Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] The Mighty Thor Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) fort(s) :


Le féminisme du titre
Une plongée rapide dans l'action
Les dessins gorgeous as fuck !

Point(s) faible(s) :


Rien, nada, walouh


 
En résumé
 

Jason Aaron et Russell Dauterman relance Thor en mettant une femme sous le costume. Ce premier tome est bourré d’action, féministe et nous plongé au côté d’une héroïne débutante mais qui n’a rien à envier à ses compères masculins. Les dessins sont sublimes, dotés d’une incroyable patate et d’une colorisation magnifique.

 
Infos techniques
 

Histoire : Jason Aaron, Jorge Molina
Dessin : Russell Dauterman
Couleur : Matt Wilson, Jorge Molina
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 3 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

Thor défonce le patriarcat !

Depuis la fin d’Original Sin et les mots prononcés à son oreille par Nick Fury, Odinson n’est plus Thor et par conséquent, ne peut plus soulever Mjolnir, étant devenu indigne. C’est à une nouvelle porteuse de se dresser et protéger Midgard.

C’est avec ce pitch alléchant et avec la promesse que la nouvelle porteuse de Mjolnir serait bien Thor que Marvel et Jason Aaron avaient annoncé l’un des changements qui a eu le plus de répercussions et le plus d’intérêt depuis… Toujours ? La première excellente surprise, c’est que l’auteur ne trahit pas sa promesse et qu’avant même de nous montrer la nouvelle Thor, il prend le temps d’installer ce qui va devenir la menace des prochaines années.

En effet, Malekith fait son grand retour et il a un plan pour le moment mystérieux. Comme à son habitude, il sème la zizanie partout où il passe, cette fois, en s’aidant des Géants des glaces afin de retrouver un artefact puissant. Oui mais voilà, la nouvelle porteuse ne va pas se laisser faire. C’est ainsi l’occasion de découvrir une héroïne qui débute, pleine de doutes et d’hésitations. En choisissant de ne pas dévoiler son identité tout de suite mais de l’envoyer directement en pleine action, Jason Aaron prouve la féminisation de son écriture. Peu importe qui elle est, elle sera la nouvelle Thor, que vous, lectorat ou Dieux soyez d’accord ou non. L’auteur en profite pour mettre des taquets dans la tronche du patriarcat, à travers la figure paternaliste et détestable de Odin et pas seulement. Comme certains ont pu réagir à l’annonce, tous les hommes s’étonnent de voir une femme porter Mjolnir, comme si une femme ne pouvait être une Déesse et encore moins se montrer équivalente à un homme.

Finalement, le récit se transforme lentement mais sûrement en manifeste féministe, sans sexisme aucun, sans objectification des personnages féminins (coucou Clay Mann, Frank Cho et cie) et surtout avec une affirmation que cette Thor est là pour durer ! Oui, elle sera badass, oui, elle aura des doutes mais elle aura surtout l’envie de défendre la Terre contre toutes et tous. La réaction d’abord épidermique puis ensuite compréhensive de Odinson, désormais déchu, parvient à montrer toute l’intelligence de l’écriture. Métaphore des doutes d’un lectorat qui peut craindre le changement, les dialogues qu’ils auront montreront aussi l’intelligence que certains hommes sont capables d’avoir. Son adoubement par Odinson et Freyja sera la preuve supplémentaire de la légitimité de l’héroïne. Le chapitre qui conclut le tome parachevant cela avec un magnifique dialogue entre Thor et une ennemie pleine de sagesse.

Pour l’aider dans cette relance de Thor, Jason Aaron peut compter sur Russell Dauterman, déjà vu sur le Nightwing de Kyle Higgins qui montre ici l’étendue d’un talent qui ne va cesser de s’étendre au fur et à mesure de la série. Ici, il montre un nombre d’idées visuelles bluffantes, parvenant à montrer la puissance de frappe d’une Thor pourtant débutante. Son design est magnifique à tous les niveaux, le trait est hyper précis, détaillé et la colorisation de Matt Wilson déboîte tout. Pas convaincus ? Ok ! Russell Dauterman est juste le nouveau génie du comics !

Son sens du cadrage déboîte, ses découpages sont aussi dingues que précis, ses insertions d’onomatopées rappellent le grand Frank Quitely et le bonheur avec lequel il dessine cette Thor über-badass transpire dans chaque planche !

Bref, cette relance de Thor par Jason Aaron et Russell Dauterman défonce ! Se posant comme une vision radicalement féministe du super-héros et de la mythologie asgardienne, il parvient sans aucun problème à légitimer cette nouvelle incarnation. L’héroïne doute mais parvient à tout écraser.

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] The Mighty Thor Tome 1

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Comics Grincheux, il y a 2 semaines et 5 jours.

  • Auteur
    Messages
  • #25503

    Comics Grincheux
    Admin bbPress

    Jason Aaron et Russell Dauterman relance Thor en mettant une femme sous le costume. Ce premier tome est bourré d’action, féministe et nous plongé au côté d’une héroïne débutante mais qui n’a rien à envier à ses compères masculins. Les dessins sont sublimes, dotés d’une incroyable patate et d’une colorisation magnifique.

    [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse [Review] The Mighty Thor Tome 1]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.