Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Street Fighter Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
sois le premier

 

Point(s) fort(s) :


dessins

Point(s) faible(s) :


dialogue
scénario


 
En résumé
 

Ryu est bien décidé à retrouver l’assassin de son maître. Bison continue d’essayer d’étendre son organisation. ça va bastonner sévère.

 
Infos techniques
 

Histoire : Ken Siu-Chong
Dessin : Alvin Lee et Collectif
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié 8 décembre 2017 par

 
Dans le détail...
 
 

Game Over ! Continue ? 9 ! 8 ! …

Ryu trouve le corps sans vie de son maître Gouken. Tout vise Akuma son frère et Ryu compte bien faire la lumière sur ce meurtre. En parallèle, Guile et Chun-li sont sur la piste de Shadaloo, l’organisation criminelle sous les ordres de Bison.

L’avis de Ben :

Street Fighter, la célèbre franchise de Capcom, évoque pour moi des souvenirs d’enfances bien marqués. Je me souviens encore du jour où j’ai acheté la version boîte de Street Fighter 2 à Carrefour avec mes grands-parents !
Bref, c’est une licence emprunte d’une certaine nostalgie pour beaucoup de monde. C’est aussi un jeu auquel je joue encore volontiers lors de soirées avec des amis sur arcade ou console. Le voir à nouveau sous forme de comics est un pari risqué, les fans surtout ceux de la première heure ont vieilli, leur exigence s’est donc accrue. Je n’avais lu aucun comics de la franchise, alors c’est avec une certaine appréhension que j’ai attaqué la lecture.

Malheureusement, le résultat n’est pas très convainquant, le scénario est très classique voire basique. L’absence de surprise et la prévisibilité de chaque rebondissement est décevante. J’avais envie d’y croire !

Le dessin vient légèrement rattraper le coup avec des designs de personnages qui correspondent à l’univers de Street Fighter. Les clichés sont bien respectés : des gros bras, de la testostérone et toujours les vêtements importables pour les personnages féminins ! On reconnait sans aucun effort tous nos héros favoris ce qui procure un confort de lecture appréciable et les néophytes de l’univers n’auront aucun mal à se familiariser avec les différents protagonistes.

Si on aurait pu excuser le scénario trop classique car la marge de manœuvre de Street Fighter est assez limité parce que ça reste un jeu de combat à la base, le point qui fâche vraiment, ce sont les dialogues. On est vraiment dans des dialogues de sitcom de bas étage, les répliques tombent à plat ou sont téléphonés et se voient à des kilomètres. Afin de souffler, l’histoire principale est parsemée d’interludes qui sont, en général, un combat précisant un point du récit. Ces interludes sont fait par une équipe créative différente parmi lesquels on peut retrouver Joe Madureira ou Joshua Middleton, par exemple. Ils sont les bienvenus et éclairent bien le propos.

Ce premier tome correspond à l’installation de l’aventure, la présentation des personnages nécessaires pour ceux qui ne les connaissent pas. Je ne sais pas en combien de tomes tiendra le cycle complet mais en tant que fan et malgré la déception j’ai quand même envie de croire que la suite sera meilleure ! Et évidement qu’elle se terminera par le tournoi Street Fighter !

Street Fighter, Génération Alpha est décevant. J’avais envie d’y croire. Heureusement que le dessin me replonge dans mes souvenirs, le titre me procure au moins ce plaisir !

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Au côté de Matt depuis le début de l'aventure LesComics.fr et même déjà présent pour La Sélection Comics, il essaye de mettre ses connaissances aux profits du groupe et de leurs demandes farfelues.


Vos commentaires :

0 Comments



Soit le premier à commenter


Tu dois t'identifier pour poster un commentaire