Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Star Wars Destiny, jeu de cartes et de dés à collectionner

 
Not' Note
 
 
 
 
 


Vos notes
sois le premier

 

Point(s) fort(s) :


Mécanique de jeu excellente
Capacités et pouvoirs qui collent bien aux persos
Design assez sympa

Point(s) faible(s) :


C'est cher si l'on est collectionneur
Éditeur qui ne respecte pas beaucoup ses clients


 
En résumé :
 

Star Wars Destiny est un excellent jeu de cartes et de dés à collectionner où le thème s’intègre parfaitement à la mécanique. Bien que taillé pour le jeu compétitif, il demeure très agréable et accessible pour les joueurs occasionnels. Si vous êtes fan de Star Wars et de jeux, Destiny est un incontournable.

 
Infos techniques
 

Auteur(s) : Lukas Litzsinger & Corey Konieczka
Langue : VF
Nbr de joueurs : 2 (jouable jusqu'à 6 mais totalement anecdotique)
Age minimum : 10 ans
Durée d'une partie : 30 minutes
Prix conseillé : Pack de démarrage à 30€
Disponibilité : Disponible en boutiques spécialisées
Editeur(s) : :
 
Publié il y a 1 semaine par

 
Dans le détail...
 
 

S

tar Wars Destiny est un jeu de cartes et de dés à collectionner à la mécanique originale pour 2 joueurs. Se déroulant dans l’univers étendu de la franchise, on y trouve ainsi des personnages issus des différents médias (ciné, série animée, comics, jeux vidéo).

Comment ça se présente ?

Star Wars Destiny (je suis flemmard, vous le savez, donc par la suite j’utiliserai l’acronyme SWD pour parler du jeu) est donc un jeu de cartes à collectionner. Cela veut donc dire que vous allez faire vos achats dans une boutique de jeu, en commençant par prendre un starter (boîte qui contient les cartes de bases, les jetons et tout le nécessaire pour jouer) et si cela vous a plu et que vous voulez aller plus loin, vous pourrez par la suite acheter des boosters (petits paquets contenant 5 cartes et un dé) pour améliorer votre jeu.

SWD c’est ce que j’appelle un méta deck-building. En gros, avec les cartes que vous possédez dans votre petite collection, vous allez construire un paquet en essayant de l’optimiser au maximum pour latter vos adversaires.

 

Le principe du jeu

Le principe est simple. Vous avez devant vous des cartes de personnages avec des points de vie, tout comme votre adversaire. Pour gagner, deux options. Soit vous réduisez à néant les points de vie des persos de votre adversaire, soit vous avez réussi à ce que votre adversaire n’ait plus de cartes ni dans sa main, ni dans sa pioche.

Pour cela chacun prépare chez lui, tranquillou bilou, son petit paquet de cartes qu’il choisit dans sa collection. Seules restrictions :

  • Chaque personnage à une valeur de “construction” et l’on ne peut inclure pour plus de 30 points de persos pour son deck. Chaque perso que vous choisissez est accompagné d’un dé minimum (pour la majeure partie d’entre eux on peut choisir de les jouer avec deux dés, mais leur valeur de construction en est drastiquement augmentée).
  • On ne peut mélanger les cartes “héros” et les cartes “vilains”. Donc, si vous avez choisi Luke Skywalker comme perso, n’espérez pas réunir la petite famille en l’acoquinant avec Dark Vador.
  • Les personnages que vous avez choisi sont d’une couleur précise, vous ne pouvez qu’inclure des cartes dans votre deck des cartes qui correspondent à ces couleurs et des cartes grises (sans affiliation). En effet, chaque personnage est affilié à une faction symbolisée par une couleur. Les personnages militaires sont rouges (ex : Leia, Amiral Ackbar, Capitaine Phasma,…), ceux qui maîtrisent la force sont bleus (Obi Wan, Dark Maul, Palpatine, Vador,…) et les filous (escrocs, arnaqueurs, contrebandiers, mercenaires…) sont jaunes (Jabba, Han Solo, Lando Calrissian, Jango et Boba Fett,…)
  • On doit inclure précisément 30 cartes (sans compter les persos qui vont rester devant nous puisqu’on est censé les incarner).

 

Comment ça se joue ?

Chacun son tour, on a le droit de faire une action parmi :

  • Activer une carte (le plus souvent cela voudra dire lancer les dés correspondant à cette carte)
  • Résoudre un ou plusieurs dés qui montrent le même symbole
  • Défausser une carte pour relancer tout ou une partie de ses dés (genre si les dés que l’on a des faces pourries)
  • Passer (en gros attendre de voir ce que l’adversaire va faire)
  • Jouer une carte de sa main
  • Réclamer le champ de bataille (dire “je passe pour tout le reste de la manche, mais je bénéficie d’un bonus en contrepartie”)

Pour être bref, cela veut dire qu’à mon tour, je vais essayer de jouer des cartes de ma main qui vont me permettre de faire des dégâts à mon adversaire, soit en les infligeant directement (ce qui est plutôt rare et coûteux) soit en jouant des équipements et soutiens qui vont rester en jeu et qui ont un dé. Je pourrai par la suite activer ces cartes pour lancer leur dé.

Je vais aussi jouer des cartes pour “gêner” l’adversaire, en lui enlevant ses dés, en lui faisant perdre des cartes, etc.

