Posté il y a 1 mois par dans la catégorie Dossiers
 
 

DC Comics : une période de turbulences ?

Si vous suivez l’actualité du comics outre atlantique, alors vous savez que DC Comics traverse une période plutôt difficile en ce moment.
J’ai donc décidé de m’essayer pour la première fois à la rédaction d’un article, en m’intéressant à ce phénomène qui fera date dans l’industrie du comics.

 

Vous vous en doutez, les objectifs des éditeurs Marvel et DC Comics diffèrent fondamentalement des ambitions des auteurs.

Un auteur souhaite que sa série rencontre du succès, qu’elle plaise au public. Le but étant de se faire connaitre et pouvoir continuer a raconter ses histoires le plus longtemps possible.

Les gros éditeurs eux doivent faire fructifier leurs licences. Générer un maximum de profits pour satisfaire les actionnaires et les grands dirigeants. Le but ici n’est pas de créer un pamphlet anti capitaliste, loin de là. En effet les licences de ces éditeurs sont fortes et peuvent être un bon moyen pour des auteurs/artistes de se faire connaitre du grand public. Afin de présenter plus tard leurs propres travaux.

Il est cependant évident que ce système de grosses entreprises montre ses limites dans la production d’œuvres artistiques. Tout est planifié selon différentes stratégies pour attirer le lecteur.

Des stratégies d’éditeur pour vendre plus !

Dans le cas de Marvel la stratégie est claire : multiplier les relaunch et les retours au numéro 1 (parfois sans même changer l’équipe créative). Ceci s’accompagne d’events aux multiples tie-ins afin de vendre toujours plus de numéros. Sans compter le nombre de plus en plus indécent de couvertures variantes pour titiller la corde sensible des collectionneurs !

Concernant DC Comics, la stratégie est clairement moins définie et est encore aujourd’hui assez instable. Mais on peut la résumer ainsi : innover le plus souvent possible et changer régulièrement d’angle d’attaque.

Derrière ces décisions, le nom d’un homme ressort : Dan Didio, éditeur en chef au côté de Jim Lee au sein de DC.

La fin de l’ère classique et le début des changements !

Les grands bouleversements sont arrivés peu de temps après la conclusion de Brightest Day, et l’initiative de Flashpoint.

Le but de ce dernier event était de permettre à DC Comics de prendre un nouveau départ en s’inspirant de son concurrent. Un relaunch massif de ses titres avec retours au numéro 1 et modernisation des récits et des héros.

Mais le but de cet article n’est pas de dresser un bilan de l’ensemble des initiatives de DC (probablement dans un autre article si vous êtes sage). Mais il est aujourd’hui clair que ce premier événement est le premier d’une longue lignée.

On citera pêle-mêle le New 52, l’initiative DC You avant d’arriver à l’initiative Rebirth. Celle-ci sera ensuite considérablement ralentie avec les délais de Doomsday Clock (event lié à tous les mystères de l’ère Rebirth) et la diminution significative de son importance. Parallèlement à cela la montée en puissance du scénariste star Scott Snyder chez DC se fait sentir. Son événement Métal est devenu le plus gros event DC depuis Final Crisis  et a conduit à l’ère de New Justice et l’initiative de New Age of Heroes.

Enfin d’autres stigmates comme la disparition du label emblématique Vertigo, et le lancement d’un label « adulte », le Black Label, qui peine encore aujourd’hui à trouver une identité propre.

Comme vous le voyez, l’ensemble est finalement plutôt chaotique, et encore tout ceci n’est qu’un résumé des principaux évènements qui ont secoué l’éditorial de chez DC Comics. Et tout ceci n’a pas permis d’assurer des ventes suffisantes.

Cette situation à conduit à l’élaboration d’une dernière stratégie, qui conduira aux débuts du grand chamboulement DC !

La 5G et l’éviction de Dan Didio !

