Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Batman Dark City tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
24 votants

 

Point(s) fort(s) :


Les dessins de Jorge Jimenez
Les couleurs de Tomey Morey
Tim Drake

Point(s) faible(s) :


Scénario classique
De l'action too much
La suspension de crédulité difficile à maintenir


 
En résumé
 

Batman est poursuivi par un robot nommé Failsafe à travers le globe et même sur la Lune. Robin et de nombreux héros tentent de venir en aide au chevalier noir. Sans succès. Comment Batman peut-il vaincre cet ennemi qui semble inarrêtable ?

 
Infos techniques
 

Scénario : Chip Zdarsky
Dessin : Jorge Jimenez
Couleur : Tomeu Morey
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié 22 février 2023 par

 
Dans le détail...
 
 

Le Batman qui tomba de la lune

Derrière le titre Batman Dark City se cache la série phare Batman. Urban Comics a profité de l’arrivée de Chip Zdarsky pour changer le nom. Le scénariste bénéficie d’une excellente réputation. Réussit-il à dynamiter un Batman moribond depuis quelques temps ?

Le titre Batman connaît une période difficile depuis quelques années. Le passage de Joshua Williamson est au mieux anecdotique. Le run de James Tynion IV n’était pas très bon. Le scénariste préférant créer des nouveaux personnages que de raconter une histoire passionnante.

Über-Batman

Le premier chapitre montre un Batman très urbain. Le chevalier noir s’associe à Tim Drake, alias Robin, pour arrêter le Pingouin. Cependant, le titre prend une autre direction dans le chapitre suivant avec l’apparition de Failsafe. Et bardaf, c’est l’embardée… Chip Zdarsky décide de partir dans la surenchère. Un film de Michael Bay est un épisode de Derrick à côté de Batman Dark City.

Failsafe est un ennemi inarrêtable. Évidemment, le Batman de Zdarsky est invincible, un Über-Batman. Á tel point qu’un passage dans la stratosphère – sans équipement approprié– est un samedi normal pour lui. Bruce Wayne est tellement fort qu’il a détruit ma suspension de crédulité, et m’a fait sortir du récit. Ce n’est jamais bon quand le lecteur ne croit plus à ce qu’il lit.

Batman Dark City tome 1 extrait

Le dessin dynamique de Jorge Jimenez fait des merveilles.

Accessible ? Oui et non

Batman Dark City tome 1 est accessible comme tout début de run. L’auteur débute une nouvelle histoire, et part dans une nouvelle direction. Cependant, le récit est aussi très référencé. Zdarsky convoque le Batman de Grant Morrison ainsi que la période paranoïaque du chevalier noir suite à Crise d’Identité ou Un Deuil dans la famille. Certains moments perdent de leur impact si le lecteur n’a pas le background adéquat.

Il n’y a pas que du négatif dans Dark City. Tim Drake réussit son retour grâce à une bonne caractérisation de la part de Chip Zdarsky. Les dessins de Jorge Jimenez sont magnifiques. Ils dégagent un énorme dynamisme, très utile dans les trop nombreuses scènes d’action. Les couleurs de Tomeu Morey sont également très belles. Les deux espagnols forment un excellent duo (dynamique) artistique.

Batman Dark City tome 1 est une déception. Le scénario de Zdarsky est loin d’être original. De plus, l’action est too much. Il devient impossible de croire que Bruce Wayne est humain. Je ne peux pas vous recommander ce titre, sauf si vous voulez un artbook de Jorge Jimenez. Si cette critique ne vous a pas refroidi, vous pouvez retrouver Batman Dark City Tome 1 chez notre partenaire Excalibur Comics !

La note de Nico : 2/5


L’avis de MC

Bruce Impuissant

Nouvel arc narratif pour notre chauve-souris préférée, avec un certain Chip Zdarsky aux manettes. Comme c’est une porte d’entrée idéale pour les nouveaux arrivants, je vous fais un petit résumé de ce qui s’est passé dans la vie de Batou.

