Posté il y a 2 mois par dans la catégorie Videos
 
 

La grossophobie dans les comics de super-héros : quel constat ?

Aujoud’hui, nous allons parler d’un sujet sensible et peu abordé. En effet, la grossophobie, dans les comics ou dans le monde réelle reste tabou. Encore plus dans un domaine de fiction aussi idéalisé.

grossophobie comics

Dans les comics et leurs dérivés, l’écrasante majorité des super-héros est représentée sous les traits de personnages minces et musclés mais rarement en surpoids. En effet, les personnes de fortes corpulences sont peu représentées comme si l’adjectif « gros » était peu compatible avec l’image des super-héros.

Peut-on dire que les comics propagent la grossophobie ?

Que ce soit chez DC Comics ou chez Marvel, les comics posent plus souvent un regard critique voire négatif sur les gros en les cantonnant aux rôles de méchants ou de « gentils rigolos » de second rang. On peut bien entendu penser à Foggy chez Daredevil, personnage un peu rond.

Même sans véritablement parler de grossophobie, les comics super-héroïques semblent hésitants quand il s’agit de mettre en avant un héros de forte corpulence. Du Pingouin de Batman au Blob des X-Men, en passant par quelques figures féminines rondouillardes.

On assiste donc à une forme d’uniformisation dans les représentations physiques des personnages. Des individus très musclés ou des femmes très fines et c’est tout, à quelques exception près.

Amazing Geek vous propose d’analyser les raisons de cette sous-représentation des personnes à fortes corpulence dans les comics. N’oubliez pas de vous abonner à sa chaîne.