[Review] X-O Manowar Tome 1

Une belle figure de proue !

Aric a abandonné l’armure qui faisait de lui, X-O Manowar. Il a refait sa vie sur une autre planète, une vie plus simple. Mais peut-on abandonner son passé de soldat aussi facilement ? Peut-on échapper au cycle éternel de la violence quand la guerre frappe à sa porte ?

X-O Manowar Tome 1 : De soldat à général
Histoire : Matt Kindt
Illustrations : Doug Braithwaithe, Tomas Giorello, CAFU
Encrage : Doug Braithwaithe, Tomas Giorello, CAFU
Couleur : Diego Rodriguez, Andrew Dalhouse
Contient les épisodes X-O Manower #1-6
Publié par Bliss Comics

L’avis de Comics Grincheux :

X-O Manowar, ça défonce et est une des meilleures séries actuelles de Valiant !
Voilà, vous pouvez reprendre vos activités ! Ah merde, je dois développer ?

Ok, je connaissais le personnage de nom mais je n’ai pas lu la série précédente de Robert Venditti. Tout d’abord, à cause du prix des intégrales et ensuite, parce que je ne suis pas sûr que ça me plaise outre mesure, n’étant pas un grand fan du scénariste. Bref, c’est sûrement con mais c’est comme ça !

Du coup, je débarque dans cet univers et avec ce héros par cette nouvelle série mais le gros avantage, c’est que ça passe crème. Le statu-quo est tout neuf et un nouveau lecteur ne sera pas perdu dans ce nouvel univers où Aric évolue. Matt Kindt va en profiter pour faire tout péter ! Il propose un récit épique comme pas possible ! Le héros est doté d’un charisme dingue, désabusé, sombre, il est ce guerrier qui se sent maudit et est un archétype ambulant ! Mais, il évolue dans un environnement qui est tout sauf cliché, rempli d’anti-manichéisme, tout est y est cruel, sale et bourré de saloperies !

Le héros se fait embarquer dans une guerre dont il ne connait rien et le lecteur non plus. Au fur et à mesure, Aric va progresser dans la hiérarchie et va participer à des batailles de plus en plus spectaculaires qui vont servir à mettre en avant le tacticien qui sommeille en l’ancien Wisigoth. C’est très cool et les préparations tactiques sont un véritable plus qui rendent crédibles la guerre. De même, les personnages, aussi bien les compagnons d’Aric que le commandement sont très travaillés. Les premiers sont de la chair à canon mais ils ont une âme et Matt Kindt sait parfaitement écrire cette équipe totalement inspirée de films comme les Douze Salopards ou les Sept Samourais. C’est excellent ! Du côté des supérieurs, le portrait est peu reluisant et renforce l’absence de manichéisme. Tout le monde est pourri et le monde est plongé dans le désespoir !

Du côté du scénario, c’est donc excellent à tous les niveaux, que ce soit les personnages ou le déroulé de l’histoire qui propose un découpage qu’on voit rarement aujourd’hui avec des ellipses qui ont du sens pour montrer l’évolution de la situation géopolitique ainsi que celle des personnages. Mais les dessins ne sont pas en reste. Que ce soit Tomas Giorello ou Doug Braithwaite, c’est excellent et cela renforce le côté épique. Le trait est précis et rend à merveille l’univers suintant et transpirant ainsi que les corps brisés et fatigués. Il offre de superbes découpages dans les batailles ou les combats plus posés, variant entre le spectaculaire et l’intimiste de manière bluffante. Quant à la colorisation propose un effet vieilli, terne qui donne vie à cette planète qu’on imagine poussiéreuse. Enfin, la direction artistique est superbe. On se retrouve en pleine influence Warhammer 40k avec une hard fantasy.

Bref, si vous n’avez jamais osé franchir le pas avec X-O Manowar, vous pouvez foncer parce que c’est de la bombe. Epique, riche et généreux, le récit propose des personnages travaillés et un propos intelligent, renforcé par un dessin aux découpages travaillés et au trait racé et spectaculaire.

La note de Comics Grincheux : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Trés cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Categories Comics Grincheux, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...