Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Battle Chasers : Nightwar

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
sois le premier

 

Point(s) Fort(s)


Une direction artistique fabuleuse
Un système de combat excellent
Une musique réussie

Point(s) Faibles(s)


Très répétitif : donjon-énigmes-levelling


 
En résumé...
 

L’équipe issue du comics de Joe Madureira débarque en jeu-vidéo. Ni une suite, ni un spin-off, le jeu est un hommage aux JRPG. Pari osé mais répétitif.

 
Infos Techniques
 

Developpeur : Airship Syndicate
Date de sortie : 3 octobre 2017
PEGI : 16
Testé sur : PS4
Dispo Sur : , , ,
 
Publié 20 octobre 2017 par

 
Dans le détail...
 
 

Un poing, c’est tout ! Deux poings, c’est trop !

L’avis de Comics Grincheux :

Battle Chasers : Nightwar, ce n’est pas la suite du comics de Joe Madureira, pourtant, tous les fans du comics attendaient le jeu comme des malades ! Seize ans qu’ils attendent que les personnages reviennent dans de nouvelles aventures d’une manière ou d’une autre. Maintenant que c’est fait, que vaut le jeu ?

 

Un hommage aux JRPG old-school.

Pour être old-school, Battle Chasers pousse l’hommage très loin en puisant son inspiration dans Chrono Trigger pour le déroulement des combats, ainsi que les déplacements et autres JRPG, période Super Nes. Ainsi, on est sur une mappemonde comme dans les vieux Final Fantasy, on déplace nos personnages en vue de dessus et on suit un chemin prédéterminé. Sur le tracé, on rencontrera des monstres qui seront visibles directement sur la carte et c’est là que le vrai kif du jeu commence : les combats.

Là encore, les développeurs ont puisé dans les vieux JRPG et on a le droit à un système de combat au tour-par-tour. Mais quel système ! C’est génial ! On se rend vite compte que c’est notre capacité à jouer sur les bonus et les malus qui va nous permettre de nous en sortir. Ainsi, l’intérêt, ce n’est pas d’avoir un soigneur, un bourrin et un mage noir mais d’avoir des personnages complémentaires dans leurs approches et dans leurs capacités. Le jeu se dote alors d’un aspect tactique léger mais bien présent. Il faudra prendre en compte la place de chacun des personnages et des monstres dans le combat, clairement indiqué sur l’écran des tours pour pouvoir placer les coups au bon moment.

De plus, les animations de combat ont une patate folle, rien que le coup de base de ce bon Calibretto ou les patates de foraine de Gully défoncent et vous scotchent à la manette.

Sur cet aspect, le jeu est une pure réussite !

 

Une réussite artistique.

Comme pour le comics, c’est Joe Madureira qui signe la direction artistique. On retrouve évidemment sa patte partout et si vous êtes fan de son style, vous serez séduits. Personnellement, j’adore, sa fusion entre un aspect manga et un côté comics foncièrement bourrin me plait grave !

Le soin apporté aux décors dans les donjons, à toutes les animations, etc. est un vrai plaisir pour les yeux. Même parcourir la mappemonde qui, si elle est sommaire, est un plaisir parce qu’elle est très belle et pleine de petits détails. Les couleurs sont éclatantes, à tous les niveaux.

Evidemment, c’est un jeu indépendant, donc, de près, on remarque des défauts dans les textures mais rien de gravissime parce que c’est plutôt rare. A vrai dire, il n’y a que les attaques ultimes où les personnages sont montrés de près.

Musicalement, c’est aussi un vrai plaisir pour les oreilles. Si comme moi, vous êtes mordus de bandes originales de jeu vidéo, Jesper Kyd est un nom que vous devez connaître. Il avait bossé sur Darksiders II, sur Hitman et plein d’excellents jeux. Pour ne rien changer, c’est impeccable, les partitions sont agréables et certains thèmes restent bien en tête.

 

Des défauts lourds à la longue.

Par contre, le jeu est alourdi par des défauts assez lourds au fil du temps. Le jeu est finalement basique dans sa structure. Vous parcourez la mappe-monde, vous cassez la gueule à deux-trois monstres et vous allez dans le prochain donjon. En tout, il y en aura huit à explorer. Vous vous dites que c’est peu ? C’est aussi ce que ce sont dit les développeurs ! Du coup, ils ont artificiellement augmenté la difficulté. Ainsi, le donjon suivant ne pourra être parcouru qu’à condition d’avoir fait minimum deux fois le précédent donjon. Une fois en difficulté “normale” et l’autre en difficulté légendaire. Ce ne serait pas vraiment un problème puisque à chaque difficulté correspond du loot différent et meilleur. Ça, c’est pour la théorie, dans les faits, le système est déséquilibré. Refaire un donjon en légendaire pourra vous permettre d’obtenir un équipement légendaire super cool ou super nul ! Ou alors, un équipement que vous ne pourrez pas équiper de suite sur le personnage et qui, lorsque vous aurez atteint le niveau requis, sera mauvais ! C’est donc lourd et frustrant.

Pour compenser cette revisite récurrente, les donjons sont aléatoires. Chaque agencement sera différent à chaque nouveau parcours. Là encore, c’est pour la théorie. Fondamentalement, ce sera toujours la même chose à chaque fois, surtout pour frapper des ennemis assez déséquilibrés eux aussi.

En effet, certains ennemis sont plus durs à éliminer que les boss. Leurs compétences étant parfois totalement abusés et, même avec une équipe solide, vous allez parfois en baver ! Ne pensez pas non plus pouvoir farmer de l’expérience comme un porc et gonflez votre équipe comme un sagouin. L’expérience octroyée en fin de combat contre les ennemis classiques est ridicule ! Il faudra donc refaire les donjons inlassablement si vous voulez faire péter les stats des personnages car seuls les boss vous donneront des très bons points d’expérience.

 

En bref, Battle Chasers est un jeu décevant. Mais si vous êtes prêts à passer outre ses défauts d’équilibrage, vous découvrirez un bon petit jeu, sans prétention autre que faire plaisir aux fans du comics et doté d’un système de combat fun et bien conçu.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Battle Chasers : Nightwar

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Comics Grincheux, il y a 1 an.

  • Auteur
    Messages
  • #17986

    Comics Grincheux
    Admin bbPress

    L’équipe issue du comics de Joe Madureira débarque en jeu-vidéo. Ni une suite, ni un spin-off, le jeu est un hommage aux JRPG. Pari osé mais répétitif.

    [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse [Review] Battle Chasers : Nightwar]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.