Le 1er collectif comics de France

 


 
 

UCC Dolores Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
2 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un graphisme somptueux
Une colorisation généreuse
Des personnages intéressants
Un univers riche

Point(s) faible(s) :


Un scénario un peu mince pour le moment
Un certain classicisme des enjeux de départ


 
En résumé
 

Avec UCC Dolores, Didier Tarquin signe son premier projet post Lanfeust. Quittant la fantasy pour la richesse de la SF, il nous propose une quête d’identité à travers l’espace. Son trait sublime au service d’un univers riche qui ne demande qu’à se dévoiler à nous pendant ce premier cycle !

 
Infos techniques
 

Histoire : Didier Tarquin, Lyse Tarquin
Dessin : Didier Tarquin, Lyse Tarquin
Encrage : Didier Tarquin, Lyse Tarquin
Couleur : Didier Tarquin, Lyse Tarquin
Editeur :
 
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

“Il y a longtemps dans une galaxie lointaine…”

L’avis de LoLo “DrComics” :

J’aime la SF, j’aime la Fantasy et tous les types de récit qui me proposent de découvrir un monde nouveau, avec de nouveaux peuples, de nouvelles règles. Ce type de récit est pour moi un hommage constant à la puissance de l’imagination et de la création.

UCC Dolores fait parti de ces récits !

Que vous soyez ou non un lecteur de BD, le nom de Didier Tarquin ne doit pas vous être inconnu et si c’est le cas, il est encore moins probable que le nom de Lanfeust ne vous soit pas familier ! Didier Tarquin est le dessinateur de l’immense saga de fantasy et de certains de ses spin-off.

Depuis la fin de cette série d’Arleston, le dessinateur s’est lancé dans la réalisation de son propre projet en tant qu’auteur et dessinateur accompagné de sa compagne Lyse Tarquin participant activement au projet.

On entre donc dans un univers de SF pour le moment assez classique. Le récit nous propose de suivre Mony, orpheline recueillie dans un couvent jusqu’à l’âge de ses 18 ans. C’est à cette age que celle ci doit quitter son confort d’enfance pour trouver sa voie, non sans en avoir appris plus sur les circonstances de son adoption avant son départ.

Celle-ci hérite d’un mystérieux mot, probablement laissé par ses parents “Prends soin de Dolores”. Mais qu’est-ce donc que cela ? Ni plus ni moins qu’un immense vaisseau de guerre, soulevant davantage d’interrogations sur ses mystérieuses origines.

Mais pas le temps de se poser pour réfléchir à tout ça, le bail de location de l’emplacement expire dans les heures qui suivent et Mony n’a aucun permis pour ce type d’engin ! La voici donc en quête d’un équipage qu’elle va trouver en la personne d’un poivrot bourru et bagarreur et d’un petit robot des plus étranges.

Je ne rentrerai pas dans les détails car le scénario de ce tome est assez maigre et ne va pas plus loin que ça. Autant garder le plaisir des circonstances de la formation de cette équipage atypique pour votre propre lecture du tome.

Oui le scénario est mince, mais loin d’être déplaisant. Le premier tome de ce premier cycle prends son temps, exposant ses personnages et les différents mystères qui nous seront proposés tout du long de l’aventure.

Les dialogues sont fluides et les personnages ont des personnalités bien affirmées ! Même si l’histoire globale se jugera après lecture des prochains tomes, l’introduction se révèle suffisamment intrigante pour nous inciter à poursuivre le voyage.

Le point le plus appréciable, et celui sur lequel on attendait l’auteur au tournant, est la partie artistique. Et quel plaisir de voir l’auteur se lâcher et changer radicalement d’univers. Les dessins sont riches et foisonnent de détails, les couleurs sont vives et donnent vie aux différentes planètes et peuplades de bien belle manière. Chaque planche est un vrai plaisir visuel, et si le découpage s’avère assez classique, on ressort plus que convaincu et attendant avec impatience des scènes de batailles spatiale grandiose !

Nouvelle série du catalogue Glénat, lancée lors de l’anniversaire de ses 50 ans, UCC Dolores a tout pour être une belle aventure de SF prenante et dynamique. On attendra le tome 2 pour confirmer tout cela, mais la mise en bouche à un petit goût de reviens-y des plus encourageant !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Thésard dans sa dernière ligne droite. Passionné de récits d'aventures (policier, SF, Fantasy, S-H...) que ce soit en Film, séries, jeux videos, romans et bien sur l'ensemble du 9e art !


Vos commentaires :

Accueil Forums UCC Dolores Tome 1

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  LoLo – “Dr Comics”, il y a 2 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #29751

    Avec UCC Dolores, Didier Tarquin signe son premier projet post Lanfeust. Quittant la fantasy pour la richesse de la SF, il nous propose une quête d’identité à travers l’espace. Son trait sublime au service d’un univers riche qui ne demande qu’à se dévoiler à nous pendant ce premier cycle !

    [Retrouvez l’article de loic-kernoutlook-fr à l’adresse UCC Dolores Tome 1]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.