Posté il y a 2 mois par dans la catégorie Dossiers
 
 

Jason Todd – La face sombre de Batman – We are Robin Episode 2

Bienvenue dans We are Robin ! Une chronique qui revient sur les différentes identités de Robin et son intérêt dans l’univers de Batman ! Aujourd’hui : Jason Todd, le deuxième Robin est l’objet de notre analyse.

Vous pouvez relire l’épisode 1 consacré à Dick Grayson ici.

Rappelez-vous : vint un moment où Dick Grayson chercha son indépendance. Pour s’accomplir, il abandonna le nom de Robin et devint Nightwing dans les New Teen Titans de Marv Wolfman et George Pérez.

Jason Todd Batman Robin

Chute et tragédie

Peu après ses évènements et bien avant que le public considère Nightwing  comme un excellent personnage, l’idée a rapidement été de remplacer Grayson par un autre Robin. En Mars 1983, Jason Todd fait sa première apparition.

Créé à l’origine comme la copie conforme de Dick Grayson, Jason vit ses premières années sans être un réel personnage. Il traduit ainsi l’impossibilité pour les lecteurs de se détacher de ce dernier.

Il est aimé pour ce qu’il n’est pas et créé par dépit. Seulement, les scénaristes choisiront rapidement de changer de cap en changeant drastiquement Jason. Il devient un enfant de la rue ayant tenter de voler les pneus de la Batmobile. Orphelin, impulsif, violent, Jason ne supporte pas l’autorité de Batman et résume à lui seul le terme : tête à claque.

Jason est mort, Vive Jason !

Pour la première fois en 40 ans, la recette ne prend pas. Robin version Jason ne touche personne et n’apporte pas la chaleur de son prédécesseur, on le hait et personne ne veut de lui en Robin. La suite on la connait : l’arc connu sous le nom Un Deuil dans la Famille apporte une conclusion tragique à Jason. Il meurt, tabassé par le Joker à coups de pied de biche.

Cela créé un des traumatismes les plus importants de la vie du Chevalier Noir, ainsi qu’un des récits les plus marquants de son époque. N’importe qui a certainement en tête cette image où Batman tient le cadavre de Jason Todd.

Pourtant tout aurait pu être évité, peu avant sa mort un double numéro était à disposition afin de sauver ou non le jeune homme. Le destin aura malheureusement joué un dernier mauvais tour au personnage. Démonstration est faite que personne ne voulait réellement de lui. Peut-être que dans sa mort, il aura trouvé sa petite heure de gloire.

jason rrobin 80 ans

En 2005, plus de 20 ans après Un deuil dans la famille, Judd Winick scénarise Under The Hood. Dans cet arc de la série Batman, Jason Todd revient sous les traits de Red Hood, un assassin.

Enfin, le personnage va trouver son public, s’émancipant comme Dick. Mais à quel prix ?

Robin : coquille de tourments ?

Avec les deux premiers Robins, on peut déjà établir un constat : si l’acolyte de Batman apporte quelque chose de vigoureux à ses aventures, il est celui sur lequel les scénaristes vont s’appuyer pour créer les tourments de Bruce. Chacune des blessures, perte de morale voire tragédies ne sont pas réellement du fait de Dick ou Jason mais bien de leur mentor.

Bon nombre d’auteurs ont ainsi pu pointer du doigt la responsabilité du Dark Knight dans chacun des évènements tragiques de la Bat-Family. Des numéros du Detective Comics de James Tynion IV mettant cela en avant.

Dans Under The Hood dont je parlais plus haut, Winick ne cesse de pointer du doigt la responsabilité de Batman.

Comme un parent à qui l’on reprocherait un accident arrivé à son enfant, Batman s’engage avec chacun de ses Robins. Il encaisse leur fougue et leur irresponsabilité. Logique puisqu’il est leur mentor mais aussi Bruce Wayne, leur père adoptif.

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


Les mots clé de cet article
Batman Batman & Robin Jason Todd Red Hood Vidéos

 
Quand il n'est pas en hibernation ComicsQuest parle beaucoup (trop) de Bucky Barnes. Accro aux sidekicks et à Scott Snyder, il est ce qu'on peut appeler l'atout "jeune" de la bande.