Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Shang Chi Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
1 votant

 

Point(s) fort(s) :


Une expansion de la mythologie du personnage qui fonctionne.
De l'action qui frappe fort et bien.
Le relationnel qui fonctionne.
Les dessins envoient...

Point(s) faible(s) :


.... Malgré un manque de détail.
Des personnages secondaires monodimensionnels.
Il manque le grain de folie narrative habituel chez Gene Luen Yang.


 
En résumé
 

Cette relance comics de Shang Chi chez Panini Comics est bonne qualité. Sans être extraordinaire, le récit fait un très bon travail pour densifier la mythologie du personnage et avec un thème classique mais efficacement traité. Les dessins sont assez beaux, dynamiques malgré un manque de finition.

 
Infos techniques
 

Scénario : Gene Luen Yang
Dessin : Dike Ruan, Philip Tan
Couleur : Sebastian Cheng
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 3 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

Ça va (Shang) chier !

Malin comme un singe, Marvel a décidé de relancer un comics Shang Chi cette année, c’est bien entendu Panini Comics qui le publie en France. Coïncidence, je ne crois pas ! Par contre, c’est de bonne facture !

Shang Chi est un personnage que j’apprécie sans toutefois le connaître beaucoup. Sa série Master of Kung-Fu n’est jamais ressortie en France et comme sa carrière éditoriale est un fromage à trous, il est compliqué de suivre son histoire et de la retracer précisément. Mais bon, j’aime le kung-fu et les mythologies asiatiques donc en voyant Gene Luen Yang à l’écriture, je n’ai pas trop hésité ! Précisons que la lecture s’est faite sur le TPB américain donc, je ne pourrai pas parler de la traduction.

Expansion mythologique

Ici, on retrouve Shang Chi qui va se retrouver à nouveau plonger dans son histoire familiale. Gene Luen Yang réutilise des éléments des Secret Avengers de Ed Brubaker, nous rappelant que le père de Shang Chi était à la tête d’une organisation criminelle et qu’il est mort. Évidemment, l’organisation a perduré et Shang Chi va devoir l’affronter et on va découvrir qu’il a une sœur (d’où le nom du tome). Ce qui est intéressant de prime abord, c’est que Gene Luen Yang reprend des éléments de l’histoire du personnage et les replace correctement. Ainsi, si on n’a pas lu Secret Avengers, on comprends très bien les éléments. De plus, le scénariste ne fait pas un travail de commande, on sent qu’il prend son pied.

En effet, il va densifier la mythologie du héros, en l’articulant autour de l’Histoire de la Chine mais aussi en créant un ensemble de sociétés secrètes. Cet ensemble permet de coller à Shang Chi des acolytes pas insupportables, ce qui est plutôt rare ! Cela est surtout utile pour lui créer de l’interaction et creuser sa psyché. C’est une histoire de Shang Chi, sur lui et sa relation à son environnement familial et l’intrigue est vraiment intéressante de ce côté-là. Là où ça pèche plus, c’est sur la construction globale, Gene Luen Yang est très sage et conventionnel, surtout face à ce qu’il fait chez la concurrence.

Des dessins inégaux mais agréables

Du côté des dessins, on retrouve Philip Tan pour les flash-backs (généralement, au début de l’épisode) et Dike Ruan sur le reste. Ce dernier est d’ailleurs mis en avant en ce moment puisque sa série creator-owned, Bleed Them Dry sort chez HiComics. Son style très proche du manga est très efficace mais si ça manque parfois d’application. Les décors sont souvent vides et la gestion de l’espace est un peu hasardeuse, notamment dans le dernier chapitre. Mais il y a une grande énergie qui se dégage de l’ensemble. Les frappes sont percutantes, les découpages propres avec une très grande lisibilité.

Philip Tan souffle le chaud et le froid. Les décors sont travaillés mais le trait est parfois brouillon et trop épais pour que l’on comprenne correctement.

Bref, cette relance comics de Shang Chi chez Panini Comics est bonne qualité. Sans être extraordinaire, le récit fait un très bon travail pour densifier la mythologie du personnage et avec un thème classique mais efficacement traité. Les dessins sont assez beaux, dynamiques malgré un manque de finition. Une bonne pioche, en espérant que la suite s’affirme plus, en continuant ce chemin.

 

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 

Merci


 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Shang Chi Tome 1

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #39993
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Cette relance comics de Shang Chi chez Panini Comics est bonne qualité. Sans être extraordinaire, le récit fait un très bon travail pour densifier la mythologie du personnage et avec un thème classique mais efficacement traité. Les dessins sont assez beaux, dynamiques malgré un manque de finition.

      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Shang Chi Tome 1]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.