Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Snotgirl Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
1 votant

 

Point(s) fort(s) :


Bryan Lee O'Malley
Le questionnement de la réalité
L'intrigue

Point(s) faible(s) :


Lottie Person dans les premiers chapitres
Le langage


 
En résumé
 

Poussif à cause de son personnage principal, Snotgirl se révèle assez intéressant dans sa construction. Critique d’une société obnubilé par des icônes des réseaux sociaux, l’aspect thriller du titre prend très vite de l’importance et captive le lecteur dans les pages qui suivent avec une tension qui monte crescendo.

 
Infos techniques
 

Histoire : Bryan Lee O'Malley
Dessin : Leslie Hung
Couleur : Mickey Quinn
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié 18 mars 2019 par

 
Dans le détail...
 
 

Tu veux un mouchoir ?

Lottie Person est une blogueuse mode hyper tendance de L. A. qui vit la vie parfaite – du moins, c’est ce qu’elle essaie de faire croire à tout son réseau. Mais la vérité, c’est que ses amis sont d’horribles personnes, que son petit copain l’a trompé avec une fille plus jeune, qu’elle a des allergies qu’elle ne contrôle pas, et qu’il se pourrait même qu’elle ait tué quelqu’un !

L’avis de Dram00n :

Snotgirl est le dernier bébé de Bryan Lee O’Malley, le papa de Scott Pilgrim, le génial Scott Pilgrim, l’excellent Scott Pilgrim (meilleur comics ever, dixit Comics Grincheux) ! Forcément, par mon amour pour cette dernière série, mes attentes envers le premier titre sont forcément très élevées. Une fois n’est pas coutume, il n’est pas aux dessins et a confié le travail à Leslie Hung, jeune artiste qui réalise ici son tout premier travail dans l’industrie des comics.

Snotgirl, c’est l’histoire de Lottie Person, une “influenceuse” hyper tendance, suivie par des millions de personnes mais qui cache un lourd secret : elle a des allergies. Jusqu’ici, on peut légitimement penser qu’on est dans un récit bien loin d’attiser la curiosité, mais l’histoire prend de l’importance quand Lottie change de médicaments et que ces derniers chamboulent toute sa conception à la réalité. As-t-elle tuée cette fille ? Cette fille existe-t-elle réellement ? A-t-elle tout simplement hallucinée ? Fond de thriller sur critique d’une société qui s’attarde sur le paraître, Snotgirl sort des sentiers battus et surprend.

Tourné autour d’un personnage assez antipathique aux premiers abords, celui de Lottie Person, Snotgirl apporte rapidement plus de relief au récit et casse les premières idées faites lors de la lecture. Cela n’est pas tâche aisée quand on part avec un personnage icône d’une communauté sur Instagram et qui ne semble pas être consciente du monde qui l’entoure. Enfermée dans un monde où elle se doit d’être à la mode, d’être un exemple pour les jeunes filles qui ne veulent que lui ressembler, il en ressort rapidement un personnage dont l’empathie semble l’avoir fuie et auquel il est difficile de s’attacher.

C’est l’aspect thriller amené par Bryan Lee O’Malley qui va captiver le lecteur et lui faire tourner les pages. Plus ces dernières passent, plus le personnage de Lottie va sembler être humaine et atténuer l’agacement que le lecteur peut avoir. C’est sans doute la difficulté du titre, il faut s’accrocher lors des premiers chapitres et accepter de suivre un personnage complètement antipathique initialement afin de voir la tension et l’intérêt monter crescendo tout au long de la lecture. Snotgirl critique la société actuelle axée sur les réseaux sociaux et dont le nombre de followers devient plus important que ses propres convictions. Ces dernières qui peuvent être facilement reniées pour une poignée d’inconnus obnubilés pour nous en plus. Sans être à charge, l’auteur nous met sous les yeux l’évidence de l’invraisemblance de se faire une image quand on ne sait pas à quoi on ressemble.

