[Review] Paul Dini présente Batman tome 1

« T’as du Dini, t’as tout compris ! »

Batman n’est pas seulement un super-héros, il est aussi le plus grand détective du monde. Si ses enquêtes l’amène souvent à se confronter à la pègre de Gotham, il devra cette fois-ci s’escrimer devant la haute société. Sur son chemin, il croisera le Sphinx/Riddler, devenu enquêteur pour les plus fortunés, et développera même une romance contrariée avec la magicienne Zatanna.

Paul Dini présente Batman - tome 1 : La mort en cette cité
Histoire : Paul Dini
Illustrations : Don Kramer, JH Williams III et Joe Benitez
Contient les épisodes Detective Comics #821-828, 831-834, 837
Publié par Urban Comics et réédité chez Eaglemoss Collections

L’avis du Kit :

Batman et Gordon = « Bats Cop/Good Cop »

Premier tome de la collection par Urban Comics scénarisé par un acteur majeur sur Batman durant les 25 dernières années, Monsieur Paul Dini. Le scénariste émérite à qui on doit déjà plusieurs travaux sur le Caped Crusader est surtout connu pour sa collaboration avec Bruce Timm sur la série animée Batman du début des années 90 dont j’étais (et je suis encore) énormément friand ! Ce fut donc avec un plaisir non dissimulé que je me suis lancé, enfin, dans cette collection !

Paul Dini revient aux fondamentaux du « Dark Knight « , l’enquête. Après tout, n’est-il pas le plus grand détective du monde ? Nous suivons donc le Chevalier Noir de Gotham dans plusieurs investigations successives où il côtoie entre autres Zatanna, Le Sphinx/Riddler (repenti ?), Poison ivy, le Joker, Harley Quinn, etc. Diverses histoires bien menées, divertissantes et pleines de rebondissements tel un bon polar ou un épisode d’une série TV policière. Il y a plus de réflexion que d’action et c’est d’ailleurs cela qui change un peu, surtout lorsqu’ on a lu énormément de Batman. A vrai dire, ce n’est pas du « Detective Comics » pour rien.

Aux dessins, Don Kramer réalise la majorité des planches, son style n’attirera sans doute pas forcément tous les regards mais dans un comic-book, il n’y pas que les dessins qui comptent ! On aurait sans doute préféré que le tout soit dessiné par JH Williams III et Joe Benitez qui secondent l’artiste dans quelques numéros et réalisent de très beaux travaux. On notera les superbes couvertures de Simone Bianchi. Elles apportent un supplément de noirceur dans le recueil grâce son style bien à lui.

Le Sphinx et Batman, deux détectives bien différents

En résumé, un recueil de plusieurs histoires qui ne seront pas sans doute ce que l’on trouve de plus mémorable dans les plus de 75 ans d’existence du Chevalier Noir. Mais elles ont le mérite de revenir aux bases du personnage, à savoir, un enquêteur déterminé, chevronné et assidu. Qui de mieux que Paul Dini pour livrer ce travail ? La réédition récente chez Eaglemoss est donc l’occasion de vous jeter dessus.

La note du Kit : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Très cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Commentaires
Categories Kit Fisto, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...