Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Phonogram – Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
sois le premier

 

Point(s) fort(s) :


Les références musicales

Point(s) faible(s) :


Manque d'empathie
Un discours condescendant


 
En résumé
 

Phonogram vous envoie dans un monde où la musique est magique et dont sa déesse a disparu depuis plus de dix ans, David, un phonomancien, commençant à devenir fou, va partir à sa recherche afin de découvrir la vérité.

 
Infos techniques
 

Histoire : Kieron Gillen
Dessin : Jamie McKelvie
Encrage : Jamie McKelvie
Couleur : Matthew Wilson
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 5 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Disque rayé

Dans un monde où la musique est magique et dont sa déesse a disparu depuis plus de dix ans, David, un phonomancien, commençant à devenir fou, va partir à sa recherche afin de découvrir la vérité.

L’avis de Dram00n :

Une histoire assez difficile à résumer. Notre personnage principal, David, est un phonomancien, pour faire court, c’est un magicien de la musique. Dépressif dans ce monde sans déesse et dans lequel plus personne n’a de contrôle ultime sur la musique, on va donc le suivre dans sa quête. Plutôt enchanté par The Wicked + The Divine des mêmes auteurs, je me suis laissé tenter par cette œuvre annoncée comme l’approche Punk quand TW+TD représente l’approche Pop. Et au final, ma déception est incommensurable…

Lorsque j’ai lu les premiers tomes de The Wicked + The Divine, ma première pensée a été que c’est une œuvre écrite par des passionnés et des connaisseurs de la musique. J’ai retrouvé dans TW+TD une envie des auteurs de nous raconter une histoire fantastique, mais également de nous faire ressortir de la lecture avec une envie d’écouter de la musique et de se laisser transporter. Or, Phonogram ne nous aborde pas du tout de la même manière. Plus arrogant, plus agressif, pour un amateur de musique mais non grand connaisseur comme moi, je me suis senti pris de haut et rabaissé tout au long de l’histoire. Centré sur son personnage qui se veut condescendant, l’histoire manque cruellement d’autres personnages pour balancer son caractère. C’est sans doute le principal défaut du titre, aucun personnage n’est aussi important et ne prend autant de place que David dans l’histoire. Horripilé par celui-ci, il me manquait quelqu’un auquel m’attacher dans la suite du récit.

Écrit avant The Wicked + The Divine mais édité après en France, Phonogram souffre évidemment de la comparaison. Lorsque le premier puise sa force dans son panel de personnalités et de caractères différents, le second se veut de traiter de la pop-culture, de l’impact de la musique sur nous et comment celle-ci nous construit. Personnellement, amateur de musique, j’en écoute tous les jours et j’aime comment celle-ci me transporte, pour autant, je n’ai jamais adapté ma personnalité à la musique que j’écoute et c’est sans doute pour cette raison que je suis imperméable au discours de Gillen dans Phonogram. Bourré de références, on ressent toute la passion de l’auteur pour le thème et on ressort avec quelques petits noms de groupes à découvrir.

Si on revient sur la partie graphique, on retrouve le style de McKelvie. Style que je pourrais décrire d’assez pur dans le sens où on ne va pas trouver beaucoup de fond. Comme pour TW+TD, on va faire face à beaucoup de cases avec seulement les personnages pour essayer de faire vivre le dialogue. Très peu de détails et assez simple, je ne suis pas un grand fan de McKelvie, mais je reconnais que son art s’adapte idéalement aux scénarios de Gillen.

Même si cela transparaît au-dessus, je n’ai pas pris beaucoup de plaisir à lire Phonogram. Prétentieux et condescendant dans son écriture, j’ai n’ai pas trouvé l’élément principal que j’aime dans les comics : m’attacher aux personnages. Je reconnais que Gillen et McKelvie souhaitent transmettre leur passion de la musique, mais je me suis juste retrouvé autour d’une table avec des connaisseurs, une table où je n’avais pas ma place.

Pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Très cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi

 
Passionné de cinéma, séries, sport, biathlon et de comics. Idolâtre Brian K. Vaughan et passionné de comics, je pense être exigeant sur tout mais au final je suis très bon public. Ou l'inverse...


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Phonogram Tome 1

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Dram00n, il y a 4 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #17568

    Dram00n
    Modérateur

    Phonogram vous envoie dans un monde où la musique est magique et dont sa déesse a disparu depuis plus de dix ans, David, un phonomancien, commençant à devenir fou, va partir à sa recherche afin de découvrir la vérité.

    [Retrouvez l’article de dram00n à l’adresse [Review] Phonogram Tome 1]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.