Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Star Wars La Haute République Tome 1 chez Panini Comics

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
11 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un nouvel âge revigorant.
Les couleurs chaudes et les dessins, très agréables.
Un scénario sympathique qui fait bien suite au roman...

Point(s) faible(s) :


Mais qui a du mal à décoller.
La lecture du roman semble indispensable.
Le format divisera.


 
En résumé
 

Le tome 1 du comics Star Wars La Haute République est plutôt sympathique. Il s’adresse avant tout à ceux et celles qui ont lu le roman et veulent prolonger leur expérience. Les autres risquant de débarquer en plein milieu d’un univers déjà en place.

 
Infos techniques
 

Scénario : Cavan Scott
Dessin : Ario Anindito
Encrage : Mark Morales
Couleur : Annalisa Leoni
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 5 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Golden Age

Star Wars La Haute République commence en comics avec ce tome 1 qui compile les deux premiers épisodes de la série.

Une petite mise en contexte.

La Haute République est la nouvelle période que va explorer la saga commencée par George Lucas. Elle se déroule 200 ans avant les évènements de la saga principale et rappelle l’Ancienne République, période de l’ancien Univers Étendu. Comme beaucoup des choses que Disney fait, on assiste à un remix d’éléments de l’ancien Univers.

Cette Haute République se déploie donc en comics mais elle a surtout commencé en roman. En effet, lire La lumière des Jedi, roman inaugural me paraît être indispensable pour apprécier totalement ce comics. Tout simplement car il met en place ce qui est en train de se dérouler ici. On apprend à en connaître les personnages et surtout la menace formée par les Nihil.

Une aventure sympathique.

Si vous êtes au courant de ce qui s’est passé dans le roman, vous pourrez donc aisément apprécier ce qui est train de se passer. Dans le cas contraire, ça risque d’être plus complexe. Pour autant, l’aventure est sympathique à suivre. On découvre une padawan, Keeve et son maître Skreer à qui il est arrivé un évènement assez traumatisant dans le roman. Tous deux enquêtent sur les traces laissées par les Nihil. On est littéralement à leur côté, tout le temps. Contrairement au roman qui changeait souvent de perspective, ici, Cavan Scott fait le choix de nous coller à ces deux Jedi. On voit également Avar Kriss, Maître Jedi en charge du Flambeau Stellaire, une sorte de tour de surveillance galactique.

L’intrigue est sympathique à suivre mais n’a rien de mémorable sur ces deux chapitres. Le tout est assez classique et gère surtout à reposer les enjeux suite au final cataclysmique du roman. On est dans une nouvelle ère, un âge d’Or qui est très bien rendu. Les Jedi sont sûrs d’eux, ils semblent nombreux et assurément, la prospérité est de mise dans cette galaxie. Skreer n’était pas forcément le plus intéressant dans le roman. Ici, son trauma lui donne quelque chose en plus, différent des autres Jedi même si je crains un traitement un peu caricatural. Keeve est une grande naïve, elle sent que quelque chose débloque chez son maître mais sans savoir quoi ni comment l’aider. Assez clichée, elle n’a pour le moment rien de bien transcendant. Avar Kriss est intéressante mais on ne sait pas pourquoi si on n’a pas lu le roman. Elle possède une vision de la Force particulière, intrigante et inédite mais qui n’est pas mise en valeur. Un peu dommage mais peut-être que cela sera mieux mis en valeur prochainement.

Des planches très jolies et colorées.

Du côté des dessins, le comics La Haute République est très beau. Ario Anindito colle bien aux descriptions de Charles Soule et fait un travail assez propre dans les compositions. Une planche du premier numéro est vraiment très belle. Le reste est surtout très dynamique et expressif. Les couleurs sont chaleureuses et cela est très agréable, d’autant que ça va très bien avec le côté âge d’or de la période.

Fatalement, vient la question du format. Est-ce que cela vaut les 6€ demandés ? Difficile de répondre car je ne gère pas votre portefeuille. C’est moins cher que la VO (d’un 1€ par numéro), c’est en cartonné et la lecture est agréable. Je vous dirais déjà d’acheter le roman pour appréhender l’univers. Aussi, je pense qu’il vaudrait mieux attendre d’avoir un avis complet sur ce premier arc avant de foncer. Lors de la sortie du tome 1, je ferai une autre review afin de vous tenir au courant de l’avancée du récit.

Bref, le tome 1 du comics Star Wars La Haute République est plutôt sympathique. Il s’adresse avant tout à ceux et celles qui ont lu le roman et veulent prolonger leur expérience. Les autres risquant de débarquer en plein milieu d’un univers déjà en place.

Ils ont kiffé :

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

Les mots clé de cet article
avis critique review

 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Star Wars La Haute République Tome 1 chez Panini Comics

Vous lisez 0 fil de discussion
Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.