Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Cyberpunk 2077 Trauma Team

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
2 votants

 

Point(s) fort(s) :


Une ambiance réussie.
Les dessins, réussis eux aussi.
Des personnages sympathiques

Point(s) faible(s) :


Pas forcément original.


 
En résumé
 

Ce comics inspiré de l’univers de Cyberpunk 2077 Trauma Team était donc plaisant. Porté par une ambiance réussie et surtout des dessins très réussis. Un comics sympa si vous aimez l’univers du jeu vidéo ou que vous voulez le découvrir sans jouer au jeu.

 
Infos techniques
 

Scénario : Cullen Bunn
Dessin : Miguel Valderrama
Couleur : Jason Wordie
Editeur VO :
 
Publié il y a 4 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Bug team ?

Pour commencer, parlons un peu du contexte : la Trauma Team, dans Cyberpunk 2077, c’est un peu les ambulanciers ! Mais ils ne se déplacent pas pour n’importe qui. Non, mon bon monsieur, les services publics, c’est pas pour le monde des corporations, du coup, il faut être abonné au service de façon extrêmement cher, et bien sûr, il y a différentes qualités de prestation selon le nombre de crédits que vous payez.

Team à fric

Et vous vous en doutez, de telles inégalités signifient crime et délinquance qui crève tous les plafonds possibles, donc, la Trauma Team sert aussi d’équipe de choc/commando d’élite. On les rencontre plusieurs fois dans le jeu, mais de façon anonyme, des uniformes.

Et de quoi ça parle, Trauma Team alors ? Hé bien, on y parle littéralement de trauma et de team, ça tombe bien ! Nadia fait partie de ce monde d’urgentistes à gros calibres. Elle est même la seule survivante de son escouade. Elle essaye de surmonter ses traumas et la perte de son amant-slash-amour en tentant de s’intégrer à une nouvelle équipe. Mais en plus de ses propres traumatismes à gérer, quelle va être sa réaction quand la personne à sauver aujourd’hui est littéralement la personne qui a massacré ton équipe la dernière fois ?

Trauma raidisé

Voilà, c’est à peu prés ça le pitch. On est plutôt sur un titre d’ambiance, à vrai dire, quelque chose qui pourrait tout aussi bien être un film/métrage, au vu de l’unité de lieu, de l’ancrage à un seul personnage et du nombre restreint de personnages. En fait, ça un petit feeling du film Dredd avec Karl Urban, où l’équipe doit réussir à descendre de cette tour infesté de personnes qui leur veulent la peau.

Et qui dit titre d’ambiance signifie que beaucoup de la qualité du titre repose sur les épaules des l’équipe chargé des dessins, que ce soit l’encrage, la couleur ou bien encore le dessin justement. Le scénario de Cullen Bunn est simple, mais pas mauvais, et c’est bien le dessin qui joue à rendre le titre agréable ou non.

Pour ma part, le style de Miguel Valderrama, qui débute dans le métier, est très plaisant. Un peu flashy et encore un peu brut dans la représentation, mais pour le coup, cela correspond assez bien à l’histoire qui est ici raconté.

Après, tout le monde peut ne pas accrocher à ce style de dessins, et à mon avis, c’est le point qui va faire que vous allez accrochez ou pas. Mon conseil, c’est de regarder les quelques pages de previews histoire de voir si le style graphique vous plaît avant de vous décider. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié, une histoire simple et directe bien servie par ses graphismes et sa mise en page. On l’a aussi vu sur Giants.

Ce comics inspiré de l’univers de Cyberpunk 2077 Trauma Team était donc plaisant. Porté par une ambiance réussie et surtout des dessins très réussis. Un comics sympa si vous aimez l’univers du jeu vidéo ou que vous voulez le découvrir sans jouer au jeu.

L’avis du Kit :

N’étant plus gamer depuis bien des années de part un manque de temps lié à mon travail et ma vie familiale j’aurai pensé être assez paumé en lisant ce Trauma Team dérivé du jeu vidéo Cyberpunk 2077 sorti il y a quelques mois. Mais que nenni ! Ce récit peut très bien sans lire sans avoir passer de temps sur sa manette et son écran.

Inspiration ciné

En tant que lecteur de comics invétéré, également fan de SF et d’univers Cyberpunk divers, je n’ai vraiment pas été perdu. D’autant plus que l’histoire reprend des éléments cinématographiques que j’ai plutôt apprécié ces dernières années. On suit ici Nadia, une toubib au sein de la Trauma Team International, chargée avec son équipe d’intervention de sauver de riches clients perdus et blessés en milieu hostile dans les quartiers malfamés de Night City. Après un traumatisme récent lié à la perte de sa précédente équipe, dont son petit ami faisait aussi parti, la médecin doit renquiller pour un nouveau client avec sa nouvelle “Trauma Team”. Malheureusement quand le sort s’acharne sur elle, cela signifie nouvelle fusillade et piège dans un endroit clos en plein “territoire ennemi”. Le summum reste le client à sauver mais je laisserai le lectorat découvrir cet élément qui ajoute en terme de tension narrative.

En plus de l’univers cyberpunk vidéoludique et cinématographique, on y retrouve une filiation certaine avec les films d’action “The Raid” et “Dredd” (2nde adaptation du “Juge” des comics 2000AD). De part le fait d’avoir une équipe d’intervention ou un représentant des forces de l’Ordre cloisonnés en milieu hostile dans un gigantesque building. Bien que très court et déjà vu dans d’autres média, Cullen Bunn vise tout de même dans le mille avec son scénario. En tout cas pour ma part, j’ai bien accroché. On plonge dans le vif du sujet, ça défouraille direct. Je suis plutôt client !

T’as de belles planches, tu sais !

Du côté graphique, les planches de l’espagnol Miguel Valderrama colle parfaitement avec l’ambiance cyber, action et huis clos de l’univers de ce “Cyberpunk 2077”. Un trait précis qui retranscrit parfaitement les thèmes abordés. Il gère autant les décors et la technologie SF que les scènes d’action. La colorisation de Jason Wordie apporte un très bon complément aux planches du titre. Ce comic-book dérivé de l’univers vidéoludique “Cyberpunk 2077” est un pari réussi à mes yeux. Il peut fonctionner autant sur un lectorat assidu du jeu-vidéo dont il s’inspire, que sur un autre qui n’a jamais joué une partie ( comme moi ) mais qui garde une certaine culture cyberpunk & cinématographique.

Pour résumer : Court mais direct et bien divertissant dans son propos.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

Les mots clé de cet article
avis critique review

 
Bibliothécaire le jour, Vidéaste Comics la nuit. Lecteur plus ou mois véhément de comics, il en parle avec plus ou moins de tact, dans des vidéos plus ou moins travaillées.


Vos commentaires :

Accueil Forums Cyberpunk 2077 Trauma Team

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #39246
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Ce comics inspiré de l’univers de Cyberpunk 2077 Trauma Team était donc plaisant. Porté par une ambiance réussie et surtout des dessins très réussis. Un comics sympa si vous aimez l’univers du jeu vidéo ou que vous voulez le découvrir sans jouer au jeu.

      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Cyberpunk 2077 Trauma Team]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.