Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Batman Ego enfin chez Urban Comics !

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
7 votants

 

Point(s) fort(s) :


Une analyse poussée du mythe de Batman.
Une histoire courte qui parvient à en dire beaucoup.
La claque graphique.

Point(s) faible(s) :


Une édition VF où il manque le récit sur Selina Kyle (publiée dans Le Grand Braquage).
Des récits en bonus pas aussi percutants que Ego


 
En résumé
 

Avec Batman Ego, Urban Comics réédite un récit d’une qualité exceptionnelle dans une édition un peu critiquable. Mais ne loupez pas ce bijou, trop longtemps disparu en France qui nous plonge dans les méandres de la psyché abîmée de Batman. Un immanquable où le style visuel de Darwyn Cooke fait des merveilles.

 
Infos techniques
 

Scénario : Darwyn Cooke, Jeph Loeb
Dessin : Darwyn Cooke, Tim Sale
Publié il y a 4 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Egotrip

Batman Ego est une création de Darwyn Cooke indisponible en France depuis maintenant plusieurs années. Matt Reeves dit s’être beaucoup inspiré de Batman Ego, alors Urban Comics a logiquement décidé de republier le récit.

Batman Ego c’est une crise de conscience du justicier alors qu’il frôle la mort. Blessé quasi-mortellement, il se réfugie dans la Bat-cave où il commence à entendre des voix. Son moi intérieur commence à lui parler et va le pousser à réfléchir au sens de sa croisade, de son comportement violent et ce qu’est devenu sa vie finalement. Une lutte interne dans un récit qui remonte le fil de la carrière du justicier, le tout dans une atmosphère sombre.

Mais avant ça, nous vous conseillons de regarder cette vidéo de Style Comics :

Psyché de la chauve-souris

Batman Ego est donc avant tout un récit psychologique où Darwyn Cooke fait une démonstration de talent. Le fait d’être seul sur ce long récit lui permet de mêler adroitement sa narration visuelle à ses dialogues et à son script. Tout est d’une élégance folle et d’une précision dingue. Son trait cartoon ne trahit pas du tout l’esprit mature du récit. Au contraire, il lui confère une force supplémentaire. Par les déformations opérées sur le plan visuel, facilité par ce trait fait d’aplats et de traits épais, il nous plonge dans la psyché abîmée de Batman.

Et au-delà de cette psyché abîmée, Darwyn Cooke opère une synthèse quant à l’essence même du justicier. Tour-à-tour froid et calculateur, violent et abusif, il nous montre surtout que Batman est un enfant fracassé par la vie qui a pu surmonter un trauma en créant une autre personnalité, un protecteur complexe. Il y aurait des tonnes de choses à expliquer sur le récit mais ce serait spoiler un titre qui dévoile sa richesse au fur et à mesure des pages.

Synthèse incroyable du Batmythe

Ce qui impressionne, c’est surtout le talent d’auteur de Darwyn Cooke. En 80 pages, il parvient à construire une intrigue passionnante, qui n’en fait jamais trop et sait parfaitement comment aller à l’essentiel. La preuve supplémentaire que 80 pages peuvent largement suffire à construire un récit intense, qui a des choses à dire et se suffit à lui-même.

Évidemment, les 80 pages sont complétées par de nombreuses histoires courtes que Darwyn Cooke a fait où auxquelles il a collaboré. Des histoires variées et souvent intéressantes permettant de profiter du trait exceptionnel de l’auteur. Seul celle de Jeph Loeb est un peu en-deçà.

On pourra quand même critiquer le choix de Urban Comics de ne pas avoir mis Le grand braquage. Une histoire de Selina Kyle publiée dans un tome à part avec les premiers épisodes que l’auteur a réalisé avec Ed Brubaker. Un choix étrange, même si on peut comprendre l’envie de séparer les personnages. Mais un choix contestable car nul doute que beaucoup de monde passera à côté du titre sur Catwoman alors qu’il est un polar à l’exceptionnelle qualité ! Pour deux raisons : le personnage se vend peu et surtout, il contient des épisodes déjà publiés précédemment. Choix étrange donc.

Bref, avec Batman Ego, Urban Comics réédite un récit d’une qualité exceptionnelle dans une édition un peu critiquable. Mais ne loupez pas ce bijou, trop longtemps disparu en France qui nous plonge dans les méandres de la psyché abîmée de Batman. Un immanquable où le style visuel de Darwyn Cooke fait des merveilles.

 

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

Les mots clé de cet article
avis Batman Ego critique Darwyn Cooke review Urban Comics

 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Batman Ego enfin chez Urban Comics !

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #41073
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Egotrip Batman Ego est une création de Darwyn Cooke indisponible en France depuis maintenant plusieurs années. Matt Reeves dit s’être beaucoup inspiré
      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Batman Ego enfin chez Urban Comics !]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.