Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Loba loca chapitre 6

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
2 votants

 

Point(s) fort(s) :


Le dessin, l'histoire, tout.

Point(s) faible(s) :


rien.


 
En résumé
 

Loba Loca 6 c’est le round final de l’histoire de Guada, cette jeune fille en quête d’identité marchant sur les pas de son père El Diablo. Nouvelle brique de l’univers mutafukaz qui ne cesse de s’étoffer . Bravo à Run et Guillaume Singelin pour cette jolie histoire (et dans tous les sens du terme).

 
Infos techniques
 

Histoire : Run
Dessin : Guillaume Singelin
Editeur :
 
Publié il y a 1 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Frappe comme Sagat !

Loba Loca, ultime chapitre, nous y voilà ! Le moment tant attendu mais aussi tant redouté. Le dernier numéro, le dernier round, le sprint final, le bouquet final. On se souvient encore des premières pages où l’on a fait connaissance, mais voilà :

Loba loca s’achève.

Déjà 5 tome que l’on kiffe Guada, cette jeune fille digne descendante d’El Diablo catcheur de lucha ultima, rendu célèbre dans les pages de Mutafukaz et Puta Madre. On a suivi sa montée en puissance, la recherche de sa propre voie. On n’a pas beaucoup tremblé mais on a été surpris par ses coups de sang et sa quête de justice. Guada, on a appris à l’aimer et on a un pincement au cœur à la laisser ici. Alors oui, Run nous laisse une fin ouverte mais est-ce une figure de style pour dire que l’avenir lui appartient ou a-t-il vraiment une idée derrière la tête ?

Mais je parle de Guada en éclipsant Tigre alors qu’il occupe plus qu’un second rôle. C’est le père absent, le guide spirituel, la main tendue quand on est au sol. Un gros nounours aigris par les événements et ses douleurs à l’estomac. Guada va le transformer autant qu’il va transformer Guada et même la transcender.

Loba loca vous l’avez compris c’est l’histoire d’une paire que l’on aura du mal à dissocier.

Ce dernier volume commence sur les chapeaux de roues, il faut dire que l’on avait fini dans un stress absolu le cinquième chapitre. Une fois le stress retombé, les auteurs concluent doucement leur histoire nous amenant vers une conclusion en pente douce.

Guada trouve sa place et Tigre la sienne. Les événements de ces 6 chapitres les ont menés dans une position qui se révèle logique. Et au final dans cette période un peu morose, Loba Loca fait du bien.

Ainsi se termine Loba Loca, cette nouvelle brique de l’univers Mutafukaz qui semble partie pour durer. Quelle sera la prochaine ? Un autre spin off ou un Mutafukaz 2? On a hâte.

Merci messieurs pour ces 6 chapitres.

Run et Guillaume Singelin concluent de belle manière loba Loca. Une histoire qui comme puta madre devient un indispensable. Que l’on prendra plaisir à relire d’une traite.

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 


 
Au côté de Matt depuis le début de l'aventure LesComics.fr et même déjà présent pour La Sélection Comics, il essaye de mettre ses connaissances aux profits du groupe et de leurs demandes farfelues.


Vos commentaires :

Accueil Forums Loba loca chapitre 6

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #34496
      Captain Talbot
      Maître des clés

      Loba Loca 6 c’est le round final de l’histoire de Guada, cette jeune fille en quête d’identité marchant sur les pas de son père El Diablo. Nouvelle brique de l’univers mutafukaz qui ne cesse de s’étoffer . Bravo à Run et Guillaume Singelin pour cette jolie histoire (et dans tous les sens du terme).

      [Retrouvez l’article de benoit à l’adresse Loba loca chapitre 6]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.