Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Beware of Rednecks

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
2 votants

 

Point(s) fort(s) :


Passages encyclopédiques
Variété de styles

Point(s) faible(s) :


Des récits moins impactants que les interludes


 
En résumé
 

Plongez dans l’Amérique profonde à la rencontre des rednecks et autres white trashs. Amérique violente, raciste, homophobe, ça ne pouvait que faire un thème idéal pour un Doggybags. Soyez prêts, vous ne sortirez pas indemnes.

 
Infos techniques
 

Histoire : Armand Brard, Tomeus, Mud
Dessin : Tomeus, Toth's, Prozeet
Editeur :
 
Publié il y a 2 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

Un homme averti en vaut deux

Il est vrai que mon niveau de “fanitude” auprès du label 619 commence à atteindre le niveau de celui de pour Hulk, mais je tenais une nouvelle fois à vous parler de ce numéro de Doggybags intitulé “Beware of Rednecks“.

Votre esprit perspicace a déjà du deviner le thème de cet opus, les Rednecks mais aussi les White Trashs et autre Hillbillies. Trois figures emblématiques de l’Amérique profonde, raciste et à la gâchette facile. On croisera aussi les thèmes du survivalisme ou encore un complot pharmaceutique. Le tout dans trois BD et une nouvelle qui mélangent allègrement ces thèmes, avec bien sur un bon bain hémoglobine.

Run s’entoure de Mud, Prozeet, Tomeus, Armand Brard et Toth’s pour nous offrir ces récits, véritable défouloir et leçon de culture américaine. Habituellement j’ai un coup de cœur pour une des histoires, dans ce tome c’est assez constant, de bons scénarios, des illustrations propres qui nous plongent bien dans l’ambiance. Cet opus est réussi, presque trop court.
Néanmoins, dans ce tome plus que dans les précédents, après lecture du livre, il me reste plus en mémoire les passages “encyclopédiques” qui ponctuent le livre. Les leçons sur cette Amérique  sont passionnantes et ont, pour ma part, éclipsé les récits.

Je rappelle bien évidemment que les Doggybags ne sont pas pour “tous publics” et s’orientent vers un “public averti” et prêt à déguster du gore, la signature de la collection.

Quoiqu’il en soit ce numéro vous permet de rayer quelques régions des Etats-Unis en vue de la préparation de votre prochain voyage au pays de la bannière étoilée, sauf si vous avez le goût du risque.

Suivez le guide Run dans les bas fonds de l’Amérique violente et raciste, pour une balade sanglante dont on ne sort pas indemne.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Au côté de Matt depuis le début de l'aventure LesComics.fr et même déjà présent pour La Sélection Comics, il essaye de mettre ses connaissances aux profits du groupe et de leurs demandes farfelues.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] – Beware the redneck

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Captain Talbot, il y a 1 semaine et 3 jours.

  • Auteur
    Messages
  • #21382

    Captain Talbot
    Admin bbPress

    Plongez dans l’Amérique profonde à la rencontre des rednecks et autres whitetrash. Amérique violente, raciste, homophobe, ça ne pouvait que faire un thème idéal pour un Doggybags. Soyez prêt, vous ne sortirez pas indemne.

    [Retrouvez l’article de benoit à l’adresse [Review] – Beware the redneck]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.