Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Spider-Man Hors-Série #1 : Le Prologue du film “Homecoming”

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
3 votants

 

Point(s) fort(s) :


Les dessins
Le récit sur Le Vautour

Point(s) faible(s) :


Anecdotique


 
En résumé
 

On lit quoi pendant les pubs en attendant la projection de Spider-Man Homecoming ? Le comics prélude au film, évidement !

 
Infos techniques
 

Dessin : Todd Nauck
Publié 11 juillet 2017 par

 
Dans le détail...
 
 

P’tite lecture comics avant “grande toile” au ciné

Retrouvez Peter Parker, le jeune super-héros Spider-Man, alors qu’il est recruté par Tony Stark pour devenir un rouage d’une guerre entre Iron Man et Captain America !

Cet article est dédié à Joan Clayton Boocock Lee (1924-2017), épouse de Stan “The Man” Lee depuis 69 ans qui vient de nous quitter à l’âge de 93 ans. L’épouse de l’auteur l’a grandement inspiré dans ses créations super-héroïques pour Marvel Comics. Elle a d’ailleurs fait des doublages dans des dessins animés de la franchise et on a dernièrement pu la voir dans un caméo aux côtés de son époux dans X-Men : Apocalypse de Bryan Singer.


L’avis du Kit :

Dans la lignée des adaptations comics des films du Marvel Cinematic Universe, la Maison des Idées a édité une histoire en prélude au film “Spider-Man : Homecoming” de Jon Watts avec Tom Holland dans le rôle titre. En 2016, le jeune acteur britannique a repris le rôle (tenu auparavant par Tobey Maguire et Andrew Garfield pour Sony Pictures) afin de faire une entrée fracassante dans le MCU lors de Captain America – Civil War. Cette entrée en service est désormais marquante, avec le chapardage du bouclier du Cap‘ par notre Tisseur new-yorkais.

Will Corona Pilgrim adapte donc ici la présence de Spidey dans le film en y incluant de courtes scénettes de Peter Parker avec sa tante, ses camarades de classe et ses premières aventures de justicier. Et ce,  au moment où la division des Avengers s’accentuent à cause des accords de Sokovie qui prône le recensement des super-héros après le drame de Avengers – Age of Ultron. Rien de forcément transcendant et inédit dans le scénario par rapport au film des frères Russo , mais il a le mérite d’être là pour les intéressé(e)s, afin de complémenter les débuts du Tisseur à la sauce Marvel Cinematic Universe .

L’apport intéressant à ce comic-book d’adaptation ciné par rapport à ces prédécesseurs, c’est l’artiste Todd Nauck. L’illustrateur a déjà travaillé sur une multitudes d’histoires de Spidey. Son expérience sur les comics et ses traits très cartoony sont un plus pour ce magazine, qui aurait pu paraître plus anecdotique encore qu’il ne l’est déjà. Avec sa touche personnelle et bien reconnaissable, l’artiste retranscrit fidèlement les scènes de “Civil War” liées à Peter Parker/Spider-Man.

A la suite de ce prologue, en bonus, et toujours pour faire le lien avec le film de Jon Watts qui sort le 12 juillet prochain, on retrouve la toute première apparition de Adrian Toomes alias Le Vautour/ The Vulture dans The Amazing Spider-Man #2 de 1963 par les créateurs du Tisseur, Stan Lee et Steve Ditko. C’est là qu’on voit la cohérence des Marvel Studios à l’égard de Spidey. Le super-vilain ailé fut en effet le 1er nemesis qu’il affronta dans les comics, bien avant Le Bouffon Vert/ Green Goblin ou autre Dr Octopus. C’est donc en toute logique qu’il sera aussi le premier grand vilain à s’en prendre à Spider-Man dans la collaboration cinématographique Marvel/Sony . C’est d’ailleurs avec un grand intérêt que j’attends, dans ce rôle, l’habitué aux ailes et aux super héros, Michael Keaton ( Batman, Jackie Brown, Birdman…).
Ce dernier, sauf surprise, devrait campé un très bon méchant.

Pour résumer, un magazine kiosque “apéritif” servant de prologue au film Spider-Man : Homecoming, et qui s’avère anecdotique, comme toutes les autres adaptations comics des films du Marvel Cinematic Universe.
En effet, ce comics, écrit par Will Corona Pilgrim, reprend le fil des événements du film Captain America – Civil War, où le Tisseur faisait sa 1ère apparition auprès des Avengers du MCU. Le seul vrai côté positif à le lire, les dessins de Todd Nauck, un artiste qui apporte sa grande expérience des comics en illustrant Spidey dans les scènes que l’on connait tou(te)s désormais ainsi que quelques unes inédites.


 
Trentenaire originaire du Grand Ouest. Fan de ciné, de comics, de SF, d'Heroic Fantasy. Bercé par les années 80, forgé par le années 90, mes goûts pour la pop culture de ces deux décennies précises s'y retrouvent. Les années 80 m'ont fait découvrir les comics via les éditions Lug et l'univers Star Wars.


Vos commentaires :

0 Comments



Soit le premier à commenter


Tu dois t'identifier pour poster un commentaire