Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Avengers Tome 10 (Fresh Start)

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
5 votants

 

Point(s) fort(s) :


Quatre séries de très grande qualité
Avengers, très fun
La construction de l'histoire de Dan Slott sur Tony Stark
Odin, très intéressant
Captain America, passionnante

Point(s) faible(s) :


Des problèmes de narration sur Avengers
Ce sentiment de temporisation avant War of the Realms pour Thor
Le rythme de Captain America pourra en déranger


 
En résumé
 

Ce tome 10 du Fresh Start Avengers est toujours excellent. L’ensemble des séries sont de grande qualité et c’est toujours un plaisir de retrouver nos héros favoris dans des scénarios où les auteurs ont des idées à revendre et sont secondés par des artistes de haut niveau !

 
Sommaire
 

Episode 1 : Avengers 16 : La guerre des Vampires 3
Episode 2 : Thor 10 : Un père et son fils de tout
Episode 3 : Iron Man 9 : Escape 4
Episode 4 : Iron Man 10 : Escape 5
Episode 5 : Captain America 8 : Capitaine de Rien 8
Editeur Kiosque :
 
Publié il y a 4 mois par

 
Dans le détail...
 
 

On est repartis pour les aventures Fresh Start des Avengers dans ce tome 10 avec un menu costaud : un chapitre de la série éponyme, un autre de Thor, deux pour Iron Man et pour finir, un de Captain America !

Mais est-ce toujours du haut niveau ?

 

L’avis de Comics Grincheux

Avengers

Histoire : Jason Aaron
Dessins : David Marquez
Couleur : Erick Arciniega

Troisième acte de la Guerre des vampires et c’est toujours très cool ! Si le script commence à souffrir de ne pas mettre correctement en avant certains personnages ou de ne pas assez mettre en avant leurs interactions, la série parvient quand même à crédibiliser Blade ou Robbie dans le rôle du Ghost Rider.

C’est lui et sa crise intérieure qui sont encore au centre de cet épisode alors que les Vampires continuent à attaquer les Avengers et à mettre le bazar dans les rangs. Le groupe des vampires a un charisme dingue, que ce soit dans leur esthétique ou dans leur écriture. Le leader est froid, charismatique, accompagné d’un gros chien et les fans de Thor savent que Jason Aaron sait écrire les grosses bêtes comme personne. A ses côtés, les autres soldats ont une patte indéniable et sont des opposants très sérieux.

C’est assez rafraichissant car les vampires n’ont pas été mis en avant de cette façon depuis longtemps chez Marvel. Jason Aaron s’amuse à les écrire et à les montrer comme une menace sérieuse. Ils réutilisent intelligemment des éléments mis en place auparavant, comme la Garde Rouge.

Du côté des dessins, David Marquez est un atout indéniable. Son trait est d’une efficacité folle et la mise en case donne des scènes d’action démesurées et très efficace. Mais il n’en oublie pas de donner du caractère et de la personnalité aux personnages. La colorisation signée par Erick Arciniega est là pour nous rappeler que Justin Ponsor est décédé et c’est aussi l’occasion de lui rendre un hommage.

En effet, que ce soit pour Sara Pichelli ou David Marquez ou tant d’autres, ses couleurs auront été liés inextricablement à ses dessinateurs. Il sublimait leur trait, leur donnant un cachet fou. L’une des dernières images de lui le montrant en train de coloriser sur son lit d’hôpital doit aussi nous rappeler la fragilité des conditions de vie des artistes aux Etats-Unis.

Une note pour cette série :

 

Thor

Histoire : Jason Aaron
Dessins et couleurs : Mike Del Mundo

Encore une fois, le chapitre de Thor ne s’inscrit pas dans un arc. C’est un one-shot mais un qui se révèle très intéressant. En effet, Jason Aaron nous offre une plongée dans l’esprit d’Odin, le Père de tout.

Le chapitre se fait alors subtil et montre la psychologie réelle du personnage. Bien loin du connard qu’il aime être publiquement, on y découvre un homme désabusé, inquiété par la Guerre qui arrive et qui veut que son fils soit un meilleur Dieu que lui.

L’écriture tout en cases de pensées sait être émouvante et sans excuser le comportement de Odin tente de lui donner un minimum de consistance pour réhabiliter le personnage. Les dessins de Mike Del Mundo mettent superbement cela en images avec une baston très violente entre le père et son fils.

