Le 1er collectif comics de France

 


 
 

Goldorak la BD dispo chez Kana

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
22 votants

 

Point(s) fort(s) :


Accessible pour les néophytes.
Intelligent.
Superbe.
L'édition classique, superbe et remplie de bonus.

Point(s) faible(s) :


Un scénario finalement classique


 
En résumé
 

Goldorak éditée par Kana est une grande réussite, même pour ceux et celles qui ne connaissent pas la série animée. Intelligent, accessible et très respectueuse de l’œuvre originale, la BD se paye le luxe d’être un travail artistique à l’alchimie palpable

 
Infos techniques
 

Scénario : Xavier Dorison, Denis Bajram
Dessin : Brice Cossu, Alexis Sentenac
Couleur : Yoann Guillo
Publié il y a 2 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Fulguro-génial !

Goldorak revient en BD chez Kana en 2021 ! Soyons clair.e.s, je ne suis pas du tout de la génération concernée mais, par chance, mon frère aîné regardait un peu Goldorak lors des rediffusions télévisées quand j’étais petit. J’en ai donc des souvenirs flous mais vivaces. En gros fanatique de mecha, il y a une part de moi qui apprécie le look du robot. Forcément, cette BD me faisait de l’œil, d’autant que les quelques images diffusées étaient franchement sublimes.

Fulguro-accessible !

La première bonne nouvelle est que la BD peut parler à des individus n’ayant jamais vu le dessin animé original. Cela grâce à un excellent résumé en début de tome nous permettant de comprendre les tenants et aboutissants. Forcément, il manquera quelques éléments, des clins d’œil, le relationnel développé pendant les 74 épisodes de la série, etc. Mais le récit se lit aisément.

Là-dessus, on peut finalement compter sur le talent des cinq noms associés au récit. Xavier Dorison et Denis Bajram sont des noms connus pour le scénario et leur talent offre un récit au rythme excellent. Démarrant calmement, en posant clairement les enjeux du récit à venir, les scénaristes vont faire monter la tension crescendo pour une efficacité totale.

Alchimie artistique totale

Mais au-delà de ça, on a aussi une osmose parfaite entre tous les artistes réunis. L’alchimie entre les scénaristes, Brice Cossu et Alexis Sentenac est absolue et se ressent par tous les pores. Tous sont motivés par l’envie de rendre hommage à Goldorak. Les compositions sont très travaillées, avec des planches d’une beauté folle, aidée par la somptueuse colorisation de Yoann Guillo aux couleurs chaudes et aux teintes riches en contraste. Cela enrichit le trait déjà détaillé qui permet de retrouver les personnages dix ans après la fin de la série.

Car le scénario nous envoie dans le futur, alors qu’une nouvelle menace se profile et que Goldorak et son pilote sont absents. Évidemment, on va suivre un déroulé assez classique, servi comme déjà dit, par un rythme impeccable. Ce sont surtout les dialogues qui m’ont frappé car ils replongent directement dans l’esprit des animés de cet époque. Le tout est naïf mais les relations sont très bien développés. Tous ces personnages sont crédibles et je pense que c’est ce qui marche dans cette BD Goldorak, on peut absolument s’y plonger en néophyte et se raccrocher à des personnages attachants.

Hommage intelligent

D’autant que les thèmes abordés dans le scénario surprennent et montrent un récit mature et qui parle de sujets récents. Cela traite d’immigration, de la peur de l’autre et je pense que c’est une superbe conclusion pour la série, très logique et actuelle. En tout cas, les fans avec qui j’ai discuté ont apprécié cet aspect ci. Et je trouve cela particulièrement remarquable, utiliser une icône des années 1970 à rebours du bonbon qu’il serait facile de simplement mettre en scène est une preuve d’intelligence. Ici, on n’est pas face à un récit mettant les fans dans une ambiance doudou mais une BD qui traite de thèmes matures et le fait très bien.

Et si vous avez raté le collector, aucune inquiétudes ! La version classique est gavée de bonus qui vous plonge dans les coulisses de cinq années de travail qui ont parues excitantes et terrifiantes.

Bref, la BD Goldorak éditée par Kana est une grande réussite, même pour ceux et celles qui ne connaissent pas la série animée. Intelligent, accessible et très respectueuse de l’œuvre originale, la BD se paye le luxe d’être un travail artistique à l’alchimie palpable. Un véritable plaisir !

 

Ils ont kiffé :

 

Si vous aimez nos contenus, vous pouvez nous soutenir sur Tipeee !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

Les mots clé de cet article
avis critique review

 
Comics Grinch râle beaucoup. Son origine vient de ses nombreuses grincheries envers BvS. Ayant gonflé sa petite amie avec ça, elle lui suggéra d'en parler avec d'autres. Ce fût chose faite. Vénère Grant Morrison, conchie Mark Millar.


Vos commentaires :

Accueil Forums Goldorak la BD dispo chez Kana

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #40374
      Comics Grinch’
      Maître des clés

      Goldorak éditée par Kana est une grande réussite, même pour ceux et celles qui ne connaissent pas la série animée. Intelligent, accessible et très respectueuse de l’œuvre originale, la BD se paye le luxe d’être un travail artistique à l’alchimie palpable

      [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse Goldorak la BD dispo chez Kana]

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.