Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] La splendeur du pingouin

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
sois le premier

 

Point(s) fort(s) :


Les dessins
Un magnifique portrait du Pingouin


 
En résumé
 

Le Pingouin dévoile enfin ses origines, son parcourt et son ascension dans un titre qui rend hommage à l’un des plus grands adversaires de Batman.

 
Infos techniques
 

Histoire : Gregg Hurwitz
Dessin : Szymon Kudranski
Publié 21 juin 2017 par

 
Dans le détail...
 
 

Ce qu’Oswald veut, Oswald l’a!

Vous a t on déjà narré les origines du Pingouin, cet ennemi charismatique de Batman ? La Splendeur Du Pingoin revient donc sur son parcourt de son enfance jusqu’à son statut d’homme redouté de Gotham City.

L’avis de Ben :

Comme vous l’avez compris, l’histoire se focalise sur Oswald Cobblepot et nous offre une vision de la construction du personnage du Pingouin. Comment il a grandit dans un climat familial hostile le poussant vers la pente de criminel de Gotham.

Dans ce récit, on ne voit que très peu Batman, mais ses apparitions sont fondamentales. Il y a une relation infantilisante entre les deux personnages, tant la chauve-souris a le dessus sur lui, poussant Oswald à des crimes sauvages.
On y découvre ainsi un Cobblepot cruel et sans pitié qui détruit les vies de ceux qui se moque de lui ou le contrarie.

Il s’agit d’un comics sombre avec cependant une petite touche de lumière : la relation entre le pingouin et Cassandra, une jeune aveugle. Cette idylle renforce les complexes d’Oswald Cobblepot qui évite le contact à tout prix avec la jeune femme. On croisera aussi l’autre femme de sa vie : sa mère, personnage majeur dans la psychologie du Pingouin.

Une histoire réalisé de main de maître permettant aux néophytes de faire connaissance avec un des criminels les plus célèbre de l’homme chauve-souris.
Un dessin qui reflète bien le côté froid de l’homme et sa cruauté. Un réel plaisir d’en savoir plus sur ce personnage. Les auteurs nous balance entre un sentiment de peine pour le petit Oswald et l’horreur et le dégoût pour le Pingouin.

Ce volume contient aussi l’excellent bonus de Jason Aaron (Southern Bastard, The Goddamned…) et Jason Pearson : Joker’s Asylum: Penguin #1 qui arrive comme la petite cerise sur le gâteau.

Si je me souviens bien c’est ce comics qui a inspiré Nikho dans la réalisation de ce chef d’oeuvre :

Le Pingouin vs Ted dans les Speed Drawing de Nikho

 

Si vous aimez l’univers de Batman, ce titre est un incontournable pour en savoir plus sur le Pingouin. L’un des méchant les plus charismatiques de Gotham City trouve ici un titre à sa mesure.

La note de Ben : 



 
Au côté de Matt depuis le début de l'aventure LesComics.fr et même déjà présent pour La Sélection Comics, il essaye de mettre ses connaissances aux profits du groupe et de leurs demandes farfelues.


Vos commentaires :

0 Comments



Soit le premier à commenter


Tu dois t'identifier pour poster un commentaire