[Review] Nailbiter tome 5

Tel père, telle fille ?

Nailbiter_Image_Comics_Glénat
Alice sait désormais qui est son père. Tourmentée par cette révélation, elle est également harcelée par ses camarades de lycée qui ont formé une sorte de club des adorateurs des tueurs de Buckaroo. Rejetée par les uns, humiliée par les autres, Alice choisira-t-elle d’assumer son terrible héritage ou saura-t-elle s’affranchir du Nailbiter ?

Nailbiter tome 5
Histoire : Joshua Williamson
Illustrations : Mike Henderson
Couleur : Adam Guzowski
Contient les épisodes Nailbiter #21 à 25 et Nailbiter/Hack/Slash
Publié par Glénat Comics

L’avis de Sonia :

J’étais sortie dubitative de ma lecture du tome précédent qui me semblait avoir perdu un peu de rythme et s’éloigner de l’esprit de la série. En ouvrant ce cinquième tome, je retrouve un peu ce même sentiment de décalage. En effet, avant de poursuivre l’histoire, ce volume s’ouvre sur un épisode spécial, un crossover entre Nailbiter et les personnages de Hack/Slash : Cassie Hack, une ex victime de slasher qui désormais les traque à l’aide d’une sorte de géant masqué appelé Vlad. Ces deux personnages rencontrent le Nailbiter et traquent avec lui un des bouchers de Buckaroo.

Si ce crossover a sans doute réjoui les fans de Hack/Slash, j’avoue avoir été quelque peu perdue à la lecture de cet épisode puisque je ne connaissais absolument pas ces personnages. Fort heureusement, le récit est plutôt intéressant et le tueur qu’ils affrontent, Mister Fatal, est assez odieux, ce qui colle finalement plutôt bien à l’ambiance générale de la série et permet au lecteur de retrouver peu à peu l’environnement qu’il a aimé dans les épisodes précédents.

Après ce numéro spécial, on replonge dans l’histoire de Nailbiter en retrouvant notre intrigue. Elle est, cette fois, très centrée sur Alice, fille de Warren et du shérif Crane. Ce récit est plutôt plaisant puisque les personnages principaux se trouvent confrontés à des situations auxquelles ils n’étaient pas préparés : assumer sa parentalité pour les uns et son terrible héritage pour l’autre. L’intrigue progresse grandement avec ce cinquième tome qui nous amène peu à peu vers une conclusion qu’on imagine dramatique. J’ai particulièrement apprécié également l’utilisation de personnages  comme “la Blonde” aperçue dans les précédents volumes et à laquelle on donne un petit rôle.

Joshua Williamson a retrouvé dans ce tome l’énergie qui l’avait un peu quitté dans le précédent et il est toujours bien servi par le dessin efficace et trash de Mike Henderson et les ambiances sombres et sanglantes du coloriste Adam Guzowski. L’alliance de ces talents forme un ensemble cohérent et cette fois on assiste à une véritable montée en tension et le suspense est à son comble !

Avec ce cinquième et avant-dernier tome de Nailbiter, on retrouve l’ambiance angoissante des trois premiers volumes. Si vous aimez les thrillers, le suspense et l’humour noir, vous ne serez pas déçu par ce titre qui s’avance doucement vers sa conclusion que l’on devine sanglante.

La note de Sonia : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Trés cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Categories Nos chroniques, Sonia Smith
Jetez un oeil ici...