Posté il y a 4 mois par dans la catégorie Dossiers
 
 

Calendrier de l’Avent 2019 LesComics.fr ! Case 20

Ho ho !

Cette année encore, LesComics.fr fait son Calendrier de l’Avent comics !

Au programme : chaque jour, un comics différent proposé par un chroniqueur du collectif et qu’il considère comme un cadeau de Noël indispensable aux fans de bande-dessinée. Bref, préparez votre liste de Noël, si vous êtes en panne d’idées, on est là pour vous aider !

 

Aujourd’hui, c’est Ginlange qui nous parle de :

 

isola-tome-1

 

Brenden Fletcher et Karl Kerschl, deux amis de longue date travaillant ensemble depuis plusieurs années dans le monde du comics, rêvaient depuis longtemps d’une série qui leur soit propre. Un univers créé de toutes pièces, une création personnelle dont ils rêvent depuis leur tendre enfance. Isola est un projet de longue haleine, pierre après pierre, année après année, le projet trouvait des contours plus nets, se densifiait, mutait également. Pour enfin (re)naître en 2018 chez Image Comics. Ce long processus explique sans doute ce sentiment de perdition dans un univers plus grand qu’il n’y parait, dès les premières pages franchies, des que nous pénétrons dans ce monde…

On découvre, bribes par bribes, un univers fascinant et homérique, sous des traits formidablement poétiques. Le récit passe rapidement en second plan, derrière ce voyage sensitif, à l’économie de parole salutaire, où les images parlent bien plus que les mots. Végétations, animaux, émerveillement et menaces, tous tour à tour sublimés par une colorisation d’une grande finesse. L’éditeur et les auteurs eux-mêmes font le parallèle avec l’univers de Miyazaki, comparaison pouvant facilement paraître galvauder. Pourtant elle est ici totalement justifiée. Comme dans les films du maître de l’animation japonaise, l’univers est aussi poétique que dangereux, aussi fascinant qu’indomptable.

Au centre de cette errance, Olwyn et Rook deviennent rapidement le cœur du récit, une relation naissante, complexe et d’une profonde justesse que l’on découvre au fil des pages, en même temps qu’elles. La grande force d’Isola est sans doute l’exigence de sa narration, tout en ellipses et implicite, demandant une lecture active et au combien plus passionnante. À la fin de ce premier tome, des tas de questions restent en suspens, et d’autres ne demandent qu’à être posées. Le voyage ne fait que commencer…

Récit aussi fascinant que poétique, Isola est sans doute l’une des plus belles créations de l’année, univers dense et personnages complexes, pour une lecture sensitive et d’une grande justesse, à ne louper sous aucun prétexte.

Il est édité chez Urban Comics et est disponible un peu partout chez vos libraires comics ou chez notre partenaire, Excalibur Comics !

A demain pour l’ouverture de la Case n°21 du Calendrier de l’Avent comics !
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Ginlange est un peu comme Bruce Wayne, mais en mieux. Aimant cinéma et comics, et parfois les comics au cinéma, il essaiera de partager au mieux ses coups de cœur et coups de gueule avec vous, pour votre plus grand plaisir. Ave Lynch.