Derrière le terme 5G ne se cache pas une technologie vous permettant de jouer encore plus vite à candy crush, non pas du tout. Le terme G fait référence au mot Generation, et à un vaste plan de relance de Dan Didio.

Si tous les détails ne sont pas connus, le seul fait dont on soit sûr est que cela s’accompagnait d’une remise a plat totale de l’univers DC. Une réorganisation de l’ensemble de la chronologie DC de ses débuts jusqu’à aujourd’hui. La chronologie sera divisée en 4 grandes générations, ou 4 grandes phases.

Et vous m’avez certainement vu venir, j’ai bien dit 4 et non 5, alors qu’est-ce que cela signifie ? Tout simplement que la cinquième génération devait arriver pour remplacer l’ère actuelle.

Si on en sait très peu à ce sujet, de nombreuses spéculations ont vu le jour. Celles-ci pointaient toutes vers un remplacement progressif des grandes figures (Batman, Superman, etc.) par de nouveaux héros, plus jeunes et aux origines plus diverses. Le but étant de changer la tonalité des récits, dynamiser les histoires en recréant une nouvelle mythologie. Les héros iconiques seront gardés pour des récits plus spécifiques et moins contraints par la continuité.

Un projet mort dans l’œuf ?

Si rien n’a été totalement prouvé, différentes rumeurs se sont retrouvées confirmées par la confirmation de différents récits recyclés. Notamment une histoire sur Batwing par John Ridley !

L’initiative devait progressivement se faire et de nombreux one shot avaient d’ores et déjà été annoncés. Les prémices auraient même dû se faire dans la grande conclusion de l’ère Snyder : Death Metal actuellement en cours !

De même une certaine restructuration était déjà en cours. Par exemple l’arrêt précipité du run de Tom King sur Batman, et une coupe sèche dans la seconde saison de The Green Lantern (Morrison/Sharp) passant de 12 à 8.

Dans un premier temps, on a cru que le projet ne verrait (mal ?) heureusement pas le jour, avec pour cause l’éviction brutale de Dan Didio le 21 février 2020 après 10 ans de loyaux services. Pourtant, un numéro Generations sortira en décembre. A voir si cela va continuer tel que l’éditeur l’avait prévu ou si cela a été modifié.

Les causes du renvoi de Dan Didio ne sont pas explicites. Mais plusieurs rumeurs font état de conditions de travail qui se sont dégradées sous l’effet de la pression mise par le projet 5G. Un certain forcing pour le caser dans de nombreux récits, dont celui de Snyder qui ne voyait pas cela d’un très bon œil !

Fin de l’ère Didio et premières conséquences !

Les premières conséquences n’ont pas tardé !

L’initiative 5G s’est mise à l’arrêt, la transition de James Tynyon IV sur Batman s’est transformée en CDI et le run de The Green Lantern a retrouvé ses plans initiaux.

En parallèle de cela, l’événement Death Metal est devenu de plus en plus grand. Rallongeant son histoire et s’offrant de plus en plus de tie-ins mois après mois, imitant ainsi la méthode Marvel.

Ses premiers changements peuvent sembler anodins. En effet ceux-ci ne constituent pas une véritable révolution, mais plus un retour au statut « pré-5G ». Néanmoins ce pas en arrière est assez significatif et est une première dans l’histoire de l’industrie, surtout quand de tels projets sont en œuvre avec autant d’auteurs impliqués.

L’arrivée du Covid !

La crise du Covid-19 a porté un coup supplémentaire à la santé de DC Comics. Entre un arrêt de production, des délais augmentés et un changement de distributeur, cette période a été source de nombreux bouleversements pour l’éditeur.

Quand le marché a finalement retrouvé un fonctionnement presque normal, c’est là que les nouvelles décisions ont été prises, et qu’un choc terrible va frapper l’industrie du comic book.

Et la vague de licenciements !