A la fin du Rebirth de Tom King (au bûcher), Alfred est mort. Dans Joker War, et dans la suite de l’arc de James Tynion IV, Bruce Wayne a perdu sa fortune. Le mec avant ça (toujours par King ce boucher) avait foiré son mariage avec Catwoman… force est de constater que Brucie n’est pas bien, pas bien du tout.

Et donc, pour continuer sur la même lancée, Batman va être ici accusé à tort de la mort d’un ennemi important. Cet évènement déclenche une alerte dans son ancienne Bat-cave et lance à ses trousses un robot façon Bat-terminator. Oui, Batman avait prévu un truc pour pouvoir l’arrêter dans le cas où il passerait la ligne. On va suivre notre héros sur ces 6 premiers numéros lutter, voire morfler face à cette menace. Le co-équipier du jour n’est autre que Tim Drake aka Red Robin qui fait plaisir à revoir, ah oui, Damian Wayne n’est pas là pour le moment (voir Robin Infinite pour les détails). Action hyper bien dosée, petits cliffs qui donnent envie, dessins aux petits oignons…une réussite.

Zdarsky & Hochos

Chip de son surnom débarque sur le titre principal Batman. Scénariste à la mode ? Passage remarqué chez Marvel (je kiffe toujours son Daredevil), sur Spider-man : Life story (excellent aussi au passage).

DC embraye le pas et lui donne du Batou comme un milliardaire donnant les clés de son gamos au voiturier ! Bref, y a du talent mais c’est pas encore Lemire non plus. Alors, ce qu’il aime lui, c’est mettre ses héros dans la sauce. Bon là, il y était déjà un peu mais il le fait un peu plus fort et en allant chercher de la référence aussi pour les vieux lecteurs.

Vieux… ceux qui ont lu Justice league : La tour de Babel ou le run de Grant Morrison, on ne parle pas de 1939 non plus, hein ! Zdarsky démarre très bien la Batmobile sur ce premier tome et donne vraiment envie d’enchainer le deuxième. Seul point noir dans l’histoire et sans spoil, Batman dans l’espace qui revient comme une fleur….tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice !

Deuxième élément du kiffe sur ce titre est forcément les dessins de Jorge Jimenez (Supersons, Superman Rebirth et Batman juste avant). L’espagnol est fort et change même son trait pour le titre. Il a toujours été un peu cartoony mais ici il affine et rend tout ça plus dark qu’à son habitude. Avis perso. Aucunes fautes. Encore deux points positifs, la couleur de Tomeu Morey qui est juste magnifique et on en parle plus rarement, les Back-up. Première partie avec Catwoman vraiment sympa et une deuxième fournée avec le Joker moins folle si je peux dire.

En conclusion, un excellent point d’entrée pour commencer ou reprendre Batman. Une histoire assez simple mais avec des réfs pour les plus aguerris sans perdre les nouveaux. Dessins et actions au max. Que demander de plus sur un titre Batman ? Juste espérer que ça dure sur les tomes suivant. Si cette critique vous a donné envie, retrouvez Batman Dark City chez notre partenaire Excalibur Comics !

La note de MC Twhip : 4.5

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Passionné de pop culture. J'ai plongé une première fois dans les comics grâce à Star Wars et son univers désormais appelé Légendes. Il y a quelques années, j'ai replongé en lisant du DC. Depuis je suis accro aux comics, quel que soit l'éditeur.


Vos commentaires :

Accueil Forums Batman Dark City tome 1

  • Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Nico, le il y a 7 mois.
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #43697
      Nico
      Participant

      Batman est poursuivi par un robot nommé Failsafe à travers le globe et même sur la Lune. Robin et de nombreux héros tentent de venir en aide au chevalier noir. Sans succès. Comment Batman peut-il vaincre cet ennemi qui semble inarrêtable ?

      [Retrouvez l’article de nico à l’adresse Batman Dark City tome 1]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.