Comme évoqué précédemment, Snotgirl est le premier travail de Leslie Hung et autant dire que son trait s’approche grandement à celui de Bryan Lee O’Malley. Son style semble complètement adapté au scénario et sert complètement le propos du scénariste. Une mention spéciale au découpage.

Poussif à cause de son personnage principal, Snotgirl se révèle assez intéressant dans sa construction. Critique d’une société obnubilé par des icônes des réseaux sociaux, l’aspect thriller du titre prend très vite de l’importance et captive le lecteur dans les pages qui suivent avec une tension qui monte crescendo.

La note de Dram00n :

 

L’avis de Captain Talbot :

Snotgirl, nouveau titre chez Glénat Comics est un titre issu de chez Image Comics et ayant pour thème les réseaux sociaux. Pour traiter le sujet on va suivre Lottie Person une blogueuse mode, toujours pendu à son téléphone et à compter les interactions sur ses profils. Plus attachée à son image en ligne qu’a sa vie IRL, elle fini par s’apercevoir qu’elle n’a pas de réel amis, à moins que cette jeune fille qu’elle vient de rencontrer apporte du changement dans sa vie. La seconde chose qui préoccupe notre héroïne est ses allergies, le docteur va la mettre sous un nouveau traitement expérimentale aux effets secondaires multiples. Lors d’une soirée, alors que ses allergies viennent lui pourrir la fête, un accident la mettant en cause survient… Lottie a-t-elle commis un meurtre ? Est-elle soumise à des hallucinations ? Ce premier tome ne vous le révélera pas mais ce qui est sûr, c’est que la police entre dans la dance.

Snotgirl pourrait passer pour un comics aussi superficiel que son héroïne mais il n’en n’est rien. Derrière les smileys de Lottie Person, blogueuse de mode a succès se cache les effets pervers des réseaux sociaux. Jalousie, hypocrisie, moqueries… Jusqu’où cette population est-elle prête à aller pour des likes ?

Mais si vous n’êtes pas prêt à plonger dans un monde faux et au langage typique d’une génération n’ayant pas vu de dictionnaire à moins de 10 mètres et sans comprendre leur utilité, Snotgirl n’est pas pour vous. Par contre, si vous êtes prêt à gratter un peu cette surface peroxydé, alors Snotgirl prend sens et l’intrigue saura vous captiver.

Au delà des réseaux sociaux, les effets secondaires des médicaments, leur influence sur notre quotidien et notre comportement est en jeu. Rendant cette intrigue plus complexe qu’elle en a l’air, en espérant quand même que le dénouement ne repose pas sur des classiques d’hallucinations aux médocs qui traduisent les manques affectifs de la jeune fille, ça c’est le prochain tome qui nous le dira mais je fais suffisamment confiance à Bryan Lee O’Malley pour avoir autre chose en tête.

Leslie Hung met l’histoire en image et retranscrit plutôt efficacement les relations et discutions à base de sms et autre tweets.  C’est une artiste que je découvre avec plaisir et que je vais suivre.

Snotgirl, l’histoire d’une morveuse bien surprenante sur un terrain totalement dans l’air du temps. Snotgirl mérite votre attention.

La note de Captain Talbot :

 

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 


 
Jarvis est notre majordome. Les films nous font croire que c'est une I.A. mais en réalité, c'est un humain. Chez nous, c'est pareil. On vous croire que c'est un BOT LesComics.fr mais en fait, c'est un humain qui poste les contenus de l'équipe avec ce compte.


Vos commentaires :

Accueil Forums Snotgirl Tome 1

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Dram00n, il y a 6 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #26620

    Dram00n
    Modérateur

    Poussif à cause de son personnage principal, Snotgirl se révèle assez intéressant dans sa construction. Critique d’une société obnubilé par des icônes des réseaux sociaux, l’aspect thriller du titre prend très vite de l’importance et captive le lecteur dans les pages qui suivent avec une tension qui monte crescendo.

    [Retrouvez l’article de dram00n à l’adresse Snotgirl Tome 1]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.