Posté il y a 2 semaines par dans la catégorie Dossiers
 
 

Dick Grayson – We Are Robin ! Episode 1

A partir de quel critère juge t-on de l’utilité d’un personnage ?

dick grayson robin

C’est une question tout a fait recevable selon moi à une époque ou les reviews, essais et analyses affluent principalement sur le web. Ceci permet à quiconque de donner son opinion sur un médium ou un sujet lui tenant particulièrement à cœur. Cependant, à trop analyser, on finit par lancer des débats, accompagnés parfois d’opinions disons discutables.

Très récemment plusieurs internautes discutaient comics. L’un d’eux s’est alors interrogé sur l’utilité du personnage de Robin.

Célébrant son 80ème anniversaire cette année, j’ai décidé de faire un bref retour sur un symbole souvent moqué mais d’une importance cruciale au sein de l’univers DC. Commençons donc par Dick Grayson, premier Robin !

Éclosion du premier Robin !

Premier des Robin, Dick Grayson apparait pour la première fois en avril 1940 dans Detective Comics #38.

Au départ, l’utilité du personnage est clairement définie. Il vise à attirer un public jeune et rendre les aventures de Batman plus accessibles.

Faire en sorte que le Chevalier Noir soit accompagné d’un jeune acolyte permet au jeune lectorat une meilleure incursion et un socle d’appui. Dès qu’il apparait, le personnage devient presque aussi populaire que Batman. La fougue de Grayson mais aussi son parcours d’orphelin aide énormément certains enfants qui, à cette époque peuvent vivre des temps difficiles.

Batman – Robin : Duo dynamique

Surnommé le Dynamic Duo, Batman et Robin gagnent rapidement une aura plus grande que Batman seul. La réussite du duo réside notamment dans leurs dualités et leurs vécus ainsi que dans les dialogues où le taciturne Batman doit souvent faire face à l’intrépide Robin.

Le Boy Wonder comme on l’appelle n’est en effet pas aussi stratège que son mentor. Il fait plus d’erreurs, se précipite souvent trop vite et manque de concentration. Ainsi, certains enfants peuvent voir en Robin un reflet de leurs propre fougue et désir de faire comme les grands, le tout un peu plus rapidement.

Dès lors, la création de Dick Grayson va permettre au titre Batman de doubler ses ventes et d’accueillir un nouveau public. Le pari était risqué mais c’est une totale réussite. Dès lors, l’éditeur va énormément s’appuyer  sur le rouge gorge des dizaines d’années durant.

Cependant, les auteurs vont rapidement faire évoluer leur poule aux œufs d’or. Dick Grayson étant le premier Robin, il finira par choisir une voie qui deviendra presque héréditaire chez les autres Robins : l’émancipation. En tant qu’enfant, il doit se détacher de son mentor, devenu une figure paternel : Batman.

dc robin

Bien entendu, pour Batman mais aussi pour les lecteurs ce sera un choc. Tous tombent de haut quand celui-ci quitte son nid pour s’envoler hors de Gotham. Un envol douloureux mais décisif pour l’évolution de Grayson et du R qu’il arborait autrefois. On dit donc au revoir à Robin, Dick Grayson enfilant (tardivement) le costume de Nightwing ! Ceci sous les plumes de Marv Wolfman et George Pérez dans les New Teen Titans !

On note alors déjà que Robin est important. Dick Grayson a permis au lectorat de se sentir proche d’un personnage. Par son âge, évidemment, il immerge facilement le jeune lectorat de l’époque. Au programme prochainement : Jason Todd !
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


Les mots clé de cet article

 
Quand il n'est pas en hibernation ComicsQuest parle beaucoup (trop) de Bucky Barnes. Accro aux sidekicks et à Scott Snyder, il est ce qu'on peut appeler l'atout "jeune" de la bande.