’est un récit qui a su m’embarquer page après page, ou feuille après feuille, c’est selon. Bienvenue dans le plus […]

 
Infos techniques
 

Scénario : Daniel Kraus
Dessin : Chris Shehan
Couleur : Jason Wordie
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié 13 décembre 2021 par

 
Dans le détail...
 
 

Les feuilles mortes, c’est l’horreur.

L’automne touche à sa fin, et il est donc grand temps que l’on vous parle de Automnal, paru chez 404 Comics. Promesse d’un récit d’horreur dans cette saison du déclin, c’est un récit qui a su m’embarquer page après page, ou feuille après feuille, c’est selon.

Bienvenue dans le plus bel automne d’Amérique.

Kat revient à Comfort Notch, ville au plus bel automne d’Amérique parait-il, suite au décès de sa mère. Héritant de la maison de cette dernière, c’est l’occasion pour Kat et sa fille Sybil d’espérer un nouveau départ. Abandonnée très jeune par sa mère, Kat va cependant devoir faire face à un passé qu’elle a oublié et à l’attitude étrange du voisinage.
Automnal débute plutôt tranquillement, installant le décor d’une vie pas très équilibrée et de la promesse de jours meilleurs dans une petite ville tranquille. Bien que plutôt classique, le récit de Daniel Kraus nous embarque assez vite grâce à une écriture maîtrisée de ses personnages et des petites touches d’intrigues nous captivant rapidement.

Tout au long des huit chapitres composant Automnal, le récit va se densifier et devenir de plus en plus anxiogène. L’auteur donne à son récit un rythme intéressant. S’il commence par une grosse destruction de Kat (la mort de sa mère, le départ de Chicago en forme de fuite), il va ensuite prendre le temps d’installer mère et fille dans cette petite bourgade reculée, leur redonner une vie plus calme et paisible. Et en parallèle, il insère des petites touches qui nous mettent, nous lecteurs, en garde et en haleine. Au fur et à mesure que se dévoilent les indices, la tension monte et c’est souvent craintif qu’on tourne la page suivante, jusqu’à un final qui nous bouscule et nous emporte comme une tornade …

Palette automnale

Et si le récit nous embarque autant, c’est aussi car il est merveilleusement bien illustré. Les planches de Chris Shehan participent pleinement à retranscrire l’ambiance du titre. Son trait alterne parfaitement entre un côté plus doux, propice à cette reconstruction de vie, et un dessin plus froid, presque rigide et oppressant. L’importance des feuilles dans ce récit rend, à mes yeux, son travail encore plus impressionnant. Il y a un énorme travail pour leur donner vie dans chaque page, chaque case. Des cases à la découpe tantôt classique et tantôt sortant des clous pour mieux raconter les évènements.

Enfin, les couleurs de Jason Wordie apportent la touche finale pour une immersion parfaite. Sa palette nous plonge autant dans cette saison dépressive que dans l’angoisse progressive. C’est simple, mais en fermant le livre, j’y étais encore en regardant par la fenêtre le tapis de feuilles dans mon jardin.

Et puis, il faut dire que la superbe édition de 404 Comics leur rend honneur : le choix du papier, le travail sur la couverture, le soin apporté à la traduction de Philippe Touboul (et sa relecture par Marie-Paul Noël)… Dès le livre en main, on sent l’amour qui a été mis à l’œuvre, et il en est de même durant la lecture.

Automnal est une lecture qui glace. Si elle démarre timidement, la tension monte progressivement pour un final uppercut. L’alchimie entre le récit et le dessin est parfaite, et on ressent parfaitement ces ténèbres qui se referment sur nous au fil des chapitres. Une chose est sûre, vous ne regarderez plus les feuilles mortes sur le sol de la même façon. Le travail d’édition est également magistral : on a un ouvrage de qualité, soigné, et tellement noble. Et mention à l’hommage rendu à tous ceux qui ont travaillé dessus, jusqu’à la relecture.

 

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Ombre planant au dessus de Lescomics City, traquant sans répit les fautes dans les ruelles de nos articles. Et de temps en temps, il prose sa patte également.


Vos commentaires :

Accueil Forums Automnal chez 404 Comics

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par ChtiDkois, le il y a 8 mois.
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #40865
      ChtiDkois
      Participant

      Les feuilles mortes, c’est l’horreur. L’automne touche à sa fin, et il est donc grand temps que l’on vous parle de Automnal, paru chez 404 Comics. Pro
      [Retrouvez l’article de chtidkois à l’adresse Automnal chez 404 Comics]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.