[Review] Star Wars – Poe Dameron tome 4

La Résistance trouvée la main dans le Poe de confiture !

Un des membres de l’escadron Black est mort au combat, mais Poe Dameron et les autres héros de la Résistance doivent poursuivre la lutte contre le Premier Ordre, la Capitaine Phasma et Terex. Pour ne rien arranger, ils vont également faire face à Malarus, l’impitoyable commandante du Premier Ordre.

Star Wars - Poe Dameron Tome 4 : Disparition d'une légende
Histoire : Charles Soule et Robbie Thompson
Illustrations : Angel Unzueta et Nik Virella
Contient les épisodes US Star Wars Poe Dameron #14-19 et l'Annual 1
Publié par Panini Comics

L’avis du Kit :

Le Black Squadron de Poe Dameron vient de perdre deux de ses membres. Le premier a trahi son escadrille et la Résistance, ce qui a causé la perte du second, un vétéran que tout le monde appréciait au sein de la formation créée par la générale Leia Organa. L’équipe devra trouver la force de continuer et de contrecarrer les plans d’expansion du Premier Ordre .

Charles Soule (Letter 44, Daredevil, Obi-Wan & Anakin, etc.) est toujours aux manettes de pilotage de ce titre comics situé aux prémices de la postlogie Star Wars (les Episodes VII, VII et IX). L’auteur a dû écrire la première scène se déroulant durant des funérailles au moment du décès de Carrie Fisher, notre princesse Leia. On le sent très inspiré dans l’écriture de ces premières pages, qui sont au final autant un hommage au personnage tué à la fin du précédent tome qu’à l’actrice disparue le 27 décembre 2016. Puis par la suite, l’auteur reprend le fil de l’intrigue habituelle, à savoir la lutte entre les rescapés de l’escadrille de Dameron contre les forces du Premier Ordre. Les galères d’approvisionnement que rencontrent ici la Résistance sont à l’instar de son ancêtre, l’Alliance Rebelle . Ce n’est d’ailleurs pas sans rappeler certaines scènes du film Les Derniers Jedi, avec une flotte de vaisseaux aux abois et à la dérive. Agissant toujours en marge de la Nouvelle-République, les résistants devront faire preuve d’ingéniosité et de bravoure pour se tirer de ce nouveau guêpier. Ils pourront compter sur BB-8 ! 😉 . Il est à noter que Robbie Thompson signe ici l’annual #1 un chapitre où Poe et son fidèle astro-droïde sont isolés.

Pour la partie graphique, Phil Noto, bien que continuant de signer les couvertures, cède sa place à Angel Unzueta (Flash, Star Wars etc.). L’illustrateur espagnol livre ici une prestation très correcte. Le tout est très réaliste dans les détails des visages des personnages ainsi que la technologie de l’univers Star Wars. On aurait pu être inquiet quand au départ de Noto du titre mais le travail de Unzueta est plus que rassurant. Il réussi autant ses planches dans les moments intimistes que dans les scènes d’action.

 

Un tome assez mémorable, car marquant une page pour le titre ainsi que pour la saga Star Wars en général. L’un des personnages de la nouvelle continuité dans les comics n’est plus, tout comme Carrie Fisher (Princesse/Générale Leia Organa), disparue au moment de l’écriture de ce récit. Après l’hommage et les clins d’œil appuyés, place à l’action et à la poursuite de la saga Poe Dameron. Les événements écrits par Charles Soule et dessinés par Angel Unzueta nous mènent droit aux faits relatés dans les films le Réveil de la Force et Les derniers Jedi. Un bon divertissement pour les fans.

La note du Kit : 

Ci-joint les reviews des tomes précédents :

http://www.lescomics.fr/review-star-wars-poe-dameron-tome-2-sous-les-verrous/
http://www.lescomics.fr/review-star-wars-poe-dameron-tome-3/
pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Très cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi

Categories Kit Fisto, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...