Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Red Hood and the Outlaws Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
2 votants

 

Point(s) fort(s) :


Des personnages très bien écrits !
Un team up qui fonctionne complètement
Un Dexter Soy flamboyant

Point(s) faible(s) :


D'autres artistes pas au niveau
Un manque d'ambition pour le moment


 
En résumé
 

Scott Lobdell réussit dans ce Red Hood and the Outlaws à créer une équipe extrêmement attachante avec des dialogues soignés et des développements de personnages pertinents. Accompagné par un Dexter Soy éblouissant le récit se dévore sans temps mort. On regrettera toutefois un léger manque d’ambition.

 
Infos techniques
 

Histoire : Scott Lobdell
Dessin : Dexter Soy, Kenneth Rocafort, Tyler Kirkham, Mirko Colak
Encrage : Dexter Soy, Mirko Colak, Tyler Kirkham, Kenneth Rocafort
Couleur : Veronica Gandini, Dan Brown, Arif Prianto
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 1 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Thug life !

L’avis de LoLo “DrComics” :

R

ed Hood and the Outlaws était l’une des plus grosses surprises du lancement de Rebirth. Pour le lecteur français s’intéressant peu à la VO le nom de Scott Lobdell (Twitter) ne vous est pas véritablement familier. Tout au plus, vous aurez eu le déplaisir de lire son travail sur Superman dans les kiosques Urban pendant l’ère New 52, récit jamais sorti au format album, vous sentez venir l’entourloupe ?

Oui, Scott Lobdell n’est pas le scénariste le plus adulé de l’industrie du comics, ses projets récents étant au mieux anecdotiques, au pire franchement mauvais. Bénéficiant d’une certaine renommé dans le passé, l’époque de son succès est aujourd’hui assez loin derrière lui.

Pourtant, et de manière surprenante, ce Red Hood and the Outlaws a été réclamé à corps et à cris sur les réseaux sociaux par de nombreux fans. À raison ?

Objectivement, oui !

Soyons clairs, ce récit n’est pas le récit le plus ambitieux que vous pourrez trouver, et c’est sûrement là son principal défaut. Le titre ronronne sur ses histoires, se contentant du service minimum malgré de nombreuses bonnes idées (l’univers de la pègre avec Black Mask, une tribu d’Amazones jurant fidélité à un panthéon égyptien, etc.). Alors certes, les histoires sont loin d’être désagréables mais là où ces nouveaux concepts auraient pu être poussés et amener des beaux ajouts à l’univers DC, on se contente de simplement raconter une histoire, distrayante certes mais sans éclat.

Bon jusque là vous vous dites : ben en fait ça casse pas 3 pattes à un canard ton histoire là ! Pourquoi acheter un comics aux histoires juste lambda ?

Parce que la vraie force du comics n’est pas là, mais dans ses personnages ! En effet, Lobdell réussit à créer une alchimie entre ses 3 personnages qui fonctionne à merveille et crée une vague d’empathie immédiate qui m’a bluffé. Ce premier tome est l’occasion pur Red Hood de former son équipe composée d’Artemis, une amazone d’une tribu indépendante à la recherche de l’Arc de Ra, un artefact mythique d’une puissance phénoménal, et également d’un nouveau Bizarro créé par Luthor et qui est étonnement très attachant. Lobdell prend le temps de définir le background de ces personnages et crée progressivement des liens entre eux, les renforçant par ses différentes intrigues. Le tome se termine par un cliffhanger efficace qui donne envie de se plonger rapidement dans le second volet !

Le tout fonctionne diablement bien, et les dialogues et touches d’humour font presque toujours mouche ! Chaque personnage dispose d’un caractère bien trempé ce qui donne à cette équipe une synergie toute particulière et en fait une véritable force !

Du coté des dessins, l’ouvrage est l’occasion d’admirer le prodigieux travail de Dexter Soy (Instagram), un artiste reste trop longtemps dans l’ombre ! Son trait est fin et précis et dispose d’une énergie folle. Les personnages sont ciselées et le découpage dynamique permet des scènes d’action dantesques mêlant force brute arme blanche et arme a feu ! Un pur régal.

Malheureusement, cela amène au deuxième point faible. La présence de 3 autres dessinateurs travaillant sur quelques numéros et dont le travail s’avère terriblement décevant et ce malgré la présence de pointure comme Kenneth Roccafort.

Ne vous y trompez pas malgré la note pouvant paraître un peu sévère. Celle ci sanctionne essentiellement le manque d’ambition et la prestation discutable des autres artistes. Mais Red Hood and the Outlaws dispose de solides arguments pour vous séduire et notamment une écriture excellente de 3 personnages secondaires qui brillent enfin.

 

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Thésard dans sa dernière ligne droite. Passionné de récits d'aventures (policier, SF, Fantasy, S-H...) que ce soit en Film, séries, jeux videos, romans et bien sur l'ensemble du 9e art !


Vos commentaires :

Accueil Forums Red Hood and the Outlaws Tome 1

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  LoLo – “Dr Comics”, il y a 1 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #29962

    Scott Lobdell réussit dans ce Red Hood and the Outlaws à créer une équipe extrêmement attachante avec des dialogues soignés et des développements de personnages pertinents. Accompagné par un Dexter Soy éblouissant le récit se dévore sans temps mort. On regrettera toutefois un léger manque d’ambition.

    [Retrouvez l’article de loic-kernoutlook-fr à l’adresse Red Hood and the Outlaws Tome 1]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.