Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Basquiat

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
1 votant

 

Point(s) fort(s) :


Richement documenté.
Astuce scénaristique et graphique intéressante.

Point(s) faible(s) :


Le dessin un peu particulier parfois.


 
En résumé
 

Une plongée dans le monde mouvementé de Basquiat. Un artiste parfois méconnu mais au talent incontestable. Revivez sa vie courte qui effectivement s’arrête à 27 ans. Une biographie documentée et bien construite par le talentueux Julian Voloj. Si vous ne connaissez pas Basquiat, c’est l’occasion de découvrir un artiste qui a marqué l’art urbain.

 
Infos techniques
 

Histoire : Julian Voloj
Dessin : Søren Modal
Editeur :
 
Publié 26 février 2020 par

 
Dans le détail...
 
 

Hommage à un grand artiste !

Quel ambitieux projet que celui de retracer en bd, la vie tumultueuse de Basquiat. Un pari osé réalisé par Julian Voloj au scénario qui avait déjà réalisé avec succès la biographie dessinée de Joe Shuster avec cette fois-ci Søren Modal aux dessins. Et c’est Soleil qui nous régale en France de la publication de ce récit !

Basquiat ? C’est qui ?

Si le club des 27 était étendu à tous les arts, il ne fait nul doute que Basquiat en ferait partie. Cet artiste génial qui a marqué la scène new-yorkaise du Hip-hop au graffiti, ses toiles se sont arrachées avant que la drogue ne l’emporte en 1988.

Pour retracer la vie de Basquiat, Julian Voloj utilise une narration plutôt habile, il choisit de faire une rétrospective de la vie de l’auteur en le faisant parcourir les éléments clés de sa vie. Ce parcours, il le fait aux côtés d’une créature tout droit sortie d’un des tableaux de l’artiste. Un dialogue sur lit de mort car la première case du livre nous plonge dans la mort de Basquiat.

Au travers de la vie de Basquiat, on parcourt la richesse culturelle de cette période 70-80. Entre Andy Warhol, Keith Haring, Fred Brathwaite mais aussi Madonna et bien d’autres encore. On s’aperçoit que l’artiste a côtoyé les plus grands et que les plus grands l’ont côtoyé. On apprend d’ailleurs la relation particulière entre Warhol et Basquiat, relation que l’artiste a mal vécu car mis dans l’ombre de Warhol.

Il s’agit d’un récit basé sur des faits réels, tous les événements ont eu lieu mais Julian Voloj a imaginé une lutte permanente dans l’esprit de l’artiste. Une lutte qui a guidé son pinceau comme ses choix.

Graphiquement, Søren Modal signe un dessin particulier qui m’a dans un premier temps laissé un peu de marbre. Puis les trouvailles graphiques m’ont plongé dans l’univers déjanté de Basquiat. Un vrai plongeon dans un esprit torturé et perverti par la drogue.

Avec Basquiat, Julian Voloj signe une nouvelle biographie richement documentée et passionnante. Cette fois-ci il nous livre le récit tragique d’un de ceux qui ont donné ses lettres de noblesse au graffiti.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 


Les mots clé de cet article
avis basquiat critique Julian Voloj review Søren Modal

 
Au côté de Matt depuis le début de l'aventure LesComics.fr et même déjà présent pour La Sélection Comics, il essaye de mettre ses connaissances aux profits du groupe et de leurs demandes farfelues.


Vos commentaires :

Accueil Forums Basquiat

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #32828
      Captain Talbot
      Maître des clés

      Une plongée dans le monde mouvementé de Basquiat. Un artiste parfois méconnu mais au talent incontestable. Revivez sa vie courte qui effectivement s’arrête à 27 ans. Une biographie documentée et bien construite par le talentueux Julian Voloj. Si vous ne connaissez pas Basquiat, c’est l’occasion de découvrir un artiste qui a marqué l’art urbain.

      [Retrouvez l’article de benoit à l’adresse Basquiat]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.