Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Marvel Legacy X-Men Tome 5

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
3 votants

 

Point(s) fort(s) :


Des dessins réussis.
Une idée de base intéressante...

Point(s) faible(s) :


...mais mal exploitée.
Trop de personnages et d'intrigues.
La suite, publiée en 100 % Marvel.


 
En résumé
 

Marvel Legacy X-Men Tome 5 aurait pu être intéressant mais est juste divertissant. Trop de personnages et de sous intrigues interviennent sans être réellement travaillés. De plus la suite de cette saga sera publiée par Panini dans un 100 % Marvel cartonné au prix de 16 € pour cinq épisodes. Aïe.

 
Sommaire
 

Episode 1 : X-Men Blue Annual #1 : Poison X 1
Episode 2 : X-Men Blue #21 : Poison X 2
Episode 3 : Venom #162 : Poison X 3
Episode 4 : X-Men Blue #22 : Poison X 4
Episode 5 : Venom #163 : Poison X 5
Editeur Kiosque :
 
Publié il y a 2 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

La couverture de ce softcover a été réalisée par Nikho, gagnant du Prix Jeunes Talents de la Comic Con Paris 2017. Foncez voir sa chaîne YouTube ici, ce mec a un talent fou.

L’avis de Spider-Matt :

X-Men Blue & Venom : Poison X

Histoire : Cullen Bunn
Illustrations : Edgar Salazar, Jacopo Camagni, Ario Anindito & Allen Martinez
Couleurs : Matt Milla, Dono Sanchez-Almara

Ce mois-ci nous avons droit au crossover X-Men / Venom qui porte le nom de Poison X. Les Starjammers, dont le père de Cyclope est le chef, sont attaqués par un groupe qui en veulent à la prime placée sur leurs têtes. Et, pour ne pas arranger les choses, les X-Men vont découvrir qu’un trafic de symbiotes en provenance de leur planète natale, Klyntar, a un lien avec tout ça. Et qui de mieux placé pour leur venir en aide que le plus célèbre d’entre eux : Venom ?

Le moins que l’on puisse dire est que Venom se retrouve partout ces temps-ci. Après plusieurs sagas se déroulant dans l’univers de Spider-Man, c’est chez les mutants que le symbiote décide de poser ses valises. Il faudrait faire attention à ne pas provoquer une overdose chez le lecteur.

L’idée est plutôt sympa. Voir ce tueur psychotique qu’est Venom forcé de collaborer avec un groupe d’adolescents a un petit côté décalé que Cullen Bunn arrive très bien à exploiter. On y ajoute à ça les Starjammers, un groupe de pirates de l’espace que je trouve très attachant, et on a en théorie la recette parfaite pour une histoire palpitante. Oui mais pas tout à fait. L’histoire commence sur la planète Klyntar, le monde originel des symbiotes. J’aurais aimé qu’on s’y attarde plus mais ça dure trois pages et on passe à autre chose. Ces créatures étant le sujet principal de cette saga, il aurait été intéressant de faire un petit tour dans leur quotidien et un rappel de ce qu’ils sont réellement. Ça a déjà été fait dans un numéro assez récent des Gardiens de la Galaxie, mais une petite piqûre de rappel aurait été bienvenue.

L’histoire va voir beaucoup trop de personnages intervenir et très peu seront réellement travaillés. On passe généralement sur la plupart en quelques cases et le scénario contient pas mal d’intrigues qui sont là juste pour faire avancer l’histoire principale et ne sont pas vraiment creusées. Une grosse partie du récit se concentrera sur l’équilibre qu’entretiennent les hôtes avec leurs symbiotes et sur la manière dont ces derniers accentuent les émotions et les capacités de leurs porteurs.

SPOILER – cliquer ici pour le lire

La façon dont ils s’adaptent aux pouvoirs des X-Men était bien réalisée et très intéressante.

  Selon moi c’est le point fort du récit, car les enjeux principaux tournent très vite à la bataille générale. Encore plus une fois que les Poisons entrent en jeu. Avec cette nouvelle menace, qui est pourtant l’objet de cette saga, la structure narrative s’alourdit encore et s’effondre sous son propre poids. Ça part définitivement dans tous les sens avec une myriade de protagonistes qui ne savant plus où donner de la tête. Et moi non plus à la fin de ce tome.

Graphiquement c’est plutôt réussi et agréable à l’œil. Le style des différents intervenant se marient bien et l’ensemble est cohérent. Les différents symbiotes sont bien représentés et une belle diversité visuelle est mise en place.

Pour finir, un gros problème se pose concernant la suite de ces aventures. Car nous avons bien un “à suivre” à la fin de ce softcover. Et la continuité de cette histoire s’intitulera Venomized mais sera publiée par Panini dans un 100 % Marvel cartonné au doux prix de 16 € pour cinq épisodes. Pourquoi ne pas le publier dans un softcover Marvel Legacy X-Men Extra ? Mystère. Pour ma part je ne dépenserai pas cette somme pour une histoire qui m’a tout juste diverti mais qui souffre de trop de points faibles. Dommage, je ne connaîtrai jamais la fin.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Marvel Legacy X-Men Tome 2

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Spider-Matt, il y a 2 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #19900

    Spider-Matt
    Modérateur

    Marvel Legacy X-Men Tome 2 se traduit par une baisse généralisée de la qualité des séries mutantes. Là où le crossover Mojo planétaire s’en sort tout juste, X-Men Blue et Old Man Logan s’enfoncent dans des redondances et des facilités scénaristiques affligeantes.

    [Retrouvez l’article de spider-matt à l’adresse [Review] Marvel Legacy X-Men Tome 2]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.