Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Crossover Tome 1 Le nouveau comics de Donny Cates et Geoff Shaw

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
12 votants

 

Point(s) fort(s) :


Une mise en abyme euphorisante au possible
Une réflexion sur la pop culture et le pouvoir de la fiction
Un potentiel énorme

Point(s) faible(s) :


On en veut ENCORE


 
En résumé
 

Des l’introduction, le ton est donné. Donny nous raconte son E.M.I (expérience de mort imminente) et les réflexions que celle-ci l’a poussé à entreprendre. Il veut écrire sur cette passion qui l’anime, les comics, et retrouver cette joie de lecteur naissant, d’un enfant découvrant un monde aussi vaste que fantastique.

 
Infos techniques
 

Scénario : Donny Cates
Dessin : Geoff Shaw
Encrage : Dee Cunnifee
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 3 mois par

 
Dans le détail...
 
 

The most ambitious crossover ever made !


L

a couverture du tome 1 de Crossover, nouveau comics de Donny Cates, lors de sa sortie en V.O, m’avait tout de suite attiré. Une déflagration de curiosité et un intérêt aiguisé. Donny Cates est un auteur que j’affectionne particulièrement pour sa générosité. Qu’il écrive pour Marvel ou dans ses récits indépendants, j’aime son amour flagrant des comics et cette joie enfantine d’écrire en s’amusant. Un fan de comics qui régale des fans de comics, un Kevin Smith avec une véritable plume.

Alors quand celui-ci décide d’écrire un comics à la couverture aussi méta que son pitch, il me tardait de découvrir Crossover. Aujourd’hui, il sort enfin en France, et l’attente en valait la peine.

Des l’introduction, le ton est donné. Donny nous raconte son E.M.I (expérience de mort imminente) et les réflexions que celle-ci l’a poussé à entreprendre. Il veut écrire sur cette passion qui l’anime, les comics, et retrouver cette joie de lecteur naissant. Celle d’un enfant découvrant un monde aussi vaste que fantastique. Quelle idée enivrante ! En tant que lecteur de comics depuis l’adolescence, cet univers que j’ai désormais dompté, toutes ces découvertes que j’ai fait, ces héros que je connais, retrouver l’exaltation de la pure découverte, de la surprise à chaque page ? Ambitieux objectif que Cates à parfaitement rempli.

Amour sincère et réflexion sur la puissance de la fiction

En 2017 à Denver, les héros de toutes les séries comics apparaissent dans notre monde. Mais également les pires menaces qui les accompagnent. Terrible combat au milieu d’une ville où des milliers périront avant qu’un dôme protecteur apparaisse. 5 ans plus tard, le Crossover est un drame national, les comics et la figure du super-héros sont mis au ban de la société, tout comme les lecteurs. Ellie, vendeuse dans un comic-shop découvre alors un personnage de fiction dans sa boutique, une petite fille qu’elle va aider à retrouver les siens.

On entre dans l’univers de Crossover entre émerveillement et inconfort. L’histoire se met rapidement en place, l’univers se dévoilant peu à peu, mais jamais il n’est possible de deviner le contenu de la page suivante. Surprenant de bout à bout dans ses 6 premiers chapitres, Donny Cates mène son récit tambour battant. Chaque issue se conclut sur un twist fonctionnant à merveille, commencer le prochain chapitre est un impératif.

Il est difficile de parler de Crossover sans en dévoiler plus sur son intrigue, mais le faire serait criminel. Cates est un fan parlant aux fans. En créant des personnages attachants et une mise en abyme euphorisante au possible, il s’amuse comme un fou créant un univers sans limites. Il n’y a rien de gratuit dans cette approche métatextuelle du médium, mais une véritable déclaration d’amours aux comics, à la joie de s’évader dans leurs pages, aux personnages iconiques que l’on connait tous. Les personnages de fictions ne sont-ils pas aussi réels que chacun d’entre nous ? Une réflexion sur le pouvoir de la pop culture, sur la création dépassant leurs créateurs, sur la force de l’imaginaire face aux drames qui émaillent la vie humaine.

Ready Player Two ?

Une réflexion ne prenant jamais le pas sur la narration. Tout cela au sein d’une série aussi pulp que pop, véritablement euphorisante où cette joie enfantine de découverte est souvent présente. Un récit taillé sur mesure pour les lecteurs de comics, où il est impossible de ne pas s’identifier à ces personnages rencontrant leurs idoles, à une fiction rencontrant la réalité (ou inversement). Quel pied. Malgré certaines limites inhérentes à son concept (ne pas utiliser de personnages des Big two) Cates joue à merveille des références qu’il veut mettre en place. Bien entendu, on retrouve le catalogue d’Image comics (son éditeur) mais aussi ses propres créations.

Si vous êtes à jour dans les récits du monsieur, vous serez servis. Celui-ci se sert avec brio de ses anciennes œuvres, dont sa série The Paybacks (série annulée datant de 2015) qu’Urban à la bonne idée de sortir en France le même jour. Elle est pas belle la vie ?

Accompagné de son éternel comparse, Geoff Shaw au dessin, celui-ci s’amuse autant de Cates à chaque page. De belles trouvailles visuelles, des personnages immédiatement reconnaissables, et des références agréablement disséminées. Un trait collant parfaitement au coté pop de la série, explosant dans un sixième chapitre tel un bonbon acidulé.

Je n’avais pas autant pris mon pied en lisant un comics depuis longtemps. Ce tome 1 de Crossover révèle un comics récréatif enivrant doublé d’une réflexion méta sur la force évocatrice de la pop culture, de la fiction. Un cadeau aussi doux que sucré qu’il me tarde de continuer !
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Ginlange est un peu comme Bruce Wayne, mais en mieux. Aimant cinéma et comics, et parfois les comics au cinéma, il essaiera de partager au mieux ses coups de cœur et coups de gueule avec vous, pour votre plus grand plaisir. Ave Lynch.


Vos commentaires :

Accueil Forums Crossover Tome 1 Le nouveau comics de Donny Cates et Geoff Shaw

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #41701
      Ginlange
      Modérateur

      Des l’introduction, le ton est donné. Donny nous raconte son E.M.I (expérience de mort imminente) et les réflexions que celle-ci l’a poussé à entreprendre. Il veut écrire sur cette passion qui l’anime, les comics, et retrouver cette joie de lecteur naissant, d’un enfant découvrant un monde aussi vaste que fantastique.

      [Retrouvez l’article de ginlange à l’adresse Crossover Tome 1 Le nouveau comics de Donny Cates et Geoff Shaw]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.