Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Infinity Wars Tome 2

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
9 votants

 

Point(s) fort(s) :


L'ambiance du numéro sur Captain Marvel.
. L'Annual sur Thanos qui est excellent.

Point(s) faible(s) :


Des récits poussifs et sans grand intérêt dans l'ensemble (sauf Thanos).


 
En résumé
 

Infinity Wars Tome 2 est un numéro assez faible dans l’ensemble. Les histoires sont très poussives et on serait en droit d’attendre des récits un peu plus épiques quand les Pierres de l’Infini entrent en jeu. La trame principale s’éparpille beaucoup et intègre des prérequis qui sont relativement importants pour une lecture fluide mais hors de cet event.

 
Sommaire
 

Episode 1 : Infinity Countdown : Chapitre deux
Episode 2 : Infinity Countdown / Daredevil : Esprit
Episode 3 : Infinity Countdown / Captain Marvel : Réalité
Episode 4 : Thanos Annual : Mon petit Thanos
Episode 5 : Thanos Annual : La fois où Thanos a aidé une vieille dame à traverser la rue
Episode 6 : Thanos Annual : La promesse
Episode 7 : Thanos Annual : Le meilleur papa de Titan
Editeur Kiosque :
 
Publié il y a 5 mois par

 
Dans le détail...
 
 

L’avis de Spider-Matt :

 

Infinity Countdown 2

Histoire : Gerry Duggan
Illustrations : Aaron Kuder, Mike Hawthorne, Mike Deodato Jr
Encrage : Aaron Kuder, Terry Pallot, Mike Deodato Jr
Couleurs : Jordie Bellaire, Frank Martin
D

ans cette deuxième partie de Infinity Countdown nous continuons de suivre les aventures des Gardiens de la Galaxie qui font tout pour protéger la Pierre du Pouvoir tandis que Adam Warlock est toujours à la recherche de la Pierre de l’Âme détenue par Ultron.

Rien de réellement nouveau dans ce numéro assez pauvre au final. Comme dis précédemment, les Gardiens continuent de défendre la Pierre du Pouvoir contre l’armée Chitauri et la Confrérie des Raptors tandis que Warlock sort à peine de sa pyramide pour tenter de trouver la Pierre de l’Âme. Ce n’est pas mauvais mais ça parle beaucoup pour ne pas dire grand chose et je ne vois pas trop l’intérêt de faire un compte à rebours sur l’event principal avec si peu de contenu.

C’est visuellement très beau même si je trouve ça assez étrange de faire intervenir trois dessinateurs différents sur un seul numéro (par exemple, Mike Deodato Jr intervient le temps de seulement deux petites pages).

Une note pour cette série :

Infinity Countdown : Daredevil

Histoire : Gerry Duggan
Illustrations : Chris Sprouse, Phil Noto, Lee Ferguson
Encrage : Scott Hanna, Phil Noto, Lee Ferguson, Karl Story
Couleurs : Matt Yackey

D

aredevil va se frotter à un truand de seconde zone, mais pas n’importe lequel. En effet le dénommé Turk Barrett, voyou de bas étage, est en possession de la Pierre de l’Esprit. Comment cela a-t-il pu arriver ? Nous le saurons dans ce numéro.

Avoir mis la Pierre de l’Esprit entre les mains d’une personne assez quelconque aurait pu être intéressant et aurait pu apporter un regard neuf sur cette gestion du pouvoir par une personne plutôt banale. Mais au final ? On se retrouve avec une histoire pas très inspirée et avec un personnage qui pourrait littéralement conquérir le monde avec ce genre de pouvoir mais qui décide de remplacer le Caïd grâce à de petites manipulations mentales. Pour les ambitions, on repassera. Ça fait toujours plaisir de voir le diable de Hell’s Kitchen en action mais ici Gerry Duggan passe complètement à côté de son sujet.

Graphiquement, c’est correct, ni bon ni mauvais, c’est très basique.

