Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Space Bastards

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un récit bourrin et décomplexé.
Servi par un Darick Roberston en forme.
De la SF trash en allégorie à notre société de conso contemporaine.
Une très première partie explosive...

Point(s) faible(s) :


...Mais une 2nde partie en deçà.


 
En résumé
 

Dans un futur où le chômage atteint des sommets, le Service Postal Intergalactique capitalise sur des livreurs qui n’ont plus rien à perdre. Grâce à une prime qui augmente à mesure que les colis changent de mains, cette poste sans scrupule attire à son service les mercenaires les plus violents de la galaxie. Mais avec l’arrivée d’une société concurrente, ces coursiers intergalactiques pourraient bien devenir obsolètes plus tôt qu’ils ne le croient…
Chaque chapitre de ce récit complet s’attache à un personnage différent, brossant un portrait déjanté de ce Service Postal unique en son genre.

 
Infos techniques
 

Scénario : Eric Peterson & Joe Aubrey.
Dessin : Darick Robertson.
Encrage : Darick Robertson
Couleur : Diego Rodriguez et Pete Pantazis
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 2 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

L’ “uberisation” à grosse explosion!

Dernier titre comics sorti du label H1 Originals des Humanoïdes Associés, Space Bastards écrit par Eric Peterson et Joe Aubrey est un titre indé de SF bien bourrin et décomplexé. Et comme toute œuvre de science-fiction c’est une certaine allégorie de notre société actuelle. Particulièrement visée ici : notre société de consommation et son uberisation.

L’ère du “Kick & Collect”!

Les 2 auteurs co-créateurs avaient dans l’optique au départ d’écrire ce scénario pour en faire un long-métrage. Après avoir galéré et résignés à laisser tomber, Peterson et Aubrey ont fini par plancher pour que leur œuvre devienne une bande dessinée. La chose a pu finalement se concrétiser grâce à Humanoids (le bureau U.S des Humanoïdes Associés), et leur directeur éditorial, Mark Waid, rien que ça ! On y suit une bande de livreurs intergalactiques qui s’écharpent afin de livrer des colis à leur destinataires. Et plus le paquet passe de livreurs en livreurs qui se sont écharpés pour la livraison finale, plus la facture est salée et les commissions forcément intéressantes pour le survivant.

Vous l’aurez compris, l’occasion est bonne pour les auteurs de se lâcher dans leur scénario à coup d’explosion et d’hémoglobine. Ils y font une une critique acerbe de notre monde contemporain, de sa surconsommation et de son uberisation par le biais d’une transposition futuriste et fictive. Avec  une première partie des plus fun et explosive, la 2nde partie reste un peu moins prenante et acerbe. Une fois sur le sujet posé et les personnages expliqués, on constate un “ventre mou”. Malgré tout, la globalité est des plus divertissantes et réussie.

L’artiste de la situation.

Qui de mieux pour illustrer un récit SF et transgressif mais ô combien proche de notre monde que Darick Robertson . Il faut dire que ce récit n’est pas sans faire penser à l’univers d’un Garth Ennis. C’est donc assez naturel d’y retrouver la touche toute particulière de Robertson dans ce recueil. Sa caractérisation et son style colle on ne peut mieux à cette œuvre délurée.

Le dessinateur prend autant de plaisir ici que sur ses œuvres passées et cela se ressent sur la globalité des planches. Il retranscrit graphiquement à la perfection les idées du duo d’auteurs.

Avec la préface de Mark Waid, son récit, et son making-of en bonus, on passe un très bon moment décomplexé tout le long des 256 pages du recueil tout en réfléchissant au message de son histoire.

“Le Space Bastards” de Eric Peterson & Joe Aubrey, dessiné par Darick Robertson et un récit SF grinçant et assez transgressif. Il met en exergue notre société actuelle de consommation qui peut être souvent cruelle par le biais de la SF avec des livreurs postiers intergalactiques des plus bourrins, sans scrupules et bad-ass. Pour un public averti. A ranger dans sa bibli’ avec les œuvres du même genre.

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Trentenaire originaire du Grand Ouest. Fan de ciné, de comics, de SF, d'Heroic Fantasy. Bercé par les années 80, forgé par le années 90, mes goûts pour la pop culture de ces deux décennies précises s'y retrouvent. Les années 80 m'ont fait découvrir les comics via les éditions Lug et l'univers Star Wars.


Vos commentaires :

Accueil Forums Space Bastards

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #40254
      Kit Fisto
      Modérateur

      Dans un futur où le chômage atteint des sommets, le Service Postal Intergalactique capitalise sur des livreurs qui n’ont plus rien à perdre. Grâce à une prime qui augmente à mesure que les colis changent de mains, cette poste sans scrupule attire à son service les mercenaires les plus violents de la galaxie. Mais avec l’arrivée d’une société concurrente, ces coursiers intergalactiques pourraient bien devenir obsolètes plus tôt qu’ils ne le croient…
      Chaque chapitre de ce récit complet s’attache à un personnage différent, brossant un portrait déjanté de ce Service Postal unique en son genre.

      [Retrouvez l’article de kit-fisto à l’adresse Space Bastards]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.