Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Legendary Marvel, jeu de cartes, boîte de base

 
Not' Note
 
 
 
 
 


Vos notes
8 votants

 

Point(s) fort(s) :


Règles assez simples
Mécanique des vilains assez cool
Jouable en solo
Fluidité du jeu

Point(s) faible(s) :


Manque un peu d'immersion
Uniquement dispo en Anglais


 
En résumé :
 

Un excellent jeu de cartes qui se joue facilement et qui propose assez de stratégie et de profondeur pour plaire à la fois aux néophytes et aux joueurs assidus. Un incontournable pour les fans de comics et de jeux de société, pour peu que l’Anglais ne soit pas un obstacle.

 
Infos techniques
 

Auteur(s) : Devin Low
Langue : Anglais
Nbr de joueurs : 1 à 5
Age minimum : 14 ans
Durée d'une partie : 60 minutes annoncées
Prix conseillé : 70€ (trouvable à 50€ en cherchant)
Disponibilité : Disponible en import dans les boutiques spécialisées en ligne.
Editeur(s) : :
 
Publié 26 février 2019 par

 
Dans le détail...
 
 

L

egendary est une gamme de jeu de cartes de l’éditeur Upper Deck, éditeur avant tout connu outre-manche pour ses produits dérivés issus des licences sportives (NFL, NBA…). Fort de son expérience et de sa réputation dans le domaine des cartes à collectionner issues de ses licences, Upper Deck s’est lancé dans l’édition de jeux de société et a mis la main sur de nombreuses et fructueuses licences issues des séries TV, comics et films.

La gamme Legendary se décline donc dans plusieurs produits :

  • Legendary Aliens
  • Legendary Predator
  • Legendary Firefly
  • Legendary Big Little Trouble in China
  • Legendary X-Files
  • Legendary Buffy the Vampire Slayer
  • Legendary Marvel

Tous ces produits sont des jeux de deck-building (cf. article formidable sur DC Comics Deck-Building) mais proposent des mécanismes différents.  Brièvement qu’il s’agit d’un genre de jeu de cartes où chacun des joueurs démarre la partie avec les mêmes cartes que ses adversaires. Il s’agira ensuite d’en faire le meilleur usage (notamment en achetant de nouvelles cartes plus fortes que celles de départ) afin de se démarquer des autres joueurs et de remporter la partie.

Ainsi par exemple Aliens introduit un système d’identité cachée (un des joueurs est infecté par un alien sans que les autres le sachent, et va donc essayer de les faire échouer), Predator est lui un jeu coopératif (on incarne l’équipe des biceps du Predator 1 ou les flics du 2 qui vont tenter de survivre à l’attaque du Rastafari de l’espace). Marvel est lui plus classique et propose aux joueurs d’être le héros le plus réputé, celui qui va avoir latté le plus de vilains et sauvé le plus de passants.

 

Le principe de base du jeu

Puisque vous êtes face à un jeu de deck-building, dans Legendary Marvel vous commencez la partie avec 8 cartes “Agent du S.H.I.E.L.D” (qui octroient 1 ressource “recrutement”) et 4 cartes “Soldat du S.H.I.E.L.D” (qui rapportent 1 ressource “combat”). On mélange donc son paquet (deck) de 12 cartes, on en pioche 6 et à son tour on peut recruter des héros Marvel (en dépensant du “recrutement”) et friter des méchants (en dépensant du “combat”). Les cartes “héros” et “méchants” sont disposées au centre de la table sur le plateau de jeu et disponibles pour chaque joueur lors de son tour de jeu.

Recruter des héros permet d’avoir des cartes plus fortes (elles vont venir intégrer notre deck), qui rapportent plus de “recrutement” et/ou plus de “combat”. Latter des méchants permet de remporter des points de victoires (et donc potentiellement de gagner la partie).

 

Legendary Marvel, un peu plus dans le détail

Legendary Marvel est un peu plus complexe que son homologue de chez DC (DC Comics Deck-Building, que j’ai déjà présenté ici).

