Posté il y a 1 mois par dans la catégorie Dossiers
 
 

We Are Robin ! Episode 5

Nous voilà au bout de We are Robin ! La chronique est revenue sur les différentes identités de Robin et son intérêt dans l’univers de Batman ! Aujourd’hui, concluons tout cela en se demandant à quoi sert Robin dans le Batverse !

Vous pouvez retrouver les épisodes précédents :

Dick Grayson ici

Jason Todd ici

Tim Drake et Stephanie Brown ici

Damian Wayne ici

robin batman

Dans le dernier épisode, nous revenions sur Damian Wayne, le garnement parmi les Robin. Batman a eu des relations tendues avec lui du fait de son éducation. Il est le dernier Robin en date et à partir de là, on peut donc répondre à la question initiale que nous nous étions posés : A partir de quel critère juge t-on de l’utilité d’un personnage ?

 

Robinutile ?

L’une des principales remarque que j’entends vis a vis de Robin tient en une question : “A quoi sert Robin dans un monde où nous avons Batman ?

Pour beaucoup Batman est puissant, très puissant, trop puissant ! A tel point que la majorité de ses histoires ne fonctionnent que parce qu’il est là. Batman représente SES histoires et, par extension, il n’aurait besoin de rien ni personne.

Néanmoins, le personnage fonctionne continuellement sur les relations qu’il a avec les autres, ennemis ou alliés. Ces derniers sont des moteurs pour lui permettre d’avancer. Au passage, cela permet de nous proposer des histoires passionnantes, comme Silence, Under The Hood ou les très longs runs récents de Snyder ou King. Le relationnel est donc important chez Batman.

Egalement, affirmer que Robin est inutile écarte que Batman a passé très peu de temps sans lui. L’idée même émanant de Batman est celle d’un homme torturé et brisé.

De fait, il aura toujours besoin de s’appuyer sur les autres pour avancer et combattre ses démons intérieurs. Les auteurs ont d’ailleurs très souvent offert un développement plus important à n’importe quel Robin au détriment de Bruce. Pour s’en apercevoir, il suffit de lire les critiques concernant l’ennui que l’on peut ressentir face à Batman.

We are robin Jason Tim Dick Damian

Robin : la lumière dans les ténèbres !

Robin est un symbole bien plus grand que Batman, il a un intérêt immense au sein de l’univers du Dark Knight. Il EST le personnage créant le lien entre Batman et le lecteur. Dans la même dynamique que Bucky (inspiré par Dick Grayson) et Captain America ou Watson et Holmes, il permet au lecteur de rentrer dans une histoire où le personnage principal est souvent bien trop éloigné du commun des mortels.

Car si Batman est l’archétype du justicier sombre, il a tout de même adopté un enfant terrifié et seul afin d’en faire un héros. Par la même occasion, cela a permis aux lecteurs de trouver une porte d’entrée crédible dans son univers.

Être Batman relève de l’impossible, vous me direz être Superman ou Wonder Woman l’est également mais le Chevalier Noir a été façonné ainsi. Batman a créé Robin, un personnage qui va vivre ses aventures et les faire partager au lecteurs aux travers de ses yeux.
Robin n’est pas Batman, mais sans lui jamais, nous n’aurions pu vivre ses aventures avec autant d’intérêt, jamais il ne serait aujourd’hui si populaire et pour finir nous ne pourrions le considérer comme l’un des plus grand héros au monde.
Robin est le lecteur, le lecteur est Robin NOUS SOMMES ROBIN ! 
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Quand il n'est pas en hibernation ComicsQuest parle beaucoup (trop) de Bucky Barnes. Accro aux sidekicks et à Scott Snyder, il est ce qu'on peut appeler l'atout "jeune" de la bande.