Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Jessica Jones : Alias Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
1 votant

 

Point(s) fort(s) :


Une héroïne qui évolue, passionnante à suivre.
Des enquêtes bien travaillées et touffues.
Les planches de Michael Gaydos

Point(s) faible(s) :


Quelques moments chocs gratuits au début.
Manque le numéro 10.


 
En résumé
 

Cette réédition en Deluxe du tome 1 de Jessica Jones Alias permet de redécouvrir un très bon récit, noir, qui a vieilli sur certains aspects mais frappe toujours par sa noirceur.

 
Infos techniques
 

Scénario : Brian M. Bendis
Dessin : Michael Gaydos, Bill Sienkewicz,
Couleur : Matt Hollingsworth
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 1 semaine par

 
Dans le détail...
 
 

Alias grande qualité !

La première série sur Jessica Jones, Alias ressort dans un tome 1 en Deluxe chez Panini Comics, avec le même découpage que pour la version Select. Un plus bel écrin donc, pour un récit qui a permis à Brian M. Bendis d’exposer son style, avec un Michael Gaydos au trait si particulier.

Jessica Jones alias un tome 1 noir

On retrouve donc une série au style résolument différent, plus dur et surtout noir. Jessica Jones coche toutes les cases de la détective privée issue des romans noirs classiques. Portée sur la boisson, toujours fauchée, prête à se mettre dans le pétrin pour résoudre une enquête, elle est un personnage encore très iconoclaste au sein de la production Marvel. Aujourd’hui, elle n’est plus comme ça, ce qui n’est pas un mal. Brian M. Bendis a en effet un problème de dosage, avec des séquences chocs parfois mal dosées afin de montrer le côté auto-destructeur de Jessica.

Mais le portrait d’un personnage au fonds du trou qui rencontre le reste de l’univers Marvel et tente d’émerger grâce à une personne est toujours aussi puissant. Attention, les enquêtes ne respirent pas la joie de vivre, on est dans du sordide, qui traitent de sujets encore d’actualité, malheureusement.

Alias des enquêtes passionnantes

Ces enquêtes sont assez intéressantes, avec un travail d’enquête qui confirme que Bendis n’a jamais été aussi bon que quand il écrivait des enquêtes. Évidemment, il faut parfois s’enfiler des tunnels de dialogues mais cela sonne rarement creux comme ça peut aujourd’hui être le cas. Ces dialogues sont bien construits, remplis de double-sens et permettant à chaque fois d’appuyer la personnalité des personnages.

Au sein de ce tome 1, Jessica Jones, via Alias Investigations, son agence va aider plusieurs individus. La structure est assez à l’ancienne mais fonctionne encore bien. Les enquêtes durent parfois quelques épisodes ou sont bouclées en un seul tome. Mais à chaque fois, elles permettent de densifier la personnalité de Jessica qui va se faire plus attachante et de plus en plus retors. Surtout, ces enquêtes permettent à Bendis de mettre en avant des personnages qu’il aime beaucoup au sein de Marvel. Et ses personnages permettent de comprendre que Jessica existe depuis longtemps dans cet univers. Le scénariste opère une rétroaction qui marche bien et fait de Jessica un personnage important, par son statut de détective mais également via ses liens.

Apprendre à connaître ces relations est très intéressant et connaître le passé de l’héroïne l’est encore plus.

Michael Gaydos alias un grand dessinateur !

Et pour servir tout cela, Michael Gaydos est un dessinateur fabuleux. Son style brouillon et sec va parfaitement avec ces histoires d’individus fracassés. Mais ses compositions sont surtout très travaillées avec une construction des plans fabuleuses. Les dialogues sont rarement faciles à dessiner avec l’artiste opère des variations subtiles, montrant des changements d’ambiances, des ruptures de ton et les évolution de dialogues à tiroir. Un vrai régal pour moi même si son style déplaira car pas du tout net. Et les couvertures de David Mack sont superbes !

Un petit bémol tout de même : l’édition Deluxe retire le numéro #10 de la série. Pourquoi ? Je n’en sais fichtrement rien mais c’est bien dommage car c’était un excellent chapitre.

Bref, cette réédition en Deluxe du tome 1 de Jessica Jones Alias permet de redécouvrir un très bon récit, noir, qui a vieilli sur certains aspects mais frappe toujours par sa noirceur.

 

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Jessica Jones : Alias Tome 1

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #40068
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Cette réédition en Deluxe du tome 1 de Jessica Jones Alias permet de redécouvrir un très bon récit, noir, qui a vieilli sur certains aspects mais frappe toujours par sa noirceur.

      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Jessica Jones : Alias Tome 1]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.