Là où DC Comics se contentait de proposer juste des cartes à combattre et recruter, Marvel ajoute un petit moyen de pression sur l’ensemble des joueurs. En effet, la “rivière” de méchants progresse : au début de chaque tour d’un joueur, on ajoute un vilain à celle-ci. Soit il y a un trou ou plusieurs trous dans la rivière, auquel cas les vilains vont se décaler vers la gauche et on peut en ajouter un nouveau sur un emplacement libre, soit tous les vilains sont en place et l’on doit décaler celui qui est le plus à gauche pour le faire sortir et en ajouter un nouveau.

Quand un vilain sort de cette manière de la rivière, cela signifie que les héros n’ont pas su  enrayer leurs plans, et les joueurs vont donc souffrir d’un malus. Plus on laisse s’échapper de vilains, plus les malus sont importants, jusqu’à même engendrer la fin de la partie et la défaite des joueurs… En ce sens, Legendary Marvel est parfois considéré comme étant un jeu coopératif-compétitif (on joue ensemble contre la mécanique du jeu, mais celui qui s’est le mieux débrouillé gagne plus que les autres).

Aussi, dans Legendary Marvel, il y a un système de synergie entre les cartes que vous jouez. Celles-ci ont un symbole en haut à gauche qui indiquent leur affiliation. Ainsi vous avez des cartes héros “cogneurs” symbolisés par un “poing” (tel Hulk), des héros “technos” symbolisés par une puce électronique (tel Iron Man), des héros “instinctifs” (qui utilisent des pouvoirs basés sur leur instinct et des super-sens, symbole “tête” tel Spiderman), des héros “stratèges” (symbole double flèche) et des “tireurs à distance” (symbole “viseur”). Sur certaines cartes, un pouvoir se déclenche lorsque vous jouez une autre carte de la même famille (exemple : “si vous jouez une autre carte cogneur, cette carte gagne +1 de “combat”). Cela vous incite donc à acquérir des cartes de la même “famille” pour déclencher leurs pouvoirs.

J’ajouterai par ailleurs que le jeu est jouable en solo. Vous jouez tout seul contre la mécanique du jeu (la rivière de vilain qui progresse etc.).

C’est bien ou pas ?

Oui c’est très bien ! Le jeu est très facile d’accès, s’apprend et s’explique rapidement. Les tours de jeux sont fluides (j’ajoute un vilain sur le plateau de jeu, je joue mes cartes, j’achète et je combats, fin) mais il y a juste ce qu’il faut de choix à faire pour que des stratégies se mettent en place : est-ce qu’il vaut mieux acheter des cartes qui rapportent du “recrutement” pour ensuite acheter des cartes chères qui ont beaucoup de combats ou bien j’achète des cartes pas très chères mais qui me permettent rapidement de combattre les vilains ?

On regrettera cependant que les illustrations ne soient pas réellement mises en avant, le “template” des cartes diminuant la taille des compositions.

Autre point négatif, l’absence de VF pour ce jeu… Bon, c’est un tout petit point négatif parce que l’on se trouve face à de l’anglais de jeu assez basique (à base de “card”, “draw”, “gain +x” etc.) et que la règle se trouve facilement avec un brin de débrouillardise en fouinant sur un moteur de recherche. Mais il est toujours plus agréable de jouer à un jeu dans sa langue. Peu de chances pourtant qu’une version dans notre langue voie le jour… En effet si un éditeur français souhaitait localiser le jeu, il devrait négocier les droits de la licence Marvel d’une part et les droits d’adaptation du jeu avec Upper Deck d’autre part. Pas simple…

Legendary Marvel constitue donc un excellent jeu de cartes qui se joue facilement en proposant assez de stratégie et de profondeur pour plaire à la fois aux néophytes et aux joueurs assidus, pour peu qu’un jeu en Anglais ne les refroidisse pas.

 

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Business-man de petite envergure, professionnel de santé, pratiquant d'arts martiaux, joueur de jeux de plateaux, lecteur de comics, fan de littérature US


Vos commentaires :

0 Comments



Soit le premier à commenter


Tu dois t'identifier pour poster un commentaire