Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Marvel Legacy Spider-Man Tome 7

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
13 votants

 

Point(s) fort(s) :


Une confrontation Spider-Man/Bouffon Rouge très réussie.
Les dessins de The Amazing Spider-Man.

Point(s) faible(s) :


La série sur Miles Morales assez faible.


 
En résumé
 

Marvel Legacy Spider-Man Tome 7 clôt de manière magistrale le très long de run de Dan Slott sur la série The Amazing Spider-Man. Concernant la série sur Miles Morales il était grand temps que celle-ci se termine car un manque de qualité et d’idées se faisait ressentir depuis quelques temps déjà.

 
Sommaire
 

Episode 1 : The Amazing Spider-Man : Fin de ligne 4
Episode 2 : Spider-Man : Les nouveaux Sinister Six 6
Episode 3 : Spider-Man : Adieu ?
Editeur Kiosque :
 
Publié il y a 3 mois par

 
Dans le détail...
 
 

L’avis de Spider-Matt :

 

The Amazing Spider-Man

Histoire : Dan Slott
Illustrations : Nick Bradshaw, Humberto Ramos & Victor Olazaba, 
Giuseppe Camuncoli & Cam Smith, Stuart Immonen & Wade Von Grabadger, 
Marcos Martin
Couleurs : Edgar Delgado, Java Tartagalia, Marte Gracia, Muntsa Vicente
D

ernier épisode du run de Dan Slott qui aura duré pas moins de 8 ans ! Il restera un dernier épisode (l’épisode 801) qui paraîtra le mois prochain, mais il est question ici de la véritable conclusion de son histoire. L’épisode 801 étant une sorte de “bonus”.

Et ce n’est pas moins de 80 pages qu’il faudra pour raconter cette confrontation entre Spider-Man et le Bouffon Rouge (alias la fusion du Bouffon Vert et de Carnage). Rebondissements, alliances improbables, sacrifices et rédemptions au programme de ce final explosif. Dan Slott aura réussi à finir en beauté avec une idée simple mais diablement efficace : et si Norman Osborn, un psychopathe notoire, s’alliait à un symbiote extraterrestre psychotique ayant côtoyé un tueur en série ? Ce postulat va donner une toute autre épaisseur à la Némésis de Spider-Man, qui sera plus puissante et folle que jamais. Spidey va devoir courir après son ennemi en faisant tout pour sauver ses proches. Il sera bien entendu aidé et chaque personne qu’il rencontrera durant sa quête sera surtout un dernier regard de Dan Slott sur celle-ci. Ce qui m’a vraiment fait ressentir l’attachement de l’auteur envers ce personnage et cet univers. Le récit est mené tambours battants et on ne reprend notre souffle qu’à la toute fin. Et je peux vous le dire : j’ai serré les fesses une paire de fois ! La psychologie du Bouffon mêlée à celle de Carnage est un délice et donnerait du travail à une armé de psy pendant 30 ans. Le final est très bien trouvé et nous prouve que Slott maîtrise complètement son sujet. Tout n’aura pas toujours était rose mais je garderai un bon souvenir de son run et j’ai hâte de voir ce que va donner la collaboration de Nick Spencer et de Ryan Ottley sur le titre.

Beaucoup d’artistes se relaient sur ce dernier numéro mais leurs styles se marient très bien, ce qui rend l’ensemble très cohérent, homogène et parfaitement lisible.

Une note pour cette série :

Spider-Man

Histoire : Brian M. Bendis
Illustrations : Oscar Bazaldua, Sara Pichelli
Couleurs : Brian Reber, Laura Martin, Matt Milla, Peter Pantazis, Justin Ponsor
N

ous assistons au dernier numéro de l’histoire de Miles Morales. Bendis ayant scénarisé le titre depuis l’année 2000 (quand ça s’appelait encore Ultimate Spider-Man) il met ainsi fin à 18 ans d’écriture interrompue sur cette série qui aura changé plusieurs fois de nom (et de personnage principal) au cours de son existence. Ce qui est tout bonnement énorme.

L’histoire avec les nouveaux Sinister Six se termine enfin et ne restera pas dans les mémoires. En effet, Bendis n’a plus grand chose à raconter sur son personnage depuis quelques temps déjà et la fin de cet arc servira surtout à embrayer sur le numéro “Adieu ?” qui suit. Numéro qui met donc fin à cette série et qui voit Sarah Pichelli revenir pour l’occasion. Une petite histoire assez sympathique et calme qui laisse le temps au lecteur de digérer cet ultime récit sur Miles mais qui lui fait comprendre qu’un avenir est déjà prévu pour le personnage. Bendis range les jouets et prend quelques mesures pour ces protégés, à savoir Miles Morales et Riri Williams. Comme dit plus haut, Bendis n’était clairement plus inspiré pour sa création et il était temps d’y mettre un point final.

Les dessins sont bons et Oscar Bazaldua aura assuré un très bon travail jusqu’à la fin. En bonus on a le droit au petit retour de Sarah Pichelli et ça ça fait toujours plaisir.

Une note pour cette série :

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Marvel Legacy Spider-Man Tome 2

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Spider-Matt, il y a 7 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #19901

    Spider-Matt
    Modérateur

    Marvel Legacy Spider-Man Tome 2 est malheureusement un numéro assez pauvre. Les intrigues peinent à nous captiver. La série Peter Parker s’en sort assez bien alors que celle sur Ben Reilly sombre dans les abysses. On regrettera aussi que The Amazing Spider-Man ferme toute possibilité d’évolution à son personnage principal.

    [Retrouvez l’article de spider-matt à l’adresse [Review] Marvel Legacy Spider-Man Tome 2]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.