Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Royal City tome 2

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un récit intimiste
La narration

Point(s) faible(s) :


Certains personnages un peu moins attachants...


 
En résumé
 

La famille Pike continue de nous livrer ses secrets les plus intimes. Ici on en apprend plus sur Tommy. Jeff Lemire met en scène ses difficultés d’intégration et sa santé fragile de bien belle manière. Ce tome 2 redresse la barre d’un premier tome en demi teinte, espérons que l’essai se transforme au prochain tome.

 
Infos techniques
 

Histoire : Jeff Lemire
Dessin : Jeff Lemire
Publié il y a 5 mois par

 
Dans le détail...
 
 

On tend vers le Royal

Retour dans le quotidien de la famille Pike, le premier tome nous avait plongé dans les rancœurs de famille, celui-ci revient un peu en arrière et nous permet de mieux faire connaissance avec certains membres de la famille comme le fameux Tommy.

L’avis de Benoit :

Après un premier tome décevant, j’avais envie de donner une deuxième chance à Royal City. D’ordinaire plutôt conquis par les travaux de Jeff Lemire comme avec Black Hammer, je ne pouvais me résoudre à ne pas lui accorder.

Ce deuxième tome nous plonge dans la vie de Tommy, le fameux fils mort de la famille Pike qui la hante dans le premier tome. Ici, Lemire nous plonge dans la détresse de ce jeune ado avant son décès. Sa détresse prend différentes formes, car Tommy a des problèmes de santé mais aussi des soucis d’intégration. Et si j’avais été assez insensible au premier tome, j’avoue qu’ici, je suis bien rentré dans l’histoire, Jeff Lemire est assez fort pour nous plonger dans la détresse du garçon.
La lecture est assez particulière car on dispose d’un certain recul sur l’histoire. On sait depuis les premières pages du premier tome que le jeune Tommy va mourir, on l’attend à n’importe quel moment de l’intrigue.  Dans ce numéro, la force de la ville de Royal City est un peu moins présente, mais reste néanmoins en filigrane.

Un peu comme dans A.D After Death, l’auteur mélange deux types de narration, la prose et la BD. c’est beaucoup plus léger que dans After Death, mais ça apporte une certaine dimension au récit. La prose correspond aux carnets intimes de l’adolescent, et la BD illustre sa vie. C’est d’autant plus important que si on se souvient bien du premier tome, on connait l’importance des carnets de Tommy.

La force de ce deuxième tome réside aussi dans la re-contextualisation de tous les événements ayant eu lieu dans le premier tome. On retrouve tous les personnages un peu plus jeune, et on lève le voile sur certains points un peu flous jusqu’alors. On comprend mieux les liens entre les membres de la famille Pike, les relations entre frère et sœur ou avec les parents. Le premier tome mérite ainsi une relecture.

La série prend une nouvelle dimension et on attend de voir comment cette famille va évoluer.

Royal City Tome 2 redresse la barre d’un premier tome en demi teinte, espérons que l’essai se transforme au prochain tome.

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

Les mots clé de cet article
Jeff Lemire Royal City Urban Comics Urban Indies

 
Au côté de Matt depuis le début de l'aventure LesComics.fr et même déjà présent pour La Sélection Comics, il essaye de mettre ses connaissances aux profits du groupe et de leurs demandes farfelues.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Royal City tome 2

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Captain Talbot, il y a 4 mois et 2 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #19555

    Captain Talbot
    Admin bbPress

    La famille Pike continue de nous livrer ses secrets les plus intimes. Ici on en apprend plus sur Tommy. Jeff Lemire met en scène ses difficultés d’intégrations et sa santé fragile de bien belle manière. Ce tome 2 redresse la barre d’un premier tome en demi teinte, espérons que l’essai se transforme au prochain tome.

    [Retrouvez l’article de benoit à l’adresse [Review] Royal City tome 2]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.