Une note pour cette série :

 

Iron Man

Histoire : Dan Slott, Jim Zub
Dessins : Valerio Schiti, Paolo Rivera
Couleur : Edgar Delgado

Suite et presque fin pour l’arc ayant plongé Tony Stark dans sa création : l’Escape. Il est toujours piégé et sa mère biologique, Amanda tente de le sauver de là.

Dan Slott et Jim Zub font quelque chose d’assez intéressant. D’un côté, le Contrôleur attaque dans le monde réel, de l’autre, Arsenal, la sécurité de Escape a mis en place des défenses lors de l’arrivée de Amanda. Elle se retrouve piégé avec son fiston et des projections algorithmiques de ses parents adoptifs. Sans aller dans le sentimentalisme et la lutte pour savoir qui est le véritable parent, c’est surtout la complexité du personnage de Stark qui continue d’être mise en avant. Il est perturbé dans cet environnement et la réalité semble totalement lui échapper. Il apparait vivre sa meilleure vie, loin des complexités de sa nouvelle vie.

Dans le monde réel, les scénaristes révèlent aux personnages certains éléments que l’on connaissait déjà, permettant à l’histoire d’avancer. La manière dont Dan Slott lance des pistes et les règle à son rythme selon ses règles est toujours enthousiasmante pour moi. Il écrit une intrigue organique, où rien ne semble forcé. Jocasta brille toujours autant par son self-control et au travers d’elle, les quelques questions que l’auteur pose sur la vie robotique sont passionnantes. Espérons qu’il ira plus loin dans le transhumanisme dans les prochains numéros.

Du côté des dessins, Valerio Schiti signe toujours de superbes planches, dynamiques et très expressives. Paolo Rivera lui emboîte le pas lors des séquences avec Tony et Amanda avec un style old school superbe.

Une note pour cette série :

 

Captain America

Histoire : ta-Nehesi Coates
Dessins : Adam Kubert
Couleur : Frank Martin

C’est toujours compliqué de parler de Captain America. Le rythme est lent, Ta-Nehesi Coates aime prendre son temps et positionner ses pions, sans se presser. C’est déjà le cas dans Black Panther où c’est parfois problématique. Ça l’est beaucoup moins ici puisqu’un thriller avec tant de ramifications est intéressant quand il prend son temps et que les personnages avancent précautionneusement.

Cap est donc en prison, la même où son double de Secret Empire se trouve. C’est d’ailleurs avec lui que le numéro débute et se conclut pour un traitement original du personnage. Ta-Nehesi Coates emboîte très bien le pas de Nick Spencer en proposant une intrigue toujours aussi dense politiquement. Il y a de nombreuses allusions à l’event mais pas seulement. L’auteur utilise l’univers Marvel et se l’approprie en jouant toujours sur les zones d’ombres, les lieux clandestins et cette part obscur que comporte l’univers. Encore plus que chez Ed Brubaker, l’univers que développe l’auteur est sombre, peuplé d’individus doubles, jouant sur différents tableaux pour arriver à leur fin.

Les dessins proposés par Adam Kubert sont superbes et bien aidés par la colorisation de Frank Martin. Son trait est racé, donnant des personnages aux mâchoires serrés, crispés pour mieux montrer la tension qui règne dans la série. L’ensemble est calme, pas sage mais posé. Pourtant, l’artiste parvient à rendre tout cela extrêmement dynamique avec des compositions des planches qui varient à chaque fois, selon le type de séquence proposée.

Une note pour cette série :

 

Ce tome 10 du Fresh Start Avengers est toujours excellent. L’ensemble des séries sont de grande qualité et c’est toujours un plaisir de retrouver nos héros favoris dans des scénarios où les auteurs ont des idées à revendre et sont secondés par des artistes de haut niveau !

 

Si coup de coeur :

Ils ont kiffé :

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums Avengers Tome 10 (Fresh Start)

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Comics Grincheux, il y a 3 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #31640

    Comics Grincheux
    Admin bbPress

    Ce tome 10 du Fresh Start Avengers est toujours excellent. L’ensemble des séries sont de grande qualité et c’est toujours un plaisir de retrouver nos héros favoris dans des scénarios où les auteurs ont des idées à revendre et sont secondés par des artistes de haut niveau !

    [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Avengers Tome 10 (Fresh Start)]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.