Posté il y a 5 mois par dans la catégorie Videos
 
 

Les X-men ne tuent pas les gens ? L’incohérente logique de Jim Shooter


Dans les années 1980, Jim Shooter, le très controversé éditeur en chef de la maison d’éditions Marvel entre 1979 et 1987, développe un discours paradoxal au sujet des histoires de super-héros qu’il supervise. C’est notamment le cas au sujet des X-Men. En effet, la violence des intrigues X-Men de l’époque semble le déranger.

Le terrible et magistral arc final du Phénix noir dans les X-Men, développé par Chris Claremont et John Byrne a quelque peu dérangé Jim Shooter. Ainsi, sa position morale hautement élevée en tant que gardien de la maison Marvel, le poussa à dire que Phénix devait payer pour ses meurtres.

La déclaration de Shooter à l’époque était sans équivoque :

“Mes héros ne tuent pas les gens”

Cette noble affirmation ne résiste pourtant pas à l’examen minutieux des aventures des X-Men de cette période. Si Jean Grey ne semble pas porter a posteriori le fardeau de la fureur destructrice du Phénix noir, le bourru des X-Men, Wolverine, (ou Serval pour les anciens lecteurs des éditions Lug) semble mettre à mal l’affirmation de Jim Shooter.

AMAZING GEEK vous propose de revenir sur l’incohérente logique de l’éditeur en chef de Marvel. Pour cela, il confronte les contradictions de son discours avec les productions qu’il supervisait, à travers l’exemple du célèbre groupe des X-Men.

N’oubliez pas de partager la vidéo.

Et pour vous abonner, c’est juste ici !


Les mots clé de cet article
Bob Zombie Vidéos violence X-Men