DC Comics va être frappé par une énorme vague de licenciement. Mark Doyle, Bob Harras et de nombreux autres éditeurs sont ainsi remerciés. De même que des représentants du marketing et de la communication. Egalement des responsables de la plateforme de streaming DC Universe qui rend l’âme au profit du projet HBO Max.

Un énorme coup dur qui s’accompagne d’énormes restructurations qui sont encore loin d’être terminées.

On peut citer une diminution drastique du nombre de publications, et un développement considérable de l’offre numérique. Environ 25 % du secteur papier devraient rejoindre le catalogue en ligne.

Des conséquences se faisant déjà sentir !

Batgirl, certains titres Justice League ou encore Supergirl, etc. Plus d’une dizaines de titres ont été annulés ou alors non reconduits après la fin du run en cours.

DC a récemment choisi un nouveau manager général en la personne de Daniel Cherry. Son impact sur les publications DC devrait se faire sentir dés 2021. Jim Lee étant également accompagné par deux éditrices pour l’assister dans son rôle de publisher-in-chief. Marie Javins s’occupera des publications numériques. Quant à Michele Wells, elle se concentrera sur les publications jeunesse. Deux axes forts de la nouvelle stratégie éditoriale de DC Comics.

Malgré cela, le flou demeure sur le futur de DC, il est certains que les questions sont encore nombreuses. Comment va s’articuler le futur des titres secondaires DC ? Mini séries ou organisation en plusieurs saisons ? : Quel avenir pour le DC Black Label véritable porte de liberté pour ses auteurs ? Quelle sera la direction après la fin du run de Scott Snyder ?

Un avenir sombre ou plein d’espoirs ?

A l’heure actuelle il est impossible de pouvoir trancher sur la question.

Certains projets comme le « Other History of DC Universe » de John Ridley sont finalement confirmés. Une maxi série sur Rorschach par le duo Tom King/ Jorge Fornes. Ou encore le projet Batman/Catwoman enfin confirmé pour décembre, toujours dans le Black Label. Un label encore bien vivant donc. Scott Snyder lui-même semble avoir quelques projets liés au label, donc wait and see…

D’autres auteurs influents de DC comme Tom Taylor, Mariko Temaki ou encore Ram V prennent de plus en plus d’ampleur et confirment avoir de nombreux projets sous le coude. Ceci laisse entrevoir un peu d’espoir sur le futur des comics DC.

Décembre : la fin d’une ère, le début d’une nouvelle ?

Les propos récents de Jim Lee au DC Fandome sont clairs : la 5 G n’aura pas lieu ! Cependant il est certain que les nombreuses idées à l’origine du projet seront recyclées progressivement dans de futures publications.

Décembre sera une période charnière. En effet ce mois marquera la fin de Death Metal avec de nouveaux one shot dont un avec Geoff Johns, laissant entrevoir les secrets du DC universe. Les sollicitations laissent à penser que la ligne éditoriale de 2021 se dévoilera à cette occasion.

De plus l’event  « Endless Winter » se déroulera sur l’ensemble du mois de Décembre avec 9 numéros dispatchés dans toutes les séries du mois. Un récit encore une fois censé révéler de nombreuses choses et servant de coupure à l’ensemble des séries DC.

Nul doute que Janvier sera une nouvelle période. Retour au DC classique, nouveaux personnages ? Nouvelles organisations des plans de publication ? L’impatience est forte !

Il apparait donc que la crise que traverse actuellement DC n’est pas arrivée par hasard. Depuis quelques années l’instabilité était de mise, et le rachat en 2018 par la société AT&T était autant de signes que la situation allait s’aggraver. Affaire à suivre !

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi


Les mots clé de cet article
Dan Didio DC Comics Dr. Comics Jim Lee Urban Link Vidéos

 
Thésard dans sa dernière ligne droite. Passionné de récits d'aventures (policier, SF, Fantasy, S-H...) que ce soit en Film, séries, jeux videos, romans et bien sur l'ensemble du 9e art !