Pour essayer de flinguer mon adversaire, je vais donc “activer” les cartes que j’ai devant moi (mes persos que j’ai depuis le début et toutes améliorations et soutiens que j’ai joué par la suite), plus simplement : je vais lancer le ou les dés de la carte que j’active.

Il y a 10 symboles que l’on peut trouver sur les dés (oui, les dés ont 6 faces, ils n’auront pas tous les 10 symboles différents, vous l’aurez compris).

  • Les dégâts d’explosion (qui vont endommager les persos de l’adversaire selon son choix)
  • Les dégâts de à distance (là, c’est moi qui choisi)
  • Les dégâts de mêlée (là aussi, je choisis)
  • Les ressources (de l’argent pour payer les cartes que je veux jouer)
  • Les boucliers (qui me permettent de poser un jeton bouclier sur un de mes persos pour prévenir 1 point de dégât)
  • Les faces de disruption (pour faire perdre de l’argent à mon adversaire)
  • Les faces de défausse (pour le forcer à jeter au hasard une carte de sa main)
  • Les faces de “special” (qui déclenchent un pouvoir associé à la carte à laquelle le dé appartient)
  • Les faces de focus (qui permettent de tourner un autre dé vous appartenant sur la face de votre choix)
  • Les faces vierges (qui ne servent à rien, juste à témoigner que vous avez fait un jeté de dé pourrave)

La règle d’or est que lorsque l’on choisit de résoudre des dés comme action, on ne peut résoudre que les dés qui montrent le même symbole. Donc à mon tour, je ne peux pas à la fois infliger des dégâts de mêlée et à distance.

Le jeu est assez complet (bien que très facile à comprendre), je ne perdrai pas plus de temps dans les explications qui, soyons honnêtes, ne vous permettrait pas de saisir toute la richesse de Star Wars Destiny. Parfois, il faut essayer pour bien tout comprendre…

 

I got a bad feeling about this…

J’avais des appréhensions quant à ce jeu… Je n’aime pas les dés, je n’aime pas les jeux à collectionner et les adaptations de licence célèbres sont rarement gage de qualité…

Finalement, après que mes amis m’ont dit “Si ! Le jeu est super, essaye !”, je me suis laissé tenter.

Résultat, j’y ai joué pendant 2 ans, claqué des centaines d’euros, participé à une vingtaine de tournois (plus ou moins prestigieux, avec des résultats plus ou moins bons). Parce qu’il est vrai que le jeu est excellent. Il est à la fois fluide (les actions et les tours de jeux s’enchaînent rapidement), simple d’accès (les règles basiques tiennent sur une page A4), et très stratégique à bien des niveaux (gérer le tempo de la partie, organiser ses actions, créer son deck…).

Le design est en plus assez joli, avec l’utilisation uniquement d’illustrations dessinées (dans un style assez réaliste, on reconnaît parfaitement les acteurs), et l’utilisation de l’univers Star Wars parfaitement maîtrisée et adaptée au jeu. Par exemple, Palpatine est très très fort mais coûte tellement cher que vous ne pouvez profiter pleinement de son pouvoir que si vous le jouez seul, Qui-Gon a le pouvoir d’infliger des dégâts lorsqu’on lui met des boucliers, le dé de Yoda n’a pas de face nulle mais il n’a aucune face de dégât. Bref, c’est réalisé avec cohérence et intelligence.

 

You don’t know the power of the dark side…

Par contre, cela reste un jeu de dé et si tout est fait pour que le hasard soit maîtrisé, on ne peut le faire que partiellement. Vous avez beau être meilleur que votre adversaire, avoir un deck plus puissant, si vous jetez les dés et qu’ils font des mauvaises faces, vous perdrez probablement. Après cela s’appelle la variance et si vous êtes bon, vous perdrez de cette manière quelques parties mais vous en gagnerez beaucoup beaucoup plus.

Comme tout jeu à collectionner, Star Wars Destiny c’est un Sarlaac à crédits (lire : un gouffre à pognon). Comptez 30€ pour un kit de jeu pour deux joueurs contenant tout ce qu’il faut pour commencer. Si le jeu vous plaît et que vous décidez d’aller plus loin (commencer à créer son propre deck), chaque paquet de cartes supplémentaire coûte 3€ (pour 6 cartes, dont une s’accompagne d’un dé). Si vous êtes complétiste (du genre à vouloir toutes les cartes qui existent), foncez chez un hypnotiseur et oubliez que cet article vous a donné envie de vous mettre à jouer à SWD.

Comme tout jeu à collectionner, SWD est avant taillé pour être joué en tournoi. C’est là qu’il prend tout son sens. Étudier les archétypes de decks les plus forts, comment les contrer en restant compétitif, partir d’une idée de deck, trouver les cartes à mettre dedans pour l’optimiser, là se trouve réellement le sel du jeu.

 

Bref un excellent jeu de cartes et de dés à collectionner où le thème s’intègre parfaitement à la mécanique. Bien que taillé pour le jeu compétitif, il demeure très agréable et accessible pour les joueurs occasionnels.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

Les mots clé de cet article
FFG j2s Jeu de cartes Jeu de société Star Wars

 
Business-man de petite envergure, professionnel de santé, pratiquant d'arts martiaux, joueur de jeux de plateaux, lecteur de comics, fan de littérature US


Vos commentaires :

0 Comments



Soit le premier à commenter


Tu dois t'identifier pour poster un commentaire