Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Les Tortues Ninja Tome 10

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
3 votants

 

Point(s) fort(s) :


De nouveaux enjeux, protagonistes et questionnements passionnants
La justesse des personnages
Toujours aussi surprenant

Point(s) faible(s) :


Le dessin des deux premiers chapitres


 
En résumé
 

Le statu quo est totalement bouleversé, une nouvelle étape des aventures de nos héros commence, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est toujours aussi surprenante. Des le premier chapitre, Tom Waltz installe avec subtilité de nouveaux enjeux, conflits et antagonistes.

 
Infos techniques
 

Histoire : Kevin Eastman, Bobby Curnow, Tom Waltz
Dessin : Ken Garing, Michael Dyalynas
Couleur : Ronda Pattison
Editeur :
 
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Tournant !

À

la fin du neuvième volume des Tortues Ninja, nous avions quitté nos reptiles favoris à un tournant de leur histoire. Le conflit face à leur ennemi de toujours, Oroku saki alias Shredder, prenait fin lors d’un duel à mort face à Splinter, qui exécuta sa némésis. En haut des tours de New York, face au crépuscule, Splinter et ses fils prenaient le contrôle du clan Foot et de la ville…

Un nouveau départ

Le statu quo est totalement bouleversé, une nouvelle étape des aventures de nos héros commence. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est toujours aussi surprenante. Dès le premier chapitre, Tom Waltz installe avec subtilité de nouveaux enjeux, conflits et antagonistes. Ainsi, l’ambiance urbaine du titre est toujours aussi réussie. De plus, les motivations des différents protagonistes sont claires et Waltz avance ses pions comme un formidable joueur d’échec. Il est incroyablement euphorisant qu’après 9 tomes, la série nous surprenne constamment, que la suite des aventures des tortues ninja soit toujours aussi imprévisible.

Mais il y a également de nouveaux questionnements. Notamment quant à la prise de pouvoir de Splinter. Toutes les méthodes sont-elles bonnes pour faire le bien ? Prendre la tête du clan Foot est un lourd fardeau, avec une position à asseoir au sein de la ville, des décisions difficiles à prendre pour maintenir l’ordre précaire de la cité de ciment. Quitte parfois à oublier ses convictions…

Face à ce dilemme, Mikey décide de fuir sa famille et trouve refuge chez les mutanimaux guidés par Hold Hob. Nous y faisons la découverte de nouveaux protagonistes immédiatement attachants (et on retrouve Pete le pigeon, ça c’est génial). Les aventures et questionnements de Mikey au sein de ce nouveau groupe sont le cœur de ce volume, où les autres tortues sont étonnamment peu présentes. Toujours entre humour et gravité, les intrigues avancent et s’entrecroisent. Les histoires de cœur et les conflits entre organisations criminelles sont mis au même niveau. Petites et grandes histoires se rejoignent.

Un plaisir immense

Derrière tout cela, Tom Waltz qui a toujours deux coups d’avance, s’amuse à préparer les bouleversements à venir. Certains mystères s’épaississent, d’autre se révèlent. Une organisation surveillent les mutants et l’intrigue de Kitsune prend de l’ampleur. On sent que l’histoire de la femme renarde ou du roi des rats sera d’une importance capitale dans la suite de la série. La tension monte lentement pour notre plus grand plaisir.

Le seul point faible de ce tome 10 est à chercher au niveau graphique. Le dessin des 2 premiers chapitres, de Ken Garing, sont un peu trop bruts, nous ramenant aux premiers tomes de la série. Mais pour les chapitres 3 à 5 se présente Michael Dialysas (signant également la superbe couverture de ce volume), un trait plus fin et organique, se rapprochant avec réussite du dessin de Santolouco. Sublimé par une superbe mise en couleur, la lecture n’en est que plus agréable. Se concluant par une galerie de couvertures bien fournie, l’envie de serrer ce superbe objet dans ses bras n’en est que plus grande.

La densité de la série m’étonne de plus en plus, au fur et à mesure des numéros celle-ci arrive à se réinventer, bouleverse constamment les rapports de forces entre les protagonistes. De plus en plus nombreux, les personnages arrivent pourtant à vivre et sont tous terriblement justes, chacun ayant des peurs, des désirs, des questionnements.

Ce rythme effréné, cette ambiance urbaine et la psychologie travaillée de ces personnages si humains sont le moteur des comics Les Tortues Ninja. Mon avis ne change pas, l’équilibre est divin pour un plaisir de lecture chaque fois renouvelé. Un nouvel arc trépidant, aussi rythmé qu’intimiste, toujours aussi prenant. Notre prochaine dose arrive rapidement, en août, et j’en suis déjà impatient.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Ginlange est un peu comme Bruce Wayne, mais en mieux. Aimant cinéma et comics, et parfois les comics au cinéma, il essaiera de partager au mieux ses coups de cœur et coups de gueule avec vous, pour votre plus grand plaisir. Ave Lynch.


Vos commentaires :

Accueil Forums Les Tortues Ninja Tome 10

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #34405
      Ginlange
      Modérateur

      Le statu quo est totalement bouleversé, une nouvelle étape des aventures de nos héros commence, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est toujours aussi surprenante. Des le premier chapitre, Tom Waltz installe avec subtilité de nouveaux enjeux, conflits et antagonistes.

      [Retrouvez l’article de ginlange à l’adresse Les Tortues Ninja Tome 10]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.