Une note pour cette série :

Infinity Countdown : Captain Marvel

Histoire : Jim McCann
Illustrations : Diego Olortegui
Couleurs : Erick Arciniega
D

ans ce numéro nous voyons Carol Danvers en possession de la Pierre de la Réalité. Pour découvrir comment elle l’a obtenu (même si je doute que ce soit réellement indispensable), vous pourrez le découvrir dans le 100 % Marvel intitulé Captain Marvel: Dark Origins pour la modique somme de… 15 €. Ah ouais quand même. Pour 5 numéros qui auraient tenu dans un kiosque Saga Complète, à l’époque. Mais passons, je m’égare.

Donc, Carol a cette Pierre en main quand elle combat un ennemi connu et nommé Blastaar. Après avoir tout détruit dans la ville autour d’elle afin de le mettre KO, elle se dit “Hey, j’aurais peut-être pu faire plus attention et prendre d’autres décisions pour éviter de tout casser ! Dis donc Jamy, et si on interrogeait, grâce aux pouvoirs de cette Pierre, mes doubles se trouvant dans des univers alternatifs pour voir quelles bonnes idées ils auraient ?”

Ainsi, nous assistons à un défilé de Captain Marvel toutes plus variées les unes que les autres et nous rappelant une bonne partie de l’histoire de cette héroïne. D’ailleurs la vidéo de notre bon ami Wolf, disponible ici, est bien pratique pour ce numéro. C’est avec sympathie que j’ai lu cette histoire d’univers alternatifs baignant dans une ambiance de “Les Fantômes des Noëls passés, présents et à venir” de Charles Dickens. Mais bon, quand on sait qu’avec cette Pierre elle aurait pu simplement effacer les dégâts matériels occasionné lors du combat par une simple pensée ou juste faire ce qu’elle veut au final car c’est quand même la put*** de Pierre de la Réalité, on se dit “tout ça pour ça”. Mais ne soyons pas médisant et retenons ce discours sur les responsabilités liées aux choix. Hum hum.

Diego Olortegui assure le show et nous offre des planches de toute beauté.

Une note pour cette série :

Thanos Annual

Histoire : Katie Cook, Ryan North, Al Ewing, Donny Cates
Illustrations : Katie Cook, Will Robson, Frazer Irving, Geoff Shaw
Couleurs : Heather Breckle, Rachelle Rosenberg, Frazer Irving, Antonio Fabela
N

ous avons ici la deuxième partie de l’Annual consacré au Titan fou. Ces quatre petites histoires, narrées par le Cosmic Ghost Rider en personne, sont des friandises à elles toutes seules. Elles nous montrent toute la perfidie et la méchanceté pure dont Thanos peut faire preuve juste parce qu’il le peut et par de petits actes très bien calculés qui engendrent des dégâts et des conséquences catastrophiques. Ces récits de quelques pages à chaque fois sont un pur plaisir que j’ai savouré avec grand plaisir.

Les styles graphiques intervenant sont tous très différents mais correspondent chaque fois à merveille à l’ambiance du récit auxquels ils sont rattachés.

Une note pour cette série :

Infinity Wars Tome 2 est un numéro assez faible dans l’ensemble. Les histoires sont très poussives et on serait en droit d’attendre des récits un peu plus épiques quand les Pierres de l’Infini entrent en jeu. La trame principale s’éparpille beaucoup et intègre des prérequis qui sont relativement importants pour une lecture fluide mais hors de cet event.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Infinity Wars Tome 1

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Spider-Matt, il y a 7 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #25047

    Spider-Matt
    Modérateur

    Infinity Wars Tome 1 se montre intriguant en nous montrant quelques indices sur le futur gros event à venir. Si la menace d’une nouvelle fin de tout paraît éculée, voir le retour des Pierres de l’Infini est toujours plaisant. De plus la série Infinity Countdown Prime dévoile les détenteurs des Pierres et il y a matière à en faire quelque chose d’intéressant.

    [Retrouvez l’article de spider-matt à l’adresse [Review] Infinity Wars Tome 1]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.