Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Bully Wars chez Urban Comics

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
1 votant

 

Point(s) fort(s) :


L'humour.
Le dessin cartoon qui va avec l'histoire.

Point(s) faible(s) :


Le harcèlement n'est pas trop traité.


 
En résumé
 

Bully wars c’est l’histoire d’une brute qui va devoir accepter l’aide de ses victimes pour éviter de lui même être un souffre douleur. Une alliance incongru pour gagner une guerre de brute ou il ne peut y avoir qu’un seul gagnant. Un titre Skottie Young en demi teinte.

 
Infos techniques
 

Scénario : Skottie Young
Dessin : Aaron Conley
Editeur :
 
Publié il y a 1 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Canis Canem Edit

Avec Bully Wars dispo chez Urban Comics, Skottie Young s’attaque a un des fléaux des écoles, collèges et lycée : le harcèlement. Un phénomène bien trop courant qui entraîne les victimes dans une spirale négative. J’apprécie beaucoup l’auteur, notamment pour Middlewest (prix jeunesse à Angoulême) ou encore son adaptation du Magicien d’Oz. J’avais hâte de voir comment il traite le sujet.

Trio harcelé VS harceleurs

Bully Wars nous entraîne dans le passage au lycée d’une bande de copain (Spencer, Edith et Ernie). Un cap dans leur vie, une nouvelle aventure qui s’ouvre à eux. Mais voilà, leur pire cauchemar, Rufus, la brute qui les a martyrisé pendant toutes les années collège est aussi de ce voyage. Ce dernier n’est pas décidé à se ranger et compte bien faire trembler les couloirs du lycée.

Cependant, Rufus va vite comprendre qu’il n’est pas la seule brute a arpenter les couloirs. Il va notamment croiser Hock, un multi-redoublant aux mensurations gargantuesques et à la claque facile. Le comble du ridicule interviendra quand Rufus apprendra qu’il n’est pas invité à la guerre des brutes. Il s’agit d’une compétition underground qui viendra couronner une seule brute en lui octroyant le droit de terroriser tout le monde. Rufus va alors trouver de l’aider au près de Spencer, Edith et Ernie ses anciennes victimes.

Un comics qui manque son message de fonds

Bully Wars est un comics divertissant, qui offre une histoire sympathique un poil classique et couru d’avance, mais ça fait le job. Les péripéties sont drôles, les personnages bien clichés comme il faut dans ce genre de livre. Bref de ce côté là, le contrat est remplit.

Par contre, j’ai une certaine déception. Elle est sur le message de fond, le harcèlement. On retrouve des messages comme “un jour au l’autre, la brute aura besoin de toi” ou encore “on peut tous être le souffre douleur d’un autre”. Certes, mais Rufus, la brute qui a martyrisé la bande de copain pendant tout le collège et même avant s’en sort plutôt bien. Oui, elle va vivre un moment ou deux assez humiliant. Mais au final, elle s’en sort avec les honneurs. Évidemment on a tous le droit à une deuxième chance, mais là je ne trouve pas que le comportement de la brute soit remis en cause.

Niveau dessin, on est en plein dans le cartoon, des mensurations hors normes et des traits exagéré pour accentuer l’action ou les émotions. Un style qui colle bien à l’univers de Skottie Young et exécuté avec brio par Aaron Conley.

Bully Wars que nous propose Urban Comics est un comics qu’on lit pour rigoler un bon coup. Malheureusement, il loupe l’occasion de faire passer un message sur le harcèlement scolaire. Dommage.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 


 
Au côté de Matt depuis le début de l'aventure LesComics.fr et même déjà présent pour La Sélection Comics, il essaye de mettre ses connaissances aux profits du groupe et de leurs demandes farfelues.


Vos commentaires :

Accueil Forums Bully Wars chez Urban Comics

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #38921
      Captain Talbot
      Maître des clés

      Bully wars c’est l’histoire d’une brute qui va devoir accepter l’aide de ses victimes pour éviter de lui même être un souffre douleur. Une alliance incongru pour gagner une guerre de brute ou il ne peut y avoir qu’un seul gagnant. Un titre Skottie Young en demi teinte.

      [Retrouvez l’article de benoit à l’adresse Bully Wars chez Urban Comics]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.