Posté il y a 4 mois par dans la catégorie Videos
 
 

Spider-man, inventeur du bracelet électronique ? – Les coulisses des cases


Le bracelet électronique est un dispositif utilisé par la justice pour permettre une surveillance tout en permettant à la personne condamnée de rentrer chez elle. Son fonctionnement actuel est donc dû à nul autre que ce bon vieux tisseur, votre joyeux voisin Spider-Man.

La technologie utilisée dans le bracelet électronique est une invention des étudiants d’Harvard, dans les années 60.
Mais comme aucun usage scientifique ou commercial n’ayant pu lui être trouvé, l’idée fut mise au placard.
La technologie existait donc à l’époque, et il n’est pas absurde de se dire que les auteurs du comic-strip journalier dédié à l’homme-araignée en 1977 ait pu en entendre parler.

Par comic-strip, on parle ici d’une bande d’histoire en noir et blanc chaque jour à placer dans le journal. Une page complète en couleur est rajoutée pour l’édition du dimanche.
Ce comic-strip, commencé en 1977 par une équipe créative classique des débuts de Marvel : Stan Lee au scénario et John Romita Sr. au dessin.
Il s’agit de la deuxième équipe créative à travailler sur l’homme-araignée depuis le départ de son co-créateur, Steve Ditko.

En 1977, donc, dans les tous débuts du strip, les deux auteurs  font apparaître, un bracelet électronique.

Mais comment ?

Le sinistre Caïd, prince de la pègre, peut, grâce à ce bracelet, contrôler Spider-Man.
Ce bracelet électronique envoie une décharge électrique à chaque pression d’une télécommande. Ainsi, les mouvements de notre monte-en-l’air de héros sont limités.
Grâce à cet engin, le Caïd est au courant des moindres faits et gestes de Spider-Man, et l’oblige à collaborer avec lui.

Pour quoi faire ? Hé bien, se faire élire maire de New York.

Toujours est-il qu’un juge du Nouveau Mexique lit ce comic-strip dans le journal d’Albuquerque.
Son nom est Jack Love, et cela lui donne une idée : pourquoi lui, juge à la cour d’instance, ne pourrait-il pas faire la même chose que le Caïd dans cette histoire ?
Contrôler plus facilement les prisonniers, de la même façon que Spider-man avec le bracelet est contrôlé, les empêchant ainsi de s’échapper ou de faire du mal aux autre détenus ?

Grâce à cela, les conditions d’emprisonnement se sont un peu améliorées, grâce à une idée toute droit sortie d’une histoire pour super-héros.
Comme quoi il ne faut jamais prêter crédit à ceux qui crient que notre littérature illustrée ne sert à rien et ne serait qu’un torchon d’inculture crasse, et n’a aucun impact réel sur la société.

Mais pour cela, il faut parfois, en effet, jeter un œil, sous les coulisses des cases.

[signoff1


 
Bibliothécaire le jour, Vidéaste Comics la nuit. Lecteur plus ou mois véhément de comics, il en parle avec plus ou moins de tact, dans des vidéos plus ou